Germandrée petit-chêne, chênette
Teucrium chamaedrys L., 1753
Sous-famille des Teucrioideae
Famille des Lamiaceae (Labiatae)

Ordre des Lamiales
Lamiids / Asterids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  


Cravant, 30 mai 2019

TEUCRIUM chamaedrys L.
Germandrée petit-chêne, chênette

Dans l'Yonne

  • Très commune.
  • Mode de vie : vivace.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre
  • Habitat : Pelouses calcaires sèches, rocailles.
  • Tailles : 10 à 35 cm   9 à 16 mm dont l'inflorescence est un épi terminal.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : plante dédiée à Teucer, prince de Troie, qui découvrit, dit-on, les propriétés médicinales de la germandrée (antipyrétiques, sédatives des douleurs abdominales, diurétiques, cholérétiques et cicatrisantes).

Depuis 1992 cette plante, plus ou moins riche en diterpènes selon son origine géographique, est considérée comme toxique pour le foie, notamment après l'autorisation (de 1986 à 1990) de mise sur le marché de la phytothérapie de ses parties aériennes sous forme d'infusion et de gellules comme ayant des propriétés amaigrissantes.

  • spécifique : chamaedrys était le nom latin de la Germandrée et Veronica chamaedrys porte parfois le nom de Fausse Germandrée.
    Ce mot d'origine grecque, formé d'un adverbe χαμαι (chamai) signifiant à terre, par terre, et du mot δρυς (drus), le chêne, aurait eu dans la Grèce antique le sens de "chêne nain".

Détails caractéristiques

  • Vus par Linné en 1738 dans son Hortus Cliffortiana :

  • Son port gazonnant.
  • C'est une plante légèrement velue.
  • Ses feuilles ressemblent à celles du chêne : elles sont lobées et d'un vert différent sur leurs deux faces, la ventrale (supérieure) étant plus foncée que la dorsale (inférieure), sauf quand elles font leur apparition.


Cravant, route de Vincelottes - 27 mai 2019


Cravant, route de Vincelottes - 7 juillet 2019

  • Le calice teinté de rouge foncé de ses fleurs a 5 dents.
  • Son fruit, un tétrakène, est donc formé de 4 akènes soudés à la base.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre


La Photo ci-dessus © Daniel BOURGET

Mise à jour : mai 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne