Noisetier, coudrier, nougeottier
Corylus avellana L., 1753
Famille des Betulaceae

Ordre des Fagales
Fabids / Rosids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  

Lucy-sur-Cure, 1er mars 2012

 

Lucy-sur-Cure, 6 avril 2016

Grosse production de pollen
puisqu'il sera transporté par le vent.

   
Bellechaume, 8 janvier 2018

CORYLUS avellana L.
Noisetier, coudrier

Dans l'Yonne

  • Très commun.
  • Période de floraison : Janvier-Février-Mars.
  • Fécondation : Mai.
  • Fructification : Septembre-Octobre.
  • Dissémination : barochore et dyszoochore.
  • Habitat : Bordure des bois et à proximité des villages.
  • Tailles : 2 à 7 mètres    1 à 7 cm  et  1 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : nom latin classique du coudrier dérivé du grec κόρῠλος (kórulos).
  • spécifique : nom latin d'une espèce de noisette.

Détails caractéristiques

  • Par sa taille c'est un arbuste.
    Mais parce qu'il se ramifie dès la base et qu'il a donc un port buissonnant, certains botanistes le considèrent plutôt comme un arbrisseau.
  • Son écorce serait blanche sur les terrains humides et marron lorsqu'il pousse sur les terrains pentus ou en hauteur : on parle alors d'écotypes différents.
  • Le noisetier est monoïque, anémophile et hétérogame.
  • Ses chatons mâles sont nombreux et portés par de petits rameaux.
    Grâce à leurs écailles qui se gorgent d'eau, ils ont la particularité de permettre à leurs fleurs apétales de supporter le gel de l'Hiver en protégeant leurs faisceaux d'étamines.
  • Sur le même arbrisseau, ses rares bourgeons à fleurs femelles sont qualifiés de mixtes par François Drouet car ils sont à la fois à fleurs et à feuilles.
    Ils contiennent donc plusieurs fleurs femelles -qui ne donneront pas toutes un fruit- mais également des ébauches de feuilles.
    Ces fleurs femelles peuvent vivre trois mois dans l'attente du pollen, transporté par le vent, d'autres arbrisseaux que celui sur lequel elles fleurissent plus tardivement que les fleurs mâles.
    Les écailles de leur bourgeon formeront un nid douillet pour le pollen qui devra attendre la formation de l'ovaire et des ovules pour que la fécondation puisse se réaliser.

Chatons hivernaux

  • Son fruit, la noisette (ou nougeotte pour les Morvandiaux), à paroi très dure, est pour les botanistes une nucule.

Phénologie

Corylus avellana fait désormais partie des espèces considérées comme indicatrices par les phénologues qui étudient ses différents stades de développement, variant chaque année, pour en déduire des phénophases et élaborer un calendrier phénologique différent du calendrier astronomique puisqu'il découpe l'année en dix saisons biologiques importantes démarrant donc à des dates variables. Pour en savoir plus, consulter le réseau suisse PhaenoNet ou les revues de Biométéorologie qui s'intéressent à la famille des Betulaceae, celle du noisetier.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

Pollen de C. avellana, 26-02-09 :
Non coloré

Coloré

Mise à jour : janvier 2023   2005 à 2023  fleursauvageyonne