Photos de Jean-Claude DUMAS,
membre de l'A.I.B


Voici dans l'Yonne Senecio inaequidens DC, 1838 :
une plante annuelle compétitive dans les milieux ouverts perturbés.
De la Famille des Asteraceae (Compositae), sous-famille des Asteroideae, tribu des Senecioneae, les Français la nomment Séneçon du Cap ou séneçon sud-africain, séneçon à dents inégales ou séneçon à feuilles étroites et même séneçon d'Harvey, paraît-il.


Elle s'avère toxique pour les chevaux.
Cette plante est arrivée dans les années 1930 dans le département du Tarn, plus précisément aux alentours de Mazamet, dans la vallée de l’Arnette, où le délainage des peaux de mouton était l’activité principale.

C’est dans cette vallée que des graines, en provenance d’Afrique du Sud, auraient sans doute été introduites après une opération de lavage ou de façonnage des peaux. Ou bien des graines de ce Séneçon se seraient échappées des toisons lainières importées lors de leur transport entre Port-la-Nouvelle et Mazamet, se répandant le long des routes, puis des rivières et prenant racine dans les terrains en friche.

Depuis lors, Senecio inaequidens est présent sur l’ensemble du territoire français et dans l'Yonne, mais peut-être moins qu'ailleurs.

Cette plante peut fleurir durant toute l'année et produire des graines en très grand nombre (de 10 000 à 30 000), avec une préférence pour le Printemps et l'Automne. C'est le vent qui dissémine ses akènes sur de longues distances.


A
| Alliaria petiolata | Alopecurus geniculatus | Andryala integrifolia |
| Anemone nemorosa | Anemone ranunculoides | Anemone sylvestris |
| Anthyllis vulneraria | Arabidopsis thaliana |
B
| Baldellia ranunculoides | Berberis vulgaris
|
C
| Calepina irregularis | Cardamine heptaphyla | Cephalantera damasonium |
| Cephalantera rubra |Cerastium fontanum | Corrigiola littoralis |
| Corydalis solida
|
D
| Draba verna |
E
| Eranthis hyemalis |
G
| Gratiola officinalis |
I
| Impatiens capensis |
L
| Lathraea squamaria | Linum leonii | Lithospermum purpurocaeruleum |
N
| Neslia paniculata |
O
| Orchis purpurea | Orchis simia |
P
| Polygonatum odoratum | Pulsatilla vulgaris | Pyrola chlorantha |
R
| Ranunculus gramineus |
S
| Senecio inaequidens | Serratula tinctoria | Spergularia marina |
T
| Tragus racemosus | Trinia glauca |


Anémone fausse-renoncule - Pour en savoir plus 



Alopecurus geniculatus L., 1753 - Vulpin genouillé
Sortie AIB, Bléneau - Etang de la Grande Rue, 10 septembre 2005

Dans l'Yonne : plante vivace, rare, des mares, fossés, bords d'étangs.
Tige de 45 cm genouillée ascendante. Ligule oblongue. Inflorescence étroite de ± 6,5 cm.
5 espèces + 1 hybride.



Andryale à feuilles entières, andryale à feuilles entières sinueuse, andryale sinueuse


Céphalanthère à grandes fleurs, helléborine blanche


Céraiste commune


Corrigiole des grèves, courroyette des sables


Draba verna, Drave printanière


Éranthe d'hiver

 
Lin français, lin des Alpes
  
Orchis pourpre


Orchis singe


Pyrole verdâtre, pirole à fleurs verdâtres, une Ericacée


Renoncule graminée, renoncule à feuilles de graminée


Serratule des teinturiers, sarrette

Spergulaire du sel

  Mise à jour : juillet 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne