Arnica des montagnes,
herbe aux prêcheurs
Arnica montana L., 1753
Tribu des Senecioneae - Sous-famille des Asteroideae
Famille des Asteraceae (Compositae)

Ordre des Asterales
Campanulids / Asterids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  


Photo AIB © Marc Douchin

ARNICA montana L.
Arnica des montagnes, herbe aux prêcheurs

Dans l'Yonne

  • Très rare.
  • Mode de vie : vivace.
  • Période de floraison approximative :
    Juin-Juillet.
  • Habitat : Prairies tourbeuses du Morvan, pâtures de bovins, sur sols acides.
  • Tailles : 20 à 40 cm
     capitules (solitaires ou par trois ou quatre) de ± 60 à 80 mm.

Origine supposée des noms

  • générique : peut-être une altération de l'adjectif latin ptarmicus, -a, -um, qui fait éternuer, cette plante ayant des propriétés sternutatoires comme l'indiquaient les ouvrages de médecine, tel ce Répertoire générale des sciences médicales au XIXe siècle: Dictionnaire de médecine et chirurgie pratiques datant de 1841 :

nous rappelant la prise de sternutatoires, ces poudres de poire, de myrrhe, d’euphorbe et d'autres plantes dont le tabac que l’on prisait alors pour « s’éclaircir les idées ».

  • spécifique : adjectif latin

Détails caractéristiques

  • Feuilles inférieures oblongues, sessiles, velues et en rosette.
  • Feuilles caulinaires opposées, généralement au nombre de deux.
  • Tige à duvet glanduleux odorant.


Photo AIB © Marc Douchin

  • Capitule à fleurs ligulées femelles plus longues que les tubulées qui sont hermaphrodites.
  • Ses fruits sont des akènes à graine légèrement velue surmontée d'une aigrette de soies non plumeuses.

Nombres d'espèces icaunaises dans le genre

  • ARNICA : 1 et uniquement dans le Morvan, donc actuellement sans doute pas dans l'Yonne puisqu'elle n'y aurait pas été vue depuis 1900.