If, if commun, if à baies
Taxus baccata L., 1753
Famille des Taxaceae
NON résineux
Ordre des Cupressales (anciennement Pinales)

Pinidae / Pinopsida / Acrogymnospermae / Spermatophyta

  Pour en savoir plus  
  

 

TAXUS baccata L., 1753
If, if commun, if à baies

Dans l'Yonne

  • Commun.
  • Période de "floraison" approximative :
    Mars-Avril.
  • Habitat : Parcs
  • Tailles :  peut atteindre 25 mètres.
     mâles = 6 mm

Origine supposée des noms

  • générique : nom latin antique taxus, terminé en -us mais de genre féminin puisqu'il s'agissait déjà de cet arbre.
  • spécifique : baccata, à baies, alors que l'if n'a pas de baies mais des graines toxiques entourées par des arilles rouges ouverts au sommet.
    La chair, rougeâtre et collante, des arilles est la seule et unique partie comestible de cet arbre, à condition de ne pas avaler les graines qu'ils contiennent.

Détails caractéristiques

C'est une plante très toxique, au niveau de ses feuilles (notamment pour les chevaux) et de ses graines contenues dans des arilles (de 3 x 8 mm) dont la partie charnue rouge, non toxique certes, attire cependant les enfants, inconscients de ce qu'ils contiennent : des graines qu'il ne faut surtout pas croquer.
Toute la plante est donc très toxique et induit des nausées pouvant provoquer un arrêt respiratoire.
Mais un pharmacien-chimiste français a su extraire de ses feuilles une substance anticancéreuse, le docétaxel.

  • C'est un arbre qui pousse très lentement dès qu'il a atteint une centaine d'années et son mode de croissance dffère de celui des autres arbres car les ifs sont très longévifs. Certains peuvent vivre des milliers d'années, mais comme ils ont la particularité de se creuser de l'intérieur les dendrochronologues ne peuvent pas déterminer leur âge facilement.
  • Ses feuilles qui sont des aiguilles distiques (disposées en deux rangs sur un même axe) ne piquent pas et peuvent vivre de nombreuses années (de 7 à 8 ans). D'un vert foncé dessus, elles présentent un vert plus pâle dessous.
  • Dioïque (ce qui est une exception chez les Gymnospermes), ses organes mâles (plutôt jaunes) et femelles (minuscules et verts) poussent sur des arbres différents.

 

  • Nous ne sommes plus au XIXe siècle, mais l'appareil mâle des Gymnospermes (qui faisait l'objet des recherches de E. Thibout en 1896) et notamment celui de Taxus baccata pose toujours un problème de vocabulaire.
    Certains nomment "fleurs" ce que d'autres nomment "cônes", "chatons" ou "strobiles".
    Pour l'appareil femelle le mot "écaille" est souvent préféré à celui de "cône", mais les Taxaceae sont uniques parmi les conifères en ce sens que leurs graines solitaires ne sont pas associées aux écailles de cônes. L'arille est une croissance de l'axe sous la graine. Certains systématiciens ont d'ailleurs voulu supprimr les Taxaceae des conifères, mais l'embryologie, l'anatomie du bois, la chimie et la morphologie des feuilles et du pollen lient incontestablement cette famille à d'autres conifères. On pense que le cône a été perdu, et la graine solitaire avec l'arille, qui n'est pas un fruit, est donc un caractère dérivé de l'écaille ovulifère.
  •   

  • Une de ses autres particularités est sa réitération adaptative totale, génétiquement programmée : un vieil if est en fait une colonie d'individus emboîtés.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • TAXUS : 1.