Glossaire

Ces définitions sont des tentatives de notre part,
revues au fur et à mesure de nos découvertes.

Les Humains ne connaissent pas le sens
de la moitié des mots qu'ils emploient.

Ian Harrisson

A  B  C  D  E  F  G  H

I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R

S  T  U  V  W  X  Y  Z

Q 
Quinquéfide
Qui est fendu en cinq parties.
R 
Raphide
Faisceau d'oxalate de calcium à l'intérieur de certaines cellules végétales.
Réceptacle
Le réceptacle est l'extrémité renflée de l'axe floral. Il en existe plusieurs types.
Résupination
Mouvement de rotation qui inverse l'orientation d'une fleur, surtout celle des orchidées. Ce mot est dû à Linné, mais il est imprécis.
Rétinacle

Un rétinacle (du latin retinaculum, lien, attache) est une petite masse visqueuse qui

  • chez les Epidendroideae soutient, par leur sommet, les pollinies acrotones des orchidées qui n'ont pas de caudicules et les colle sur le gynostème tout en permettant aux insectes pollinisateurs de les emporter.
  • chez les Orchidoideae est toujours un rétinacle basitone, c'est-à-dire attaché par sa base aux caudicules qui soutiennent des pollinies assez fragiles et sectiles.
Les Anglo-Saxons emploient le mot viscidium.
Rétrorse
Tourné vers la base d'un organe ou orienté vers l'arrière d'un axe.
Rhizome *
Tige souterraine, en général rampante, portant des feuilles réduites à des écailles et pouvant émettre des racines ou des tiges.
C'est un organe de réserve pour les plantes herbacées vivaces.
La croissance d'un rhizome peut être monopodique (grâce à un bourgeon terminal) ou sympodique (grâce à un ou des bourgeons axillaires).
Ripisylve
Ensemble de la végétation du bord des cours d'eau qui peut se présenter comme un cordon végétal au niveau des berges ou des ilots de végétation dans leur lit.


Andryes, bord de la Rivière de Druyes en 2011

La ripisylve a une composition qui varie selon la morphologie du cours d'eau ou ses variations saisonnières de hauteur et de courant.


Saint-Moré, bord de la Cure en 2010

Rosette

Saint-Moré, 19 mars 2018

Feuilles insérées en cercle le plus souvent entre la tige et la racine, comme par ex. la rosette de la cardamine des prés.
Rostellum
Partie stérile du stigmate des orchidées en forme de protubérance.
Rotacée
Qualifie une corolle dont les pétales sont étalés en forme de roue.
Rudérale
Qualifie une plante de petite taille, à forte reproduction, qui pousse spontanément et rapidement dans les décombres, le long des chemins ou sur des lieux perturbés par les humains.
Rupicole
Qui vit sur les rochers.
S 
Samare
Une samare est un fruit sec indéhiscent avec une aile membraneuse et une seule graine.
Saprolignicole
Qui se développe sur le bois pourri.
Scabre
Rugueux car finement denticulé. Les feuilles des Graminées sont parfois scabres, les tiges des Carex également.
Scarieux
Organe végétal membraneux, sec, mince et translucide.
Schizocarpe
Fruit composé de loges se séparant à maturité pour former des méricarpes à graine unique.
Cf. Geranium dissectum.
Sciaphile
Végétal poussant à l'ombre.
Sectile
Organe végétal susceptible de se détacher.
Sépale
Une des pièces photosynthétiques de l'enveloppe externe du périanthe d'une fleur.
 Sépales de Minuartia hybrida
Selon la durée de vie du calice, on distingue plusieurs types de sépales.
Sessile
Dépourvu d'organe de support : une feuille sessile n'a pas de pétiole ; une fleur sessile n'a ni pédoncule ni pédicelle.
Silicule
Petite silique (ce qui suppose que sa longueur n’excède pas trois fois sa largeur).
Silique *
Une silique est un fruit plus long que large s'ouvrant par deux valves avec au milieu une membrane.
Simples
Au Moyen-Âge, nom donné aux plantes médicinales.
Sols acides
Sont dits acides les sols dépourvus de calcaires.
Sommité fleurie
Terme d'herboristerie pour indiquer le sommet de la plante comprenant les fleurs avec leurs feuilles et leur tige correspondantes.
Sore
Visibles à l'œil nu sous les limbes des fougères, les sores

sont de petits ensembles, de formes variées formés par les sporanges et parfois une indusie (sorte de membrane ou d'écaille plus ou moins caduque) qui les protège.
Cf. Asplenium scolopendrium
Polypodium vulgare.
sp.
Abréviation du mot latin species, espèce. Cette abréviation est employée après le nom latin du genre d'une plante dont on ignore le nom exact de l'espèce lorsqu'on ne l'a pas encore identifiée avec certitude.
Ex. : Centaurea sp.
Spathe
Grande bractée des Arum et bractée membraneuse des Allium.

Bessy-sur-Cure, juin 2011
Allium vineale et ses bulbilles aériennes encore partiellement cachées par la spathe.
Spermatophyte
Synonyme de phanérogame.
Sporadique
Poussant irrégulièrement, çà et là de temps en temps.
Sporange
Un sporange est une structure végétale en forme de petit vase, αγγείον (angeíon) en grec, qui se forme petit à petit à la face inférieure des frondes des fougères.


Sporanges immatures de Polypodium vulgare vus au microscope.

Il produit et contient des spores qu'il projette à l'extérieur lorsqu'elles sont mûres en s'ouvrant tout entier par une large fente transversale grâce à son assise mécanique formée d'anneaux dont le nombre varie en fonction de l'espèce.


Sporanges et leurs anneaux mécaniques vus au microscope.

Avec d'autres sporanges ils forment des sores qui s'abritent sous un repli épidermique nommé indusie.
Spore
Une spore est une cellule ou un ensemble de cellules pouvant donner naissance, parfois sans fécondation, à une nouvelle plante, comme, par exemple, une prêle ou une fougère.
Staminode
Étamine stérile, souvent déformée ou rudimentaire et même, chez certaines orchidées, réduite à une tache nommée point staminodal.
Station
Terme de phytosociologie indiquant un milieu où pousse une plante, ou bien une association de plantes.
Sténonaturalisée
En Écologie, se dit d'une plante, introduite après 1500, qui se propage localement comme une espèce indigène mais en ne persistant que dans certaines de ses stations.
Stigmate
Chez les orchidées on emploie l'expression "cavité stigmatique".

Partie du style destinée à recevoir le pollen.
Selon les espèces, le stigmate peut être rugueux, plumeux, visqueux, aux papilles plus ou moins longues. Il peut avoir une forme très variable.
Il peut être quadrilobé comme celui de l'onagre bisannuelle,
Oenothera biennis


ou lobé en forme de pointe comme comme celui des fleurons de Cirsium vulgare ci-dessous


Stigmates et pollen de Cirsium vulgare.

Stipule
Une stipule est un petit appendice situé au niveau de l'insertion du pétiole sur une tige. Généralement bilatérale, une stipule peut être membraneuse, foliacée ou linéaire lancéolée comme les stipules d'Urtica dioica ci-dessous.

Stolon
Organe végétal aérien, et plagiotrope de multiplication asexuée qui pousse au niveau du sol à condition d'avoir de la lumière, et ne porte que des feuilles réduites à des écailles. Au niveau d'un nœud, il donne naissance à une plantule et s'enracine au contact du sol avant de disparaître quand la nouvelle plantule est autonome.
Ce que Bugnon nomme souvent "une tige couchée radicante".
Stomate
Du grec στόμα (stóma), bouche, c'est un orifice minuscule formé de deux cellules de garde qui se trouve par milliers sur la face inférieure des feuilles des dicotylédones, donnant l'impression de lèvres en mouvement dévorant du dioxyde de carbone (gaz carbonique) et expirant du dioxygène. Les feuilles de monocotylédones en présentent sur leurs deux faces et les feuilles des plantes aquatiques en sont dépourvues.
Strobile
Inflorescence en cône du houblon ou infrutescence ligneuse ressemblant à un cône de certains feuillus comme l'aulne.



Strophiole
Synonyme d'élaïosome.
Style
Partie allongée du pistil surmontant l'ovaire.
Stylopode
Disques nectarifères entre les ovaires et la base des styles des Apiaceae.


Subsp.
Abréviation du mot latin "subspecies", sous-espèce.
Lorsque le nom de la sous-espèce est le même que celui de l'espèce (ex. : Tulipa sylvestris subsp. sylvestris), cela indique qu'il s'agit du type nomenclatural.
Subspontanée
Plante issue d'une graine de plante cultivée. Plus familièrement dit : une échappée de jardin... ou de culture.
Subulé
Étroit et se terminant par une pointe.
Sympétale
Synonyme de gamopétale.
Synanthérée
Plante dont les étamines sont soudées par les anthères, sans l'être au niveau des filets.
Ci-dessous six anthères de chaque ligule d'un Hieracium sp. forment un tube traversé par un style simple terminé par un stigmate bifide.



Cette particularité en avait fait un objet d'études importantes au XIXe siècle comme nous le montrent les vieux dictionnaires




Synonyme
En botanique, un synonyme peut être
- nomenclatural (obligatoire), c'est-à-dire homotypique,
- taxonomique (facultatif), c'est-à-dire hétérotypique
- ou "sensu", selon la manière de voir de tel ou tel botaniste.

T 
Tanin
Les tanins (ou tannins) sont des composés naturels complexes produits dans différents organes des plantes (racines, écorces, feuilles, fruits, graines).
Tautonyme
Ce terme de nomenclature est employé pour désigner un binom formé par la répétition exacte du nom du genre pour désigner l'espèce.
Les tautonymes sont interdits par le Code de nomenclature botanique (Chapitre III, section 4, art. 23.4).
Taxonomie
Art de définir les unités concrètes d'une classification dans n'importe quel domaine.
Pour décrire et regrouper les végétaux en taxa (familles, genres, espèces, etc...), la taxonomie botanique moderne prend en compte de nombreux caractères :
  • les classiques qui sont morphologiques et anatomiques (visibles à l'œil nu)
    et également
  • des caractères biochimiques (ADN, ARN, protéines, etc...)
  • et ceux de la paléobotanique.
Teinture
De nombreuses plantes sont tinctoriales que ce soit par leurs racines, feuilles, pétales, graines ou baies. Contrairement aux pigments les teintures, même si elles se lient également à l'aide d'un mordant, s'unissent chimiquement aux molécules qu'elles colorent, ce qui les rend indissociables du support qui les reçoit.
A à lire ou à écouter
Tépales
C'est le nom des pétales et des sépales lorsqu'ils sont identiques.
Téréticaule
Qui a une tige arrondie (du latin teres, teretis, arrondi, et caulis, tige).
Testa
Enveloppe externe d'une graine pouvant parfois se retrouver au sommet d'une feuille cotylédonaire et se nommant alors test.
Thèques
Loges de l'anthère (du grec θήκη, thếkê, boîte).
Thermoxérophile
Qualifie une espèce végétale qui recherche ou supporte :
  • des températures élevées au moins pendant sa période de végétation
  • un sol aux réserves en eau limitées.
Tithymale
Ancien nom de certaines euphorbes cité par Pline le Naturaliste dans le Tome Second, Livre XXVI de son Histoire Naturelle aux chapitres XXXIX à XLV. Avec Pline nous découvrons que l'usage des tithymales n'était pas que médicinal car il écrit : On dit que si l'on trace des caractères sur quelque partie du corps avec le lait de cette plante, et que secs on les saupoudre de cendre, les lettres paraissent [...]. Ces plantes étaient donc utilisées par la stéganographie technique, celle qui camouflait physiquement les messages.
Comme Linné nous l'apprend, ce nom était encore employé par Gaspard Bauhin dans son Pinnax sous la forme tithymalus.
Tomenteux
Ayant des poils courts et denses ou un feutrage laineux que l'on nomme parfois du nom latin de tomentum.
Touradon
Motte arrondie et plus ou moins haute

formée par la pousse annuelle de certaines plantes (notamment les carex) sur leurs anciennes racines et leurs feuilles mortes en décomposition lente...

en raison de l’acidité du milieu généralement humide dans lequel elles poussent.
Tourbière
Zone d'eau stagnante privée de l'oxygène nécessaire aux décomposeurs de la litière végétale qui s'accumule alors sous la forme de ce que l'on nomme des tourbes.
Ces tourbes peuvent être :
  • blondes et acides, à structure fibrique dans le cas de la décomposition des sphaignes
  • brunes, à structure hémique (dans laquelle on peut encore identifier un à deux tiers du matériel botanique)
  • noires, et à structure dite saprique, lorsqu'elles proviennent de la décomposition de végétaux hélophytes, comme les joncs et les carex.
Pour une classification plus fine, permettant de faire correspondre des types de tourbes à des groupements végétaux, il existe un triangle granulométrique.
Trichome
Excroissance ou appendice de structures très variées, qui peut être un poil ou une écaille dont les fonctions sont diverses.
Triquètre
Du latin botanique triqueter, se dit :
- d'une feuille à section triangulaire mais dont les arêtes sont très aigues ;
- d'une tige à trois côtés avec des marges pointues.
Trophique
Concerne tout ce qui est relatif à la nutrition des tissus et des organes des végétaux. On peut donc parler du niveau trophique des sols sur lesquels ils poussent comme de leurs propres exigences trophiques. Les plantes peuvent ainsi être acidophiles, calcicoles, hélio-nitrophiles, neutrophiles, nitrophiles.
Turgescence
Phénomène se produisant lorsque de l'eau entre dans une cellule végétale, emplissant sa vacuole qui grossit et ses membranes qui se tendent, ce qui exerce une pression sur sa paroi et donne de la rigidité aux ses organes souples que sont les tiges, les feuilles les jeunes pousses, etc. et qui est donc responsable du maintien de son port. C'est le contraire du flétrissement ou de la fanaison.
Turion
Bourgeon épaissi qui assure la survie et la multiplication végétative des plantes aquatiques.
C'est aussi une jeune pousse, une tige sans feuilles naissant de la souche d'une plante pérenne, comme de celle des ronces, par exemple..
Type biologique
Dans l'Yonne, le froid et l'enneigement n'étant pas aussi importants qu'au Danemark, les plantes nous semblent avoir des types en rapport avec leurs nécessités vitales de plantes de climat tempéré plutôt que de plantes de climat nordique comme les avait classées Christen Christiansen RAUNKIÆR, en 1905, dans son ouvrage Types biologiques pour la géographie botanique et en 1934 dans The Life Forms of Plants and Statistical Plant Geography. Mais sans doute faudrait-il approfondir la question en s'intéressant également aux classifications climatique et physiologique des végétaux (notamment au climat mésothermique) d'Alphonse De Candolle, le fils d'Augustin, et des botanistes ayant étudié la question après lui.
Type nomenclatural
C'est classiquement le Typus, spécimen étudié lors de la toute première description d'une espèce, et il s'agit de le conserver dans l'herbier dans lequel il se trouve comme référence de l'acte de description et comme référence du nom.
Créature vivante avant le processus d’objectification, le spécimen est un des instruments fondamentaux des sciences du vivant, comme l'écrit Déborah Dubald.
U 
Ubiquiste
Qui pousse n'importe où.
Utricule
Chez les Carex, un utricule est un organe (épineux, papilleux ou velu) périgyne (= qui enveloppe chaque ovaire) en forme de sac fermé duquel dépassent les stigmates après la sortie des styles par un orifice soit bifide ou fendu, soit en encoche ou tronqué.
Cet utricule tombe ensuite avec le fruit qui est un akène.
V 
Végétal
Un mot qui tend à remplacer celui de "plante" pour définir un organisme photosynthétique Eucaryote apparemment immobile.
Les végétaux ont des formes très diverses et leurs cellules à paroi rigide protégent :
  • un noyau contenant une partie seulement de leur matériel génétique,
  • des (étio- chloro-, chromo-, leuco-, ces derniers comprenant amylo-, oléo-, ou protéino-) plastes
  • des statolithes leur permettant d'être hyper-sensibles à la gravité
  • et une vacuole.
Végétatif
Qui concerne la vie d'une plante, à l'exception de sa floraison et de sa fructification. On parlera d'appareil végétatif, d'organe végétatif, d'état végétatif (certaines orchidées peuvent rester dans cet état 15 ans avant de sortir de terre) , de phase végétative, de multiplication végétative (ne faisant donc pas intervenir les fleurs mais des organes tels que les racines, les tiges, les feuilles, ce qui équivaut à un clonage reproductif) par
- bulbille (Muscari neglectum),
- caïeu (Allium sphaerocephalon),
- marcotte (Rubus caesius),
- rhizome (P. multiflorum),
- stolon (Fragaria vesca),
- tubercule (Lathyrus tuberosus).
Végétation naturelle
Cette végétation non cultivée forme un ensemble structuré différemment selon les botanistes et les groupements végétaux qu'ils prennent en compte. Certains privilégient :
- les formations végétales (des peuplements caractérisés par une physionomie déterminée due à la dominance d'une ou plusieurs formes biologiques),
- les peuplements (ensembles de végétaux occupant un milieu homogène en fonction d'une altitude, d'une pente, d'une exposition, d'un substrat, etc.)
- les communautés (ensembles structurés et homogènes, généralement plurispécifiques, de végétaux spontanés occupant une station).
D'autres étudient cette végétation présente sur un territoire, quelles que soient son étendue et ses caractéristiques stationnelles.
Vernalisation
Aptitude à fleurir régulée par l'exposition aux basses températures. Elle est sous la dépendance d'un gène nommé FLS.
Verticille
Un verticille est un groupe (soit de feuilles, soit de sépales, soit de pétales, d'étamines, de carpelles ou de tous autres organes floraux ayant une structure identique) inséré de façon rayonnante au même niveau sur un axe d'une racine, d'une tige, d'un rameau...
Certains verticilles sont donc fertiles, d'autres sont stériles.
Vicariante
Une espèce est vicariante lorsqu'elle occupe un habitat naturel similaire à celui d'une autre espèce très proche mais séparée géographiquement. Les systématiciens cladistes s'intéressent beaucoup à ces cas de spéciation.
Villeux
Recouvert de poils longs et mous.
Viscarium
Glande rostellaire de certaines orchidées, visqueuse comme un rétinacle.
Viscidium
Partie visqueuse reliée directement ou indirectement à une pollinie d'orchidée permettant aux insectes pollinisateurs d'emporter les pollinies.
C'est un terme générique qui regroupe les mots viscarium et rétinacle, emplyés plus précisément selon le genre de l'orchidée décrite.
Vivace *
Plante vivant plusieurs années.
Vrille
Organe effilé d'une tige ou d'une feuille permettant à la plante de s'accrocher et par là-même de bouger. Comme Darwin l'a démontré, chaque vrille possède la faculté de se mouvoir indépendamment du reste de la plante qui la porte.

Lorsqu'elle est foliaire, son nom latin est cirrus.
X 
x ou X
La lettre x minuscule indique que la plante est le résultat d'une hybridation qui peut être naturelle entre deux espèces. Si le X est majuscule, l'hybridation est intergénérique.
Xénogamie
(Double) fécondation d'une fleur par du pollen provenant d'un autre pied que celui où elle s'épanouit. C'est le contraire de la géitonogamie, résultat de la pollinisation entre deux fleurs de la même plante.
Xénophyte
Plante introduite, parfois depuis la Renaissance.
Comme l'écrivait déjà en 1901 Constant Houlbert : ...la flore d'un pays est incessamment variable; certaines plantes disparaissent pendant que d'autres sont introduites ; ces variations sont plus ou moins rapides suivant les terrains... et plus récemment Philippe Jauzein : De tout temps, la flore s’est enrichie d’espèces migrantes provenant d’autres régions françaises, de pays voisins ou, généralement, de pays lointains.
Xérophile
Adjectif qualifiant une plante se développant de préférence sur un sol très sec, sans présenter de stress hydrique.
Z 
Zoogamie
Pollinisation grâce au transport du pollen par des animaux.
Zygomorphe
Fleur ayant une forme irrégulière
avec un plan de symétrie bilatéral qui peut
  se confondre avec le plan floral

  ou lui être perpendiculaire

  ou oblique


En ce qui les concerne on peut parler d'insertion en cercle des pièces florales avec une symétrie axiale.
Zygote
Le zygote (mot du grec ancien ζυγωτός, zugōtos, signifiant « attelé ») est une cellule ayant fusionné les gamètes femelle et mâle après leur réunion (nommée fécondation ou encore gamie). Le zygote est souvent apparenté à un oeuf.
  

  
  

A  B  C  D  E  F  G  H

I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R

S  T  U  V  W  X  Y  Z

Les définitions des mots suivis d'un astérisque (*) sont extraites de
Promenade botanique sur la Côte des légendes
édité, en décembre 2006, par "Environnement & Patrimoine" 29890 Kerlouan.


Pour en savoir plus :

 Glossaire de terminologie morphologique et organographique de botanique...

Vous n'avez pas trouvé le mot que vous cherchiez ?




Mise à jour : octobre 2019   2005 à 2019  fleursauvageyonne