Dissémination végétale
Liens url mis à jour le 28 juin 2017



En se disséminant, les Angiospermes...

perdraient-ils les contraintes de leur vie fixée ?

Les modes nombreux (passifs ou actifs) de dispersion de leurs diaspores, que ce soit à courte ou longue distance, le laisserait penser. Mais tous ces modes, divers comme le sont les végétaux, sont cependant très aléatoires.

Les botanistes nomment tous ces modes de dissémination avec un suffixe : -chorie, forgé grâce à un verbe grec ancien χωρεῖν (khôrein) signifiant "flâner, vagabonder, s'éloigner" (selon le terme anglais "to wander" de L. van der Pijl).

Une discipline scientifique, portant le nom de chorologie dont l'étymologie serait différente et proviendrait du grec χῶρος (khōros) avec pour sens : "endroit, espace", étudie la dispersion et la répartition des espèces végétales. Cette étude, à la fois historique, géographique et écologique, suppose la connaissance de la flore antérieure à celle observée.

La dispersion des végétaux est très hétérogène et peut même présenter des formes polyvalentes chez certaines plantes, comme par exemple Impatiens glandulifera qui sait ainsi jongler avec les avantages et les inconvénients que présente chacun des modes possibles pour sa dispersion.

Et c'est ainsi que bien des botanistes, ayant sans doute étudié le grec, ont forgé une longue liste de mots pour qualifier les plantes, leurs fruits et leurs graines sous l'angle de leur dispersion :

| agochores | anémochores | anthropochores | atéléchore |
| autochores | barochores | chiroptérochores | dyszoochores |
| endozoochores | entomochores | épizoochores | ériochores |
| éthélochores | hémérochores | hydrochores | myrmécochores |
| nautochores | ombrohydrochores | ornithochores | polémochores |
| pyrochores | saurochores | speirochores | synzoochores |
| téléchores | zoochores |



Dissémination par un végétal lui-même
Atéléchorie Du grec τῆλε (tễle) = loin, précédé du préfixe grec de privation ἀ- (a-), d'où = pas loin
Est atéléchore une plante qui ne peut se disséminer qu'à proximité d'elle-même, comme par exemple : Cymbalaria muralis.
Autochorie Du grec ancien αὐτός (autós) = soi-même
Une plante autochore dissémine ses graines par un mécanisme interne de propulsion au moment de l'ouverture de ses fruits, mais la plupart du temps par des mécanismes physiques siégeant dans des cellules mortes, comme c'est le cas dans la déhiscence des gousses et des siliques.
Parfois ce mécanisme engendre même la plantation des graines comme dans le cas d'Erodium cicutarium.
Dissémination par des agents naturels
Anémochorie du grec άνεμος (anemos) = le vent
Transport par le vent, comme par ex. les graines en fine poussière de toutes les orchidées ou les disamares d'Acer platanoides qui sont anémochores, tout comme les capsules parvenues à maturité et secouées par le vent de Papaver dubium.
Barochorie Du grec βάρος (baros) = pesanteur
Disséminées sous l'effet de la gravité les graines d'Oxalys acetosella ou de Cercis silicastrum sont barochores.
Hydrochorie Du grec ὕδωρ (hudôr) = eau
Disséminé par l'eau fluviale Sparganium emersum est hydrochore.
Mais les plantes peuvent également utiliser
  • l'eau de pluie ou ses éclaboussures pour faire éclater leurs fruits, comme dans le cas de l'ombrohydrochorie.
    Du grec ancien ὄμβρος (ombros) = orage.
  • l'eau des ruissellements et des inondations, mais également flotter sur les courants marins, comme dans le cas de Beta vulgaris subsp. maritima, ce qui porte le nom de nautochorie.
    Du grec ναύτης (navtis) = navigateur
Pyrochorie Du grec ancien πῦρ (pyro) = le feu
Dissémination des semences grâce au feu, comme dans le cas du pin d'’Alep qui dissémine ses graines en ouvrant brutalement les écailles de ses cônes sous l'effet de la chaleur.
Téléchorie Du grec τῆλε (tễle) = loin
Se dit des fruits et graines transportés par des facteurs abiotiques : le vent, la gravité, l'eau, le feu ou bien, passivement ou activement, par des agents vivants (biotiques) de dissémination, à des distances parfois considérables.
Si vous comprenez l'espagnol, cf. Cuadernos de viaje. De cómo se mueven las semillas.
Dissémination par les humains ou en raison de leurs activités
Agochorie
Du grec ἄγω (ago) = entraîner
Est agochore un végétal disséminé involontairement par les humains, généralement par les transports, et donc les voies de communication, comme par exemple : Senecio inaequidens même si initialement c'était une plante ériochore.
Anthropochorie Du grec ancien ἄνθρωπος (anthrôpos) = être humain
Le transport est réalisé par l'homme soit à son insu, soit volontairement.
Cf. Les introductions de plantes non indigènes dans l'environnement naturel de J. Lambinon, Council of Europe, 1997 - 28 pages
Épizoochorie Préfixe grec ἐπί (epí) = sur suivi du mot zoochorie
Qualifie une plante dont la dispersion des fruits ou des graines (munis de crochets comme dans le cas de la bardane) est assurée par les humains grâce aux fibres de leurs vêtements ou les semelles de leurs chaussures, mais également et surtout par les animaux.
Éthélochorie du grec ἐθέλω (éthélo) = vouloir
Sont éthélochores les plantes introduites volontairement par semis dans un nouvel habitat en raison de leurs qualités alimentaires, industrielles, ornementales ou autres. Par exemple : Rhus typhina.
Hémérochorie Du grec ἥμερος (hemeros) = apprivoisé, cultivé
Une plante est dite hémérochore lorsqu'elle se dissémine en raison de pratiques culturales provoquant des changements d'environnement qui lui sont favorables. La renouée du Japon pourrait en être un exemple.
Polémochorie Du grec πόλεμος (pólemos) = la guerre
Un exemple de plante polémochore qui, selon Pline, fut introduite en Grèce par les Perses lors des guerres médiques au Ve siècle avant notre ère : Medicago sativa.
Et plus près de nous, parmi 93 espèces introduites lors de la Première Guerre mondiale, Ambrosia artemisifolia, via des importations de chevaux accompagnés de leur fourrage en provenance de Pennsylvanie et destinés à l’armée française.
Spéirochorie Du grec σπείρω (speiro) = disséminer
Une plante est dite spéirochore lorsqu'elle est disséminée, grâce à la culture d'une autre plante, sous forme d'impuretés dans les semences, comme ce fut le cas avec coquelicots, bleuets et matricaire.
Dissémination par les animaux
Zoochorie Du grec ζῶον‎ (zôon)= être vivant, animal
Dissémination par les animaux en général (humains compris dans certains cas non alimentaires), soit à leur insu, soit attirés par les végétaux grâce à des signaux attractifs, visuels et chimiques très divers.
Chiroptérochorie Deux mots grecs : χείρ (kheír) et πτερόν (pterón) = main et aile
En France, les chauves-souris disséminent-elles certaines des plantes qu'elles visitent pour manger les insectes ? Personnellement nous n'en savons rien.
Dyszoochorie Préfixe grec δυσ- (dys-) = mauvais, difficile
Fruits ou graines sont disséminés par des animaux qui les cachent pour les consommer, mais qui en oublient un certain nombre ou meurent avant de les avoir mangés. Ex. Les noisettes de Corylus avellana.
Endozoochorie Du grec ancien ἔνδον (éndon) = dans, suivi du mot zoochorie
Les mûres, du genre Rubus, avalées par les chevreuils et les renards puis rejetées après un transit digestif, sont un bel exemple d'espèces endozoochores.
Entomochorie Mot calqué sur entomologie (la science des insectes)
Dissémination par des insectes autres que les fourmis, comme Setaria verticillata peut l'être par un scarabée poilu, la trichie fasciée.
Épizoochorie Préfixe grec ἐπί (epí) = sur suivi du mot zoochorie
Qualifie une plante dont la dispersion des fruits ou des graines (munis de crochets comme dans le cas de l'aigremoine eupatoire) est assurée par les animaux (humains compris) grâce à leur plumage ou leur pelage.
Ériochorie Du grec ancien ἔριον ‎(érion) = laine
Est ériochore une plante disséminée par la laine des moutons, sans pour autant être invasive.
Myrmécochorie Du grec μύρμηξ (myrmix) = fourmi
Dispersion des graines due aux fourmis. Deux exemples parmi les 4 000 espèces possibles dans le Monde : Fumaria officinalis ou Galanthus nivalis.
Ornithochorie Du grec ancien ὄρνιθος (órnithos) = oiseau
Dissémination par des oiseaux comme la fauvette à tête noire qui dissémine le gui
Saurochorie Du grec ancien σαῦρος (saûros) = lézard
Dissémination par les lézards, comme ce petit lacertidé des îles Canaries Gallotia galloti.
Synzoochorie Du grec ancien σύν (sún) = avec, ensemble
Dissémination, plus ou moins loin d'un porteur de graines, par transport dans la bouche ou les abajoues d'un écureil, par exemple, qui pourra ne pas manger toutes les graines ainsi transportées.

La vie fixée des plantes...

et leurs stratégies adaptatives



Mise à jour : juin 2017   2005 à 2017  fleursauvageyonne