Tremble, peuplier tremble
Populus tremula L., 1753
Famille des Salicaceae

Ordre des Malpighiales
Fabids / Rosids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  

Écorce Chatons femelles fécondés Fruits mûrs laissant sortir leurs graines

    

POPULUS tremula L.
Tremble, peuplier tremble

Dans l'Yonne

  • Très commun. C'est une essence pionnière.
  • Période de floraison approximative :
    Mars-Avril, avant l'apparition des feuilles.
  • Habitat : bois humides, friches, clairières.
  • Son port est étalé.
  • Tailles : 25 à 30 mètres
      5 à 8 cm aux fleurs ayant de 5 à plus de 10 étamines
    et  4 à 6 cm, pouvant atteindre 10 cm lors de l'apparition des fruits.

Origine supposée des noms

  • générique : du latin populus, mot féminin (comme tous les noms d'arbre en latin) signifiant déjà peuplier chez les Romains. Nom repris par Gaspart Bauhin, Rembert Dodoens et Linné :

  • spécifique : tremula, adjectif latin féminin de tremulus, signifiant tremblant, agité.

Détails caractéristiques

  • C'est une espèce dioïque, les chatons de fleurs mâles à étamines pourpres ne poussent donc pas sur les mêmes arbres que les chatons de fleurs femelles dont les stigmates sont pourpres eux aussi.
  • Les pétioles longs et aplatis de ses feuilles, de formes variables mais généralement cordiformes et dentées, leur permettent de s'agiter sous l'effet du moindre vent (un phénomène remarqué depuis très longtemps) et de présenter à la lumière solaire leurs deux faces aptes à la photosynthèse, une particularité peut-être moins connue.
  • Ses fruits sont des capsules à deux valves serrées en un long épi qui libèrent de minuscules graines pourvues d'une aigrette de fins poils blancs.
  • Il est une source de nourriture pour les chenilles des sphinxs, phalènes, noctuelles, etc...

Anecdote

  • Poussant dans les haies et les taillis, il était récolté au XIXe et au début du XXe siècle par les habitants des faubourgs d'Avallon qui, après en avoir décortiqué de fines baguettes, les rangeaient dans des étouffoirs qu'ils allaient portés dans la braise des fours à briques pour en faire des fusains qu'ils vendaient aux marchands de couleurs des artistes parisiens et allemands.

Nombre d'espèces icaunaises du genre

  • POPULUS : 4 + 2 variétés + 2 hybrides + cultivars.
    Vivant au bord des étangs, on pourra peut-être découvrir l'hybride de
    P. alba et P. tremula, le peuplier grisard ou peuplier gris de l'Oise :
    Populus x canescens (Aiton) Sm., 1804.