Cirse des champs
Cirsium arvense (L.) Scop., 1772
Sous-famille des Carduoideae
Famille des Asteraceae (Compositae)

Ordre des Asterales
Campanulids / Asterids / Pentapetalae / Eudicotyledons

Pour en savoir plus

Par arrêté préfectoral du 24 mars 2011,
la destruction de ce "chardon" qui n'en est pas un
est obligatoire dans tout le département de l'Yonne
car c'est une plante considérée comme adventice.

Mais qui saurait empêcher ses pappus
de transporter ses cypsèles lorsqu'elles sont mûres ?

CIRSIUM arvense (L.) Scop.
Cirse des champs

Dans l'Yonne

  • Très commun
  • Mode de vie : vivace à rhizomes (ou à stolons selon certains auteurs ?!)
  • Période de floraison :
    Juin-Juillet-Août-Septembre
  • Habitat : Cultures, mais désormais surtout les friches.
  • Tailles : 30 à 100 cm   26 mm, avec un calice de 10 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : dérivé du grec χιρσός (kirsos), varice. Cirsion en latin du temps de Pline l'Ancien (23-79) qui relate, dans le Tome II, livre XXVII de son Histoire naturelle que cette plante, ou sa racine, attachée au point douloureux, était censée guérir les douleurs des varices. Mais elle était semble-t-il également connue depuis la nuit des temps pour ses propriétés stimulantes.
  • spécifique : adjectif latin arvense,-is indiquant ce qui pousse dans les champs, c'est-à-dire dans des terres labourées et cultivées.

Détails caractéristiques

  • Son système racinaire traçant.
  • Sa tige n'est pas ailée, contrairement à celle de Cirsium vulgare.
  • Ses feuilles sont glabres à la face supérieure et velues en dessous.

  • Les cirses, à fleurs toujours et uniquement tubulées, s'hybrident facilement.
  • En touchant ses fleurs
    Alexandre Henri Gabriel de Cassini (1781-1832) pouvait écrire dans ses Opuscules phytologiques de 1826 :


et ayant si bien observé ce qu'il nommait ses calathides, Cassini a compris que les fleurs mâles et femelles étaient sur des pieds différents et que C. arvense était vraiment dioïque.

  • Les cirses diffèrent du genre Carduus par les soies de leurs aigrettes qui sont plumeuses, permettant souvent leur propagation par le vent sur des distances considérables :


La Roche aux Poulets, fin août 2014

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

Mise à jour : juillet 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne