Fusain d'Europe, bonnet de prêtre
Euonymus europaeus L., 1753
Famille des Celastraceae

Ordre des Celastrales
Fabids / Rosids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  


EUONYMUS europaeus L.
Fusain d'Europe, bonnet de prêtre


Dans l'Yonne

  • A feuillage caduc, il est :
    • pour certains un arbuste commun gynodioïque
    • pour d'autres un arbrisseau hermaphrodite.
  • Période de floraison : Avril-Mai.
  • Ses baies (capsules), encore vertes au mois d'août, deviennent roses à l'Automne.
  • Habitat : Haies, bord des chemins.
  • Tailles : 1 à 6 m   6 à 8 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec ancien Εὐώνυμος (Euōnymos), une des plus petites îles éoliennes (actuellement nommée Panarea). Pline le Naturaliste employait déjà le mot féminin euonymos, -i pour nommer cette plante.
  • spécifique : adjectif indiquant sa vaste répartition géographique.
  • En français, c'est parce que son bois servait à faire des fuseaux qu'on le nomme "fusain".

Détails caractéristiques

  • Son écorce, lisse, est de couleur grise.
  • Très ramifié, ses tiges ont une section presque carrée.
  • Ses feuilles, opposées, sont très finement dentées et à pétioles courts.
  • Ses petites fleurs, à quatre pétales en croix de couleur blanc crème, quatre étamines et un style, ont une odeur désagréable et même nauséeuse pour certains.


Saint-Moré, août 2007

  • Ses fruits, des capsules de couleur verte puis rose, à 4 loges, sont potentiellement toxiques (surtout pour les enfants) en raison de plusieurs toxines que contiennent leurs graines dont
    Mais cela n'empêchait pas les petites Morvandelles de s'en faire des colliers (*) et les oiseaux (rouge-gorge, merle, grive musicienne, fauvette à tête noire...) d'en avaler entières les graines qu'ils dissémineront durant l'Hiver après n'en avoir conssomer que leur arillode.


Bessy-sur-Cure, 11 novembre 2011

  • Ces fruits présentent parfois une ou deux loges vides et ne contiennent donc pas toujours toutes les graines blanches attendues, entourées d'un arillode (parfois nommé pseudo-arille) de couleur orange.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • EUONYMUS : 1.
C'est grâce à un puceron qu'il isola sur une branche de fusain que
Charles BONNET (1720-1794) découvrit la parthénogénèse, un phénomène qui fit scandale en 1835 quand un prêtre polonais, Jan Dzierżon (1811-1906), le découvrit chez les faux-bourdons.

Mise à jour : mai 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne