Eudicotyledons / Pentapetalae / Asterids / Campanulids

Familles de l'ordre des Asterales
présentes dans l'Yonne

AsteraceaeCampanulaceaeMenyanthaceae


© Lifemap

Même si cela peut surprendre, ces trois familles :
Asteraceae, Campanulaceae et Menyanthaceae ont des caractères communs (ainsi d'ailleurs qu'avec les Calyceraceae et les Goodeniaceae de l'hémisphère Sud).

Asteraceae

Bercht. & J. Presl, 1820

Classiquement : Compositae, Giseke, 1792 (nom. cons.)

Le fruit caractéristique de cette famille se nomme une cypsèle.

Cypsèles d'Eupatorium cannabinum L., 1753
(Entre Vincelottes et Cravant-Deux Rivières, 25 novembre 2022)

Et les capitules des Asteraceae, qui ressemblent à des fleurs simples, fonctionnent également comme des unités reproductrices uniques et, compte tenu de leur ressemblance avec les méristèmes floraux uniques (FM), un scénario alternatif implique que les méristèmes capitulaires représentent ce qu'on appelle des méristèmes d'unité florale (FUM).
Cf. Don’t be fooled: false flowers in Asteraceae
Ne vous y trompez pas : les fausses fleurs des Asteraceae.


Dans l'Yonne, on peut trouver trois sous-familles d'Asteraceae qui étaient classiquement nommées Compositae et qui comportaient les radiées, les tubuliflores et les liguliflores :

Asteroideae Carduoideae Cichorioideae
Asteroideae
(les "radiées")
avec des fleurs ligulées (souvent stériles) entourant un disque de demi-fleurons ou de fleurons.

ASTEROIDEAE (sans précision)
Carduoideae
(les "tubuliflores")
avec des fleurons (donc des fleurs toutes tubulées, dont le style a un stigmate bifide).

CARDUOIDEAE, Centaurea sp.
Cichorioideae
(les "liguliflores")
avec des demi-fleurons (donc des fleurs toutes ligulées, dont le style a un stigmate bifide).

CICHORIOIDEAE, Tragopogon pratensis


 Sous-famille des Asteroideae
et ses tribus : ------


© Lifemap

Cliquer sur un nom de TRIBU
Anthemideae Astereae Calenduleae
Coreopsideae Eupatorieae Gnaphalieae
Heliantheae Inuleae Senecioneae



 Tribu des Anthemideae ---

 Tribu des Astereae ------

 Tribu des Calenduleae ----


Courbevoie (Hauts-de-Seine), 23-11-2023

 Tribu des Coreopsideae ---

 Tribu des Eupatorieae -----

 Tribu des Gnaphalieae ----

 Tribu des Heliantheae -----

 Tribu des Inuleae ------

 Tribu des Senecioneae ----

C'est, dans le Monde, la plus grande tribu de la sous-famille des Asteroideae, avec plus d'espèces que les Astereae et les Heliantheae.
Asteroideae Carduoideae Cichorioideae

 Sous-famille des Carduoideae : ------

Sans les Carduoideae, plus de chardonnerets en liberté !

Chant du chardonneret


Le long de l'Ancienne Barse, Baires (Aube), 18-02-2021

Ces petits passereaux chanteurs se nourrissent des graines des espèces de cette sous-famille, parmi lesquelles les graines des chardons.

Pour en savoir plus sur le chant du chardonneret, écouter :

 Rituel et secret   Symbolique et imaginaire


© Lifemap


Les soies des Carduus sont dites denticulées


Les soies des Cirsium sont plumeuses



Asteroideae Carduoideae Cichorioideae

 Sous-famille des Cichorioideae
et sa seule tribu : ------

Tribu des Cichorieae (Lactuceae)

divisée en sous-tribus


© Lifemap

Cliquer sur un nom de SOUS-tribu des Cichorieae
Cichoriinae Chondrillinae Crepidinae
Hieraciinae Hyoseridinae Hypochaeridinae
Lactucinae Scorzonerinae  



  sous-tribu des Cichoriinae ------

  sous-tribu des Chondrillinae ------

  • Chondrilla juncea

  sous-tribu des Crepidinae ------

---> Avec un genre difficile à classer, divisé en sections :
Taraxacum

  • - Section Erythrosperma (H. Lindb.) Dahlst. 1921 :
    Taraxacum erythrospermum Andrz. ex Besser, 1821
    (pissenlit à feuille lisse ou à fruits rouges)
  • - Section Palustria (H. Lindb.) Dahlst. 1921 :
    Taraxacum palustre (Lyons) Symons, 1798
    (pissenlit des marais)
  • - Section Ruderalia Kirschner, H. Øllg. et Stepanek, 1987
    Dans l'Yonne, c'est la section du PISSENLIT, DENT DE LION,
    quel que soit son nom latin
  • Taraxacum campylodes
  • Taraxacum officinale
  • Taraxacum udum : un jordanon (pas vu depuis 1902)

    Tous connaissent la fleur jaune : enfant, nous avons tous joué avec, nous avons tous tenu dans nos mains, au moins une fois, une fleur de pissenlit. Et pourtant, notre savoir s’arrête là : quelqu’un pourrait vous dire le nom latin (Taraxacum officinale, dans le passé, car récemment on a préféré réunir les individus de cette espèce dans la section Ruderalia), mais personne, ou presque, ne saura vous dire comment vit cet être vert, jaune et blanc qui est quasiment omniprésent dans nos villes et dans nos campagnes.
    Emanuele Coccia, « Les pissenlits méritent mieux que l’anonymat »

  sous-tribu des Hieraciinae ------

---> Avec deux genres difficiles : Hieracium et Pilosella

Hieracium sp. --->

Chaque espèce de Hieracium n'a jamais de caractères constants.
  • Hieracium argillaceum
  • Hieracium caesium
  • Hieracium cinerascens
  • Hieracium diaphanoides
  • Hieracium dumosum
  • Hieracium festinum
  • Hieracium firmum
  • Hieracium fragile
  • Hieracium glaucinum
  • Hieracium glaucum
  • Hieracium lachenalii
  • Hieracium laevigatum
  • Hieracium laureolum
  • Hieracium maculatum
  • Hieracium murorum
  • Hieracium oblongum
  • Hieracium pallidum
  • Hieracium picroides
  • Hieracium sabaudum
  • Hieracium schmidtii
  • Hieracium umbellatum
  • Hieracium vulgatum
  • Hieracium x ovalifolium

Pilosella officinarum

Bessy-sur-Cure, 19 août 2017

Chaque espèce de Pilosella n'a jamais de caractères constants non plus mais présente parfois des stolons aériens que n'ont jamais les Hieracium.
  • Pilosella caespitosa
  • Pilosella cymosa
  • Pilosella lactucella subsp. lactucella (autonyme)
  • Pilosella officinarum
  • Pilosella peleteriana subsp. peleteriana (autonyme)
  • Pilosella piloselloides subsp. bauhinii
  • Pilosella piloselloides subsp. piloselloides (autonyme)
  • Pilosella piloselloides subsp. praealta

  sous-tribu des Hyoseridinae ------



Sonchus sp.
Courbevoie (Hauts de Seine), avril 2021

  sous-tribu des Hypochaeridinae ------

  sous-tribu des Lactucinae ------

  sous-tribu des Scorzonerinae ------

  • Podospermum laciniatum (pas vu depuis 1873)
  • Scorzonera austriaca (pas vue depuis 1927 de même que sa sous-espèce)
  • Scorzonera austriaca subsp. bupleurifolia
  • Scorzonera hispanica
  • Scorzonera humilis
  • Tragopogon dubius
  • Tragopogon porrifolius (un échappé de jardin ?)
  • Tragopogon pratensis et son autonyme
  • Tragopogon pratensis subsp. minor
  • Tragopogon pratensis subsp. orientalis

Asteroideae Carduoideae Cichorioideae



AsteraceaeCampanulaceaeMenyanthaceae



Autres familles botaniques
par ordre alphabétique ►