Glossaire

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

Ces définitions sont des tentatives de notre part,
revues au fur et à mesure de nos découvertes.
---

Pour gagner du temps dans vos recherches de mots,
utilisez le RACCOURCI CLAVIER Ctrl+F
suivi du mot que vous cherchez.

Peu importe le mot,
mais il est toujours agréable de savoir de quoi l’on parle.

Lucien Baillaud

A 
Abscission Nom d'un phénomène qui permet de comprendre comment les feuilles des arbres tombent à l'Automne.
Accrescent Après la fécondation et à l'exception de l'ovaire, qualifie un organe floral qui continue à se développer comme, par exemple :
  • le calice des Asteraceae qui formera un pappus alors que ce calice est d'abord indépendant des cypsèles mais vient ensuite s'y souder.
  • le style des fleurs de Pulsatilla vulgaris ou celui de Clematis vitalba qui se transforme en une longue arête plumeuse surmontant le carpelle mûr.
Acides Voir sols acides.
ActinomorpheFleur ayant une forme régulière selon un axe de symétrie radial, c'est-à-dire selon l'axe de son pédoncule floral et avec une insertion en cercle de ses pièces florales. Sous l'influence de plusieurs facteurs cette forme pourrait évoluer et certaines fleurs devenir zygomorphes.
Fleur actinomorphe Fleur actinomorphe

Leur forme étoilée correspond à une rotation.
Acyclique Qualifie une fleur dont les pièces florales, en nombre variable, sont insérées en spirale sur leur axe comme, par exemple, Anemone nemorosa.
Adventice Plante étrangère à la végétation locale et apparue à la suite d'une intervention humaine, animale, climatique (le vent, par exemple), etc.

Longtemps considérée comme "mauvaises herbes", les adventices sont désormais très étudiées par les agronomes.

Mais les plantes cultivées ont également affaire à d'autres espèces dites nuisibles.
Adventif,
 adventive
Organe d'une plante qui ne se développe pas à un endroit habituel.
Agrégat Groupe d'espèces ou de sous-espèces très proches les unes des autres.
Aigrette Poils ou soies portés par une graine pour faciliter sa dissémination.
Aiguillons Excroissances, dures et acérées, de l'épiderme de certaines tiges et nervures
Aiguillons sur tiges et nervures primaires de feuilles
de certaines glumes de Poaceae, des fruits de certaines Apiaceae...
Aiguillons sur fruits d'Apiaceae
ou Asteraceae...
Aiguillons sur fruits de Xanthium sp.
qui peuvent se détacher sans dommage pour la plante qui les porte.
L'aiguillon n'est pas une épine.
Akène Fruit sec et indéhiscent ne contenant généralement qu'une seule graine.

Au mois de juin, Centranthus ruber (rouge ou blanc) laisse s'envoler ses petits akènes devenus plumeux






Lucy-sur-Cure, 27 juin 2012

Aile Sépale latéral d'une Polygalacée
Aile d'une Polygalaceae
Aile d'une Fabaceae ou pétale latéral d'une Fabacée
Alcaloïde Substance complexe et basique en raison de la présence constante d'un atome d'azote. Dérivés des acides aminés, les alcaloïdes ont des propriétés pharmacologiques importantes.
Synthétisés dans les racines des Papavéracées, Fabacées, Renonculacées ou Solanacées, les alcaloïdes peuvent être localisés dans la racine, la tige, les feuilles, l'écorce, les graines, les fleurs et une relation est établie entre la teneur en azote du sol et la teneur en alcaloïdes des plantes.
Amplexicaule Se dit d'une feuille qui « étreint », qui serre la tige (du latin amplexus, l'étreinte et caulis, la tige).
Androcée Ensemble des organes mâles d'une fleur, c'est-à-dire de ses étamines composées de filets portant les anthères contenant les sacs polliniques.
Linné s'en est servi pour ses premiers classements.

Un androcée monadelphe présente
Androcée monadelphe
un faisceau d'étamines soudées entre elles par leurs filets comme par exemple l'androcée des Malvaceae.

Un androcée synanthéré a des anthères soudées, mais des filets qui ne le sont pas.
Androgyne Se dit d'un épi formé de fleurs mâles en grand nombre et de fleurs femelles.
Andromonoécie Fait qu’un même pied porte à la fois des fleurs hermaphrodites et des fleurs uniquement mâles.
Anémogame Se dit d'une plante dont le pollen est transporté par le vent.
Anémophile Se dit de la fécondation rendue possible par une pollinisation due uniquement au vent, comme c'est le cas chez les Conifères.
Angiospermes Les Angiospermes forment le groupe de plantes considéré comme le plus évolué car à fleurs et à fruits vrais, aux modes de vie très variés et capable de nombreuses formes d'adaptation. Ils sont autotrophes.
Ce nom avait été remplacé par Magnoliophyta, mais il semble bien qu'il soit redevenu à la mode.
Annuelle * Plante accomplissant tout son cycle en une seule année (de la germination à la production de graines).
Anthèle Inflorescence proche de l’ombelle, dans laquelle les pédoncules floraux partent à peu prés d’un même point tout en ayant des longueurs très différentes.
Anthère Partie renflée d'une étamine, généralement formée de deux thèques (du grec θήκη, thếkê, boîte) dans lesquelles se trouvent les grains de pollen. Le mot anthère a été créé par Linné en 1788 pour remplacer le mot apex employé par Tournefort.
Les anthères peuvent être conniventes comme celles de la bourrache.
Anthèse Floraison.
Anthocyanes Les anthocyanes (du grec ancien ἄνθος (ánthos), fleur, et κυανό (kyanό), cyan, sont des pigments naturels ayant plusieurs fonctions biologiques. Ils appartiennent à la classe des flavonoïdes (pouvant donner, selon leur structure et le pH de la cellule végétale dans laquelle ils se trouvent : du bleu, du rouge, du mauve, de l'orangé).
Apex Sommet d'une tige avec au moins un bourgeon.
Apomixie Multiplication végétative naturelle et asexuée (sans pollen). Les graines qui en résultent donnent des semences dites apomictiques qui sont des clones, tous identiques, génétiquement parlant, de génération en génération, puisque contenant un embryon sans intervention du génome du pollen. Malgré tout, des différences minimes existent entre elles, raison pour laquelle les espèces apomictiques sont souvent nommées micro-espèces.
ArilleUn arille est formé par divers tissus qui entourent incomplètement une graine et qui peuvent le faire ressembler à une baie, comme l'arille de l'if commun par exemple.
Articles Parties d'un organe végétal séparées par des étranglements, comme par ex. les articles des siliques de Raphanus raphanistrum.
Articles de siliques
Asymétrique Fleur ayant une forme irrégulière sans aucun plan de symétrie.
Fleur asymétrique
AubierJuste sous l'écorce d'un arbre, l'aubier est le bois (dit actif car ses cellules sont vivantes) par lequel monte la sève brute en provenance des racines, alors que la sève élaborée descend par une autre voie.
Autorité(s) Nom du (ou des) botaniste(s), ayant participé à l'histoire taxonomique et nomenclaturale d'une fleur ou d'une plante, cité (s) le plus souvent en abrégé après le binom latin correspondant.
Étymologiquement, autorité signifie "source de savoir".
Au XXIe siècle, on dit plutôt
"auteur(s)" ou également "descripteur(s)".
Autotrophe Organisme vivant capable de synthétiser, en utilisant des éléments inorganiques, ses propres constituants organiques (protéines, lipides, glucides, etc.) qui sont continuellement dégradés. Les végétaux sont autotrophes.
B Haut de la page
Basionyme C'est le nom donné dans la description initiale d'une espèce de plante. Ce nom peut changer pour différentes raisons. Pour en savoir plus, lire les explications de Wikipédia.
Berme C'est la partie non roulable de l’accotement d’une route, habitat de plusieurs plantes qui lui sont caractéristiques. Dans l'Yonne, le fauchage dit tardif préserve la flore des bas-côtés.
Bétalaïnes Pigments naturels allant du jaune foncé au violet intense. On ne les trouve pas dans la famille des Caryophyllaceae, pourtant incluse dans l'ordre des Caryophyllales dont les autres taxons en contiennent.
Binom,
un mot trop simple qui ne peut remplacer la vieille habitude bien ancrée,
mais pourtant contredite par l'étymologie,
qui le fait se prononcer et s'écrire

Binôme.
D'après certains, il faudrait dire :
Nom binominal
ce qui est un anglo-saxonisme.
Ensemble de deux mots latins (ou latinisés) constituant le nom scientifique d'un végétal.
Un binom comprend :
un nom de Genre (initiale majuscule) suivi du nom de l'espèce (épithète avec initiale minuscule que Linné nommait en latin nomen triviale).
Le binom latin s'écrit, par convention, en italique.
Ex. : Cardamine heptaphylla.
Si l'emploi de lettres en italique s'avère impossible, il est d'usage de souligner les deux noms.
Ex. : Cephalantera damasonium.
Binom
morphologique
Association de deux mots se retrouvant dans les noms vernaculaires et faisant croire à une association entre plantes et animaux ou plantes et êtres humains. Ex. : Ail des Ours, Oreille d'Homme, Raisin de Renard, etc.
Bisannuelle * Plante accomplissant tout son cycle en deux ans (de la germination à la production de graines).
______________________
La majorité des bisannuelles de l'Yonne n'ont pas de saison de repos : elles sont sempervirentes ou plus communément dites « persistantes ».
Ex. : Myosotis sylvatica ou Dipsacus pilosus.
Leur phase végétative est souvent en rosette, comme celle de beaucoup de plantes herbacées, et plus rarement elles sont à tige allongée d'emblée (on les dit alors caulescentes d'emblée).
Bois de coeurC'est le duramen, partie de l'arbre dont les cellules sont mortes mais jouent un rôle de support avec pour point central ce qu'on nomme la moelle. C'est un bois dur et sec, contrairement à l'aubier.
Bractée Une bractée est une feuille associée à une fleur ou à une inflorescence qui peut être très différente des autres feuilles de la même plante.
Clic pour voir une bractée
Bractéole Écaille située sur le pédoncule d'une fleur.
Bulbille Grâce aux réserves qu'elle accumule, une bulbille est un organe de multiplication végétative (soit aérien, soit souterrain).

Bulbilles
Bulbilles roses d'Allium oleraceum à la base des fleurs encore vertes à l’intérieur de deux bractées membraneuses formant deux spathes.
C Haut de la page
Calathide Une calathide est le synonyme désuet de capitule.
Calcicline Qui pousse sur les sols légèrement calcaires.
Calcicole Qui croit sur les sols calcaires.
Calice Enveloppe externe du périanthe d'une fleur constituée des sépales.
Calicule Second calice formé par des petites folioles extérieures aux sépales.
CambiumFine couche de cellules présentes dans les racines et les tiges des dicotylédones vraies et des gymnospermes qui produit le phloème d'un côte et l'aubier de l'autre.
Campanulacée, campanulée, campanuliforme Se dit d'une fleur en clochette.
Capitule Inflorescence formée par un plateau élargi, plat ou bombé, entouré d'un involucre de bractées, le réceptacle.
Capitule  Capitules
En son centre et à sa périphérie le plateau présente des fleurons serrés les uns contre les autres et donnant l'impression d'une seule fleur (d'où parfois son nom de pseudanthe).
Capsule Fruit sec et creux, déhiscent donc non charnu, contenant des graines.
Capsules de buis
Chez les Mousses, la capsule est l'organe contenant les spores.
Carène Dans la corolle des Fabacées ce sont les deux pétales inférieurs qui sont soudés et qui évoquent la coque d'un navire dans sa partie immergée.
Caroncule Excroissance visible sur certaines graines au niveau de leur pore germinatif.
Carpelle Propre aux Angiospermes, c'est un ensemble de feuilles transformées formant un organe creux dans lequel est enfermé l'ensemble des organes floraux femelles :
- sa partie basse et renflée est nommée ovaire,
- sa partie haute gynécée (ou pistil).
Après la fécondation de l'oosphère contenu dans l'ovule lui-même protégé par l'ovaire qui donnera le fruit, la paroi du carpelle se nomme alors péricarpe.

En général, les fleurs ont plusieurs carpelles.

Les Gymnospermes, plantes à ovules nus, n'ont donc pas de carpelle.
Cataphylle Feuille en écaille, comme, par exemple, les feuilles visibles sur les rhizomes des Poacées..
Caulinaire Est caulinaire tout ce qui concerne la tige d'une plante.
Cespiteux En touffe serrée.
Chicotin Suc très amer extrait de certaines plantes et notamment d'une Xanthorrhoeaceae (Asphodelaceae antérieurement à l'APG IV), l'Aloe succotrina All. Le mot "chicotin" serait l'altération de socotrin, de l'arabe suqutri, qui concerne l'île de Soqotra. Cette île, longtemps isolée, avait une flore endémique importante et une grande diversité floristique, étudiée au XIXe siècle par le botaniste écossais Sir Isaac Bayley Balfour (Botany of Socotra, 1888) et encore remarquées en 1985 par le botaniste canadien Quentin Cronk, mais ce "sanctuaire floristique" semble désormais soumis au déboisement et à la désertification.

Et c'est aussi le nom du pissenlit pour les Morvandiaux.
Chimie des végétaux Les végétaux, véritables usines chimiques, en fournissant aux Hommes leurs substances naturelles, leur ont également donné des concepts : ceux de la chimie moléculaire.
Voici quelques mots à comprendre (dont nous empruntons certaines définitions à La chimie nouvelle de P. Laszlo) :

familles chimiques

○ molécule : module unitaire pour toute substance chimique, et donc assemblage d'atomes dans une géométrie bien définie.

pigment

○ peptide : miniprotéine.

○ protéine : enchaînement d'acides aminés.
Chiroptérogamie Dispersion des grains de pollen par les chauves-souris.
Chloroplaste C'est un organite propre aux végétaux chlorophyliens qui assure la photosynthèse.
Circiné Enroulé en crosse au stade juvénile.
Cirrhe ou cirre Un cirrhe est une vrille.
CladeC'est l'unité de base de la classification phylogénétique des êtres vivants.
Cladode Rameau modifié ayant l'aspect et les fonctions d'une feuille. Un exemple : celui du fragon.
Coalescence Adhérence, sans soudure intime, à d'autres organes végétaux de même nature.
Coléoptile
Coléoptile de monocotylédone
avec la préfeuille ayant percé son apex.
Collet Généralement situé au ras du sol entre la racine et la tige, c'est une zone de passage entre la partie souterraine et la partie aérienne d'une plante.
Combinaison
nomenclaturale
C'est le nom d'une espèce après son transfert dans un autre genre.
Lorsque le nom d'un botaniste suit, entre parenthèse, le binom latin d'une espèce, cela signifie qu'il a le premier appliqué l'épithète de l'espèce mais dans un autre genre.
Le nom de l'auteur de la combinaison actuelle est cité sans parenthèses.
Ex. :
Prunus avium (L.) L.
Logfia minima (Sm.) Dumort.
Myosotis arvensis (L.) Hill
Corme Organe de réserve souterrain plus plat qu'un bulbe présentant une tige courte entourée de petites écailles.
Cormus Appareil végétatif des végétaux que l'on dit Cormophytes. Le cormus, plus évolué que le thalle, est constitué de rameaux feuillés et de racines, édifiés par des méristèmes apicaux.
Corole
anciennement corolle
Enveloppe interne du périanthe, ou plus simplement : ensemble des pétales. Les fleurs apétales n'ont donc pas de corole.
Coronule Voir paracorolle.
Corymbe * Inflorescence dont les fleurs pédonculées partent à des hauteurs différentes de leur axe mais parviennent au même niveau.
Cotylédon Feuillet charnu (dit feuille séminale) contenant les réserves nutritives nécessaires au premier développement de la plante et entourant le germe (embryon) des graines. Il est à l'origine des feuilles cotylédonaires, feuilles généralement très différentes des feuilles définitives.
Feuilles cotylédonaires du charme
Carpinus betulus

Feuilles cotylédonaires du hêtre
Fagus sylvatica

S'il y a deux feuilles cotylédonaires on parle de plante dicotylédone.

Feuilles cotylédonaires

Ou bien il donnera une gaine et une feuille uniques lorsque la plante est monocotylédone.
Cryptogames Mot employé aux XIXe et XXe siècles pour qualifier les végétaux ayant des organes reproducteurs peu apparents ou vraiment cachés nécessitant la présence d'eau pour se reproduire.
Cupule Involucre lisse, écailleux ou épineux, formant une petite coupe qui enveloppe partiellement ou intégralement les fleurs femelles et les fruits des Fagacées et des Bétulacées, antérieurement dénommées Cupulifères.
Cyathe Typique des fleurs des genres Euphorbia et Chamaesyce (mais nullement de la famille entière des Euphorbiaceae), c'est une coupe formée par des bractées soudées et contenant toujours des glandes nectarifères et des inflorescences minuscules, apétales et unisexuées : mâles réduites à leurs seules étamines et regroupées dans le réceptacle autour d'une seule fleur femelle dont l'ovaire, supère et pédicellé, est souvent visible hors du cyathe (comme ci-dessous avec ses stigmates recourbés) avant de devenir une capsule.
Cyathe d''épurge - Lucy-sur-Cure, juin 2012
Cyathe d'Euphorbia lathyris avec ses quatre glandes cornues.
Cycle de vie A l'oeil nu nous pouvons remarquer différents cycles de vie des végétaux (annuel, bisannuel, vivace), ces périodes pendant lesquelles se déroule leur vie complète à un niveau morphologique.

Tandis que, ne pouvant être observées qu’au microscope ou à la loupe, ce sont d'autres alternances qui apparaissent au niveau cellulaire ou tissulaire : une alternance de phases (diploïde et haploïde) et une alternance de générations qui n'ont pas forcément de liens entre elles.
Panneau - Galerie de Botanique, MNHN à Paris

Et chez les végétaux peuvent coexister cycle de vie sexué et cycle de reproduction asexué.

Cf. Les cycles de vie des conifères, des fougères, des mousses et des plantes à fleurs, ainsi que les mots zygote et gamète.
Cypsèle Une cypsèle est le nom donné à l'akène des Astéracées.
Cypsèles
Les cypsèles de Tussilago farfara
D 
Déhiscent Qui s'ouvre naturellement à maturité grâce à l'élasticité de ses tissus et qui libère ses graines.
Ex. : Follicule, pyxide, silique, capsule.

Capsules déhiscentes
Les capsules des violettes sont déhiscentes.
Dialypétale Se dit d'une fleur à pétales séparés comme par exemple la petite pervenche ou les fleurs de l'aigremoine eupatoire, contrairement aux fleurs gamopétales.
Diapause Arrêt de l'activité biologique d'une plante avant une saison défavorable.
DiasporeOrgane (fruit ou graine) ou fragment d’une plante susceptibles d’en assurer la dissémination.
Dicline Plante monoïque à fleurs mâles et femelles très nettement séparées.
Dioïque Caractérise une plante dont les fleurs mâles et femelles poussent sur des pieds distincts.
Ex. : Bryonia dioica Jacq.
Discolore Qualifie une feuille dont les deux faces n'ont pas la même couleur.
Distal Désigne l'extrêmité opposée à celle par laquelle un organe est fixé à son support.
Domatie Du grec δωματια (la chambre), c'est un organe (généralement une touffe de poils disposée à l'intersection des nervures d'une feuille) qu'une plante développe pour permettre à des prédateurs de petite taille de vivre en symbiose avec elle lorqu'ils lui sont bénéfiques, comme dans le cas de prédateurs d'insectes herbivores.
Dormance Etat des graines en vie ralentie ne pouvant germer, mais aussi état des bourgeons attendant la fin de l'Hiver ou des bulbes, bulbilles ou tubercules interrompant momentanément leur développement.
Drupe Fruit charnu renfermant un noyau à une seule graine et pouvant se présenter isolé ou en groupe (polydrupe).
E H
Echinulé Couvert de pointes comme un hérisson (εκηινοσ, echinos en grec).
ÉlaïosomeExcroissance, riche en lipide, du tégument de certaines graines très appréciée des larves des fourmis qui facilitent ainsi la dissémination de ces graines.
ÉlatèreUne élatère est un organe qui, en s'enroulant ou en se déroulant selon l'humidité ambiante, facilite la dissémination des spores, comme par ex. les élatères d'Equisetum telmateia.
Entomogamie Pollinisation d'une plante par les insectes.
Éperon * Prolongement cylindrique de certains pétales d'une fleur.
Épi Inflorescence formée d'un axe portant des fleurs sessiles.
ÉpichilePartie terminale du labelle des Orchidées.
ÉpigyneQualifie une fleur à ovaire infère, ou bien ses organes situés au dessus du gynécée.
Épillet Portion unitaire de l'inflorescence des Graminées et des Cypéracées. Les fleurs, minuscules et nues, s'y trouvent imbriquées dans les glumes et les glumelles qui le composent.
Épine En dehors de celles des feuilles
feuille épineuse du houx
et des stipules, les épines sont des pointes d'origine profonde et ligneuse.
Epines
L'épine n'est pas un aiguillon et contrairement à la cicatrice superficielle que laisse sur la plante la perte d'un aiguillon, la perte d'une épine forme une déchirure.
Cicatrice d'aiguillon Cicatrice d'épine
Épipétale Qui est porté par un pétale.
Épiphyte Qualifie une plante qui pousse sur une autre plante.
Épirhize Qualifie une plante qui se fixe et pousse sur la racine d'une autre plante qu'elle parasite.
Espèce Au XXIe siècle il ne s'agit plus seulement du rassemblement d'individus végétaux interféconds comme c'est le cas pour l'espèce humaine.
C'est un groupement d'individus ayant des caractères morphologiques, physiologiques et chromosomiques semblables et qui peuvent se croiser entre eux selon différents modes de sexualité pour transmettre à leurs descendants leur patrimoine génétique.
L'espèce est une convention : c'est un flux de générations non divisé, distinct du flux voisin.

Il est d'usage actuellement de distinguer :

--- les espèces hermaphrodites ne comprenant que des plantes à fleurs uniquement hermaphrodites.

--- les espèces gynodioïques (comprenant des individus
   ° soit à fleurs mâles-stériles,
   ° soit à fleurs hermaphrodites sur des pieds différents) comme le mors-du-diable

--- les espèces monoïques qui ne comptent que des plantes elles-mêmes monoïques.

--- les espèces dioïques (comprenant soit des plantes mâles dites androïques, soit des plantes femelles dites gynoïques, issues bien entendu de pieds différents) comme la bryone.

--- les espèces trioïques (comprenant soit des plantes à fleurs mâles dites androïques, soit des plantes à fleurs femelles dites gynoïques, soit des plantes à fleurs hermaphrodites, issues bien entendu de pieds différents)

--- les espèces androdioïques (comprenant des individus soit à fleurs femelles-stériles, soit à fleurs hermaphrodites sur des pieds différents).
Esquinancie Vieux terme médical pour toute maladie des différentes parties de la gorge gênant la respiration et/ou la déglutition.
Étamine Organe mâle de la fleur, microsporophylle mâle, qui donne le pollen. Sa forme et sa couleur sont extrêmement variables, y compris sur une même fleur.
Etamines et styles
Lorsque l'étamine a perdu son anthère, il ne faut pas confondre le filet qui la portait avec un style.
Le mot étamine (du latin stamen, staminis, fil) fut introduit dans le vocabulaire de la botanique par Sébastien Vaillant (1669-1722) dans son Discours sur la structure des Fleurs publié en Hollande en 1718.
Une fleur unisexuée mâle est dite fleur staminée.
Inflorescence de centaines de fleurs staminées de pistachier
Inflorescence en thyrse (avril 2012) du Pistacia vera mâle issu d'une pistache rapportée par J. Pitton de Tournefort, arbre encore visible au Jardin des Plantes de Paris qui permit à Sébastien Vaillant de confirmer ses observations concernant le fait que les fleurs ne devraient êtres prises que pour les organes qui constituent les différents sexes des plantes...
Étendard Pétale postérieur, très souvent érigé, dans une corolle de Fabacée.
F 
Fasciculés Se dit des organes végétaux d’à peu près égale grandeur groupés en faisceau ou en bouquet, et partant plus ou moins d’un même point d’insertion.
FimbriéDont les franges sont molles et plus épaisses que des poils.
FistuleuseAdjectif qualifiant une tige ou une feuille creuse intérieurement.
Fleur Organe reproducteur d'une plante, d'une beauté qui attire regard et olfaction par la finesse de sa corolle parfumée et colorée.
Et ce qu'en pensait Jean-Jacques Rousseau.

Les fleurs ne se ressemblent pas toutes et vous pourrez trouver :

--- des fleurs hermaphrodites
    ° avec leur partie mâle ou androcée (étamines avec leurs filets et leurs anthères produisant et contenant le pollen) qui disparaîtra après la fécondation
    ° et leur partie femelle ou gynécée (stigmate récepteur du pollen et style aux tissus conducteurs de ce même pollen, formant tous deux le pistil, puis ovaire protégeant l'ovule abritant l'oosphère) qui se transformera en fruit et graine(s).
Elles sont parfois nommées monoclines ou bisexuelles.

--- des fleurs mâles (staminées)

--- des fleurs femelles (pistilées)

--- des fleurs mâles-stériles (oui ! c'est ainsi que les botanistes les nomment parce qu'ils raisonnent en considérant que ce sont des fleurs hermaphrodites qui ont perdu leurs potentialités mâles) : avec leurs sépales, leurs pétales et leur pistil, mais pas d'étamines ou des avortons d'étamines
N'est-ce pas le moment de rappeler que les plantes productrices de graines ne sont pas des mâles, contrairement à ce que l'on peut encore raconter aux enfants du XXIe siècle !

--- des fleurs femelles-stériles

--- des fleurs diclines (c'est-à-dire celles qui ne sont que mâles ou que femelles)
Fleuron Fleur unitaire d'un capitule que l'on nomme souvent par erreur "pétale".
Les fleurons sont serrés les uns contre les autres pour former le capitule et selon leur forme (tube ou languette) on parle de fleurons tubulés (1) ou de demi-fleurons, plus couramment nommés fleurs ligulées (2).

fleuron tubulé   fleuron ligulé
Foliacé Ayant l'aspect ou la consistance d'une feuille.
Formule florale Description rigoureuse mais très brève de l'organisation d'une fleur.
Fronde Partie visible des fougères, composée d'un pétiole, souvent écailleux, et d'un limbe. Le prolongement du pétiole au niveau du limbe prend le nom de rachis.
Fruit La définition de ce mot varie selon les botanistes.
  • Pour les uns c'est un organe résultant de la transformation de l'ovaire après fécondation.
  • Pour les autres c'est l'ensemble des parties de la fleur qui se développent ou se différencient après fécondation des ovules.
Finalement c'est avant tout l'organe qui contient la ou les graines et qui peut être :
. charnu comme les baies, les drupes, les pommes
. multiple comme une fraise ou une mûre dont le gynécée est dit polycarpe car il est composé de plusieurs carpelles indépendants.
. sec et déhiscent (capsule, follicule, gousse, pyxide, silique)
. sec et indéhiscent (akène, caryopse, gland, samare).
Frutescente Qualifie une plante ligneuse ramifiée dès la base.
Funicule Petit cordon par lequel l'ovule est relié au placenta.
G 
Gamète Un gamète est une cellule reproductrice que les végétaux doivent à un processus nommé gamétogénèse ne pouvant se dérouler qu'après une division cellulaire particulière : la méïose.
Ce processus diffère selon qu'il s'agira de plantes à fleurs, de mousses ou de fougères.
Panneau - Galerie de Botanique, MNHN à Paris

Panneau - Galerie de Botanique, MNHN à Paris

Dans leur état haploïde, après la méïose, les cellules concernées possèdent un seul exemplaire de chaque chromosome (n) et la fécondation sera la fusion de deux cellules haploïdes en une cellule diploïde avec 2n chromosomes.

Gamopétale Fleur dont les pétales sont soudés entre eux, comme nous le montre la corolle des petites fleurs de Vaccinum myrtillus contrairement à ceux des fleurs dialypétales.
Synonyme : sympétale.
Gamosépale Fleur dont les sépales unis entre eux forment un tube, comme Cucubalus baccifer.
Géminé Disposé ou uni deux à deux.
Géophyte Se dit d'une plante dont seuls les organes souterrains subsistent durant l'hiver.
Géotrope Organe d'une plante qui pousse verticalement vers le sol.
Germe Nom donné à l'embryon végétal qui a la particularité d'être inclus dans l'ovule contrairement aux embryons animaux.
Gitonogamie Pollinisation d'une fleur par le pollen d'une fleur du même pied (mot forgé par le botaniste autrichien Anton Kerner von Marilaun (1831-1898) sous la forme geitonogamie, en grec geiton signifiant voisin).
Glabre Sans aucun poil.
Glabrescent Le suffixe -escent ajouté à glabre indique une transformation, un commencement vers l'état de glabre. Plus simplement dit : qui perd ses poils.
Glaucescent Dont la teinte tire sur le vert grisâtre.
Glomérule Groupe rapproché de fleurs ou de graines formant un amas globuleux.
GlumeBractée de la taille d'une écaille chez les Poaceae.
Gorge Partie supérieure du tube de la corolle d'une fleur gamopétale.
Gousse *Fruit sec allongé s'ouvrant par deux fentes.
GraineSouvent résistante à la déshydratation et susceptible de voyager de plusieurs façons, la graine est l'organe qui, à la suite de la fécondation de l'oosphère d'un ovule par le tube pollinique d'un grain de pollen :
  • renferme l'embryon (à plusieurs coylédons) d'un Gymnosperme ou l'embryon (à un ou deux cotylédons) caché dans un fruit d'un Angiosperme,
  • comprend également un tissu stockant des réserves (endosperme, albumen ou périsperme) et des téguments protecteurs.
Les graines sont parfois nommées : pignons chez les pins, caryopses chez les graminées, protocormes chez les orchidées.
GranuleEpaississement de la base de la nervure principale des valves des Polygonaceae.
Gymnospermes Du grec gumnospermos signifiant semence nue, ce mot englobe les plantes à graines dont l'ovule, porté par une feuille fertile, n'est pas dans un ovaire à la différence de l'ovule des Angiospermes. Tous les conifères (et leurs alliés) en font partie comme par exemple les pins et les sapins, les épicéas, les genévriers, les ifs, les thuyas...
Ils n'ont ni carpelle ni fleur mais des cônes et des graines.
Gynandre Se dit d'un épi formé de fleurs femelles en grand nombre et de fleurs mâles.
Gynécée Le gynécée est l'association d'un ou de plusieurs carpelles avec deux des organes femelles (stigmate, style) d'une fleur.
Syn. : pistil. Une fleur unisexuée femelle est dite pistilée.
Gynodioïque Se dit d'une plante ayant des pieds à fleurs hermaphrodites et des pieds à fleurs femelles.
H 
Halophyte Plante vivant en milieux salés.
HampeAxe allongé (parfois nommé scape) qui porte une fleur ou un capitule et qui, partant du collet de la racine, n'a ni rameaux ni feuilles contrairement à une tige.
Hastée Feuille ayant la forme d'un fer de lance.
Héliophile Qui pousse dans des endroits ensoleillés contrairement aux espèces sciaphiles.
Hélophyte Plante amphibie des marais ou du bord des lacs et des étangs. Ses appareils aériens, dépassant le niveau de l'eau, disparaissent l'Hiver auquel elle résiste avec ses souches ancrées dans la vase.
Hémiparasite Plante ne pouvant synthétiser tous les nutriments dont elle a besoin et qu'elle prélève sur d'autres plantes. Ex. : le gui ou les mélampyres.
Herbacée Plante non ligneuse dont la partie aérienne meurt après la fructification.



Herboriste
Plaidoyer pour l'herboristerie
Cliquer sur l'image
pour voir et écouter
Ancien métier exercé grâce à l'article XXXVII, Titre IV de la loi du 21 Germinal An XI, comme à Auxerre en 1837

La formation en herboristerie avait lieu dans les écoles de pharmacie mais elle a été supprimée en France, de même que son diplôme, par l'article 59, Titre VII de la loi du 11 septembre 1941 relative à l'exercice de la pharmacie.
Désormais les plantes deviennent dans ce cas des médicaments à usage humain soumis à un code communautaire (cf. la Directive 2004/24/CE du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004 modifiant, en ce qui concerne les médicaments traditionnels à base de plantes, la directive 2001/83/CE).
Fleurs sauvages de l'Yonne
préfère aborder les plantes sous d'autres angles, avec une approche botanique mais également sensorielle.
Pour rencontrer et identifier les végétaux, il faut souvent avoir pris conscience de :
- leurs migrations parfois,
- leurs grandes capacités d'adaptation presque toujours
- leur polymorphisme,
sans oublier, après les avoir vus, de
- les toucher,
- les sentir
- éventuellement les goûter (avec prudence s'ils se trouvent au ras du sol)...

  • Les cueillir en tant que "simples" présuppose de connaître également :
    - les moments pendant lesquels leur teneur en principes actifs est la plus intéressante
    - les moments variables selon les années, les saisons, les mois, les jours et les heures selon que l'on souhaite utiliser leurs racines ou leurs rhizomes, leurs tiges ou leur écorce, leurs feuilles, leurs bourgeons ou leurs fleurs, leurs fruits ou leurs graines
    - la meilleure façon de les faire sécher comme il faut pour les conserver ensuite à l'abri de l'air, de la poussière, de l'humidité et de la lumière, en les étiquetant correctement

  • Cueillir les végétaux pour se soigner avec les plantes de Bourgogne ou soigner les autres ne relève plus seulement de la botanique : des connaissances en phytothérapie s'imposent après la certitude de leur innocuité et bien entendu des connaissances chimiques car les plantes médicinales donnent des extraits végétaux qui sont des mélanges complexes de molécules.

  • Comment ça ?
    Des plantes médicinales dans mon jardin.





    Hermaphrodisme floral L'hermaphrodisme n'existe chez les végétaux que parmi les plantes à fleurs (Magnoliophyta, classiquement nommées Angiospermes) qui présentent un type de fleur à la fois staminée et pistilée, dite fleur hermaphrodite.
    Pour reconnaître ce type de fleur il suffit d'observer :
    - sa partie mâle ou androcée (étamines avec ses filets et ses anthères produisant et contenant le pollen) qui disparaîtra après la fécondation
    - et sa partie femelle ou gynécée (stigmate récepteur du pollen et style aux tissus conducteurs de ce même pollen, formant tous deux le pistil, puis ovaire protégeant l'ovule abritant l'oosphère) qui se transformera en fruit et graine(s).
    Les fleurs hermaphrodites sont parfois nommées monoclines ou bisexuelles.
    Hétérogame Qualifie un capitule d'Asteracée formé de fleurs (tubulées ou ligulées) n'ayant ni la même forme ni le même sexe.
    Hispide Qui porte de longs poils raides.
    Holoparasite Plante totalement parasite en raison de son manque total de chlorophylle et parfois même de racines propres, contrairement aux hémiparasites. Ex. : les orobanches.
    Homologue Élément d'une fleur qui a des structures ayant les mêmes fonctions qu'un ou plusieurs autres éléments de cette même fleur.
    Humus En forêt, sous la litières des feuilles mortes, c'est un matériau sombre, mais ce n'est pas que cela. Découvrez l'humus.
    Hydrophyte Végétal vivant en permanence dans l'eau, contrairement à un hélophyte. Il peut être totalement immergé ou à feuilles flottantes.
    Hygrophile Qualifie une plante qui a besoin d'une grande quantité d'eau durant tout son cycle de vie et qui fait souvent partie des plantes dominantes dans la végétation des zones humides.
    I 
    Imparipenné Feuille avec un nombre impair de folioles. Lorsqu'une telle feuille a une foliole terminale, on dit qu'elle est composée-imparipennée.
    Comme la feuille de Coronilla minima. -  Clic
    Indéhiscent Qui ne s'ouvre pas spontanément pour libérer son contenu, même à maturité.
    Indice de rareté Il n’existe pas de mesure universelle permettant de quantifier la rareté d’un taxon et les indications du genre : RRR extrêmement rare, RR très rare, R rare, AR assez rare, AC assez commun, C commun, CC très commun, CCC extrêmement commun, sont donc arbitraires.
    Indusie Membrane recouvrant les sporanges sous les limbes, pennes et pinnules des fougères. L'ensemble indusie + sporanges forme un sore.
    Un mot créé au XIXe siècle d'après le mot latin indusium signifiant "chemise de femme".
    Inflorescence Groupement de fleurs en position latérale ou terminale sur la tige d'un végétal.
    Pour en savoir plus...  Fondamentalement les inflorescences sont soit définies ou monopodiales (inflorescences racémeuses), soit indéfinies ou sympodiales (cymes), ou encore composées.
    Inflorescences
    monopodiales
    Ce sont :
    - La grappe, avec ses fleurs pédicellées, les âgées à la base, les jeunes au sommet.
    - Le corymbe, avec des pédicelles inégaux et séparés disposant les fleurs au même niveau.
    - L'ombelle qui contrairement au corymbe a ses pédicelles rattachés à la tige à un même niveau (l'involucre).
    - Le capitule : une ombelle sans pédicelles.
    - L'épi : une grappe de fleurs sessiles (épillets et certains chatons sont des épis).
    Inflorescences
    sympodiales
    Ce sont des cymes soit unipares, soit bipares, soit en glomérules.
    Infrutescence Ensemble de petits fruits soudés les uns à côté des autres et donnant l'impression d'un grand fruit unique, comme par exemple l'ananas ou l'infrutescence de l'oranger des Osages (Maclura pomifera) ci-dessous en coupe.
    Infrutescence non comestible de Maclura pomifera
    Insertion Point auquel un organe est attaché à l'organe qui le porte.
    Involucelle Un involucelle est une collerette de bractées au sommet des rayons d'une ombelle sous les ombellules.
    Un exemple avec Æthusa sinapium... Clic
    Involucre Ensemble de bractées à la base d'une inflorescence dont l'apparence est très variable.

    Involucre de Nigella damascena
    Involuté Qualifie un organe plan dont la marge est enroulée vers la face supérieure.
    IsostémoneSe dit d'une fleur ayant un nombre de pétales égal à celui des étamines.
    L 
    Labelle Un labelle est le pétale inférieur de la corolle des orchidées attirant les insectes pollinisateurs.
    Laciniures Découpures longues, étroites et irrégulières des lanières des pétales de certaines fleurs, comme celles de Reseda lutea.
    Laineux Qui porte des poils longs, souples et frisés.
    Lancéolé Qualifie un organe végétal dont la forme rappelle celle d'un fer de lance.
    Légume Pour les botanistes ce n'est qu'une gousse, c'est-à-dire le fruit des plantes de la Famille des Fabaceae que Jussieu avait d'ailleurs nommées Leguminosae.
    Lenticelles Petites taches, arrondies ou linéaires et un peu saillantes, qui sont autant de voies d'aération à la surface des rameaux âgés de certains arbres.
    Lèvre * Chaque lobe de la corolle des plantes labiées.

    Lèvres supérieure et inférieure

    La lèvre supérieure est généralement arrondie en forme de casque protégeant le pollen, tandis que la lèvre inférieure, trilobée, est plutôt plane pour permettre aux insectes pollinisateurs de s'y poser, ce qui facilite l'entomogamie.
    Ligule Languette naissant au sommet de la gaine des feuilles
    Ligule obtuse de Phleum pratense Ligule tronquée d'Avena sativa subsp. fatua
    dans certaines plantes de la famille des Graminées (Poacées) et parfois remplacée par des poils.

    Une ligule est également la languette formée par les pétales soudés de la corolle des fleurons ligulés de certaines Asteraceae (Composées).
    Limbe Partie d'une feuille qui se présente sous la forme d'une lame verte plus ou moins épaisse formée de deux faces souvent différentes qui se réunissent à la marge.

    Le limbe est également un des éléments contitutif de la fronde des fougères et dans leur cas il est généralement divisé en pennes qui elles-mêmes se sudivisent en pinnules. Il peut être entier, divisé, lancéolé, etc...
    Lobe Partie arrondie ou saillante d'un organe floral ou chacune des divisions de certaines feuilles séparées par des sinus plus ou moins profonds.
    Loge d'anthère Un des deux organes creux au sommet du filet d'une étamine dans lequel s'élabore le pollen.

      
      

    A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

    Les définitions des mots suivis d'un astérisque (*) sont extraites de
    Promenade botanique sur la Côte des légendes
    édité, en décembre 2006, par "Environnement & Patrimoine" 29890 Kerlouan.


    Vous n'avez pas trouvé le mot que vous cherchiez ?
    Peut-être est-il dans ce Glossaire de botanique




    Mise à jour : juin 2017   2005 à 2017  fleursauvageyonne