Vous aimez et connaissez les ronces ?


Ronces, Automne 2018 - Photo © Claire Martin-Lucy

Les ronces
du genre Rubus, de la famille des Rosaceae


Le Nacré de la ronce (Brenthis daphne) de la famille des Nymphalidae
Photo © Daniel Bourget

Un bel exemple de réussite végétale selon Bourgogne Nature. Il en existerait 52 espèces dans l'Yonne ! Mais beaucoup d'entre elles ne sont-elles que des formes comme le suggérait déjà l'abbé Boulay au XIXe siècle ?
Jusqu'à maintenant, n'étant pas batalogues, nous n'en avons identifiées que deux : R. caesius et R. canescens.


Toutes les ronces ont des tiges recouvertes d'aiguillons qui valent la peine d'être observées de près, de même que les deux faces de leurs feuilles.


La Roches aux Poulets, 24 août 2014

Elles ont des primocannes* (que certains nomment encore turions) comme celles que nous vous présentons plus bas.

Ces primocannes, souvent nommées turions en France, pourraient être un passe-temps formateur pour les botanistes en herbe qui les rencontrereraient car ils observereient s'ils sont :

Nous voyons des tiges porteuses de floricannes *, ces floricannes qui n'apparaissent que la deuxième année :


Racine issue du marcottage

___________________

* Primocanne et floricanne sont des termes qui ont été forgés par Liberty Hyde BAILEY (1858-1954), un botaniste, horticulteur et paysagiste américain, ayant approfondi l'étude de la systématique et de la nomenclature des Rubus.

Voici ce que nous pensons être des primocannes (les unes de couleur rouge, les autres vertes), mais nous ignorons de quelle espèce en raison de la forme de leurs feuilles.


Finalement, peut-on se poser la question que se pose Lucien Baillaud : les innombrables espèces de ronces, pas toujours discontinues, décrites par des systématiciens méticuleux qui y voient parfois des espèces en cours de diversification, sont-elles, au mieux, autre chose que des clones ?

Les chenilles de ce papillon de nuit se nourriraient principalement de ronces. Ont-elles une préférence pour l'une ou l'autre des 52 espèces supposées de l'Yonne ?


La Ratissée (Habrosyne pyritoides) de la famille des Drepanidae
Photo © Daniel Bourget



Mise à jour : janvier 2020   2005 à 2020  fleursauvageyonne