Ophrys abeille
Ophrys apifera Huds., 1762
Tribu des Orchideae - sous-famille des Orchidoideae
Famille des Orchidaceae

Ordre des Asparagales
Petrosaviidae / Liliopsida (Monocots) / Mesangiospermae

Pour en savoir plus Autres Orchidacées 

OPHRYS apifera Huds.
Ophrys abeille

Dans l'Yonne

  • Espèce assez courante
  • Mode de vie : vivace.
  • Période de floraison : Juin-Juillet
  • Habitat : Pelouses. Sols calcaires.
  • Taille : 10 à 40 cm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec ancien ὀφρῦς (ophrûs), sourcil. Allusion à la forme arquée de l'ensemble des poils qui entourent la macule du labelle des Ophrys.
  • spécifique : du latin apis, abeille, et ferare, porter.

Détails caractéristiques

  • La fleur des Ophrys ressemble à un insecte femelle.
    Elle est un bel exemple de mimétisme végétal et de leurre sexuel car elle n'offre ni nectar ni pollen à ses visiteurs.
    Ses poils, la couleur de ses pétales et son odeur (qui serait en partie proche de celle des phéromones sécrétées par les femelles non fécondées des hyménoptères concernés) accentuent cette ressemblance et trompent momentanément les hyménoptères mâles en quête de femelles.
    Lorsque suffisamment d’hyménoptères femelles sont sorties de leur stade nymphal d'une durée plus longue que celui des mâles, ces derniers interrompront alors leurs rares « visites » chez l’ophrys.
    Lorsqu'un mâle se pose sur l'ophrys il tente de féconder le labelle puis n'emporte en fait que peu de pollinies et, toujours à la recherche d'une femelle, n'ira peut-être pas se poser sur une autre ophrys.
  • La fécondation de l'ophrys par ses pollinisateurs est donc rare et si aucun insecte n'est venu la féconder, Ophrys apifera a la particularité, avant de se faner, d'avoir des pollinies qui viendront d'elles-mêmes se mettre au contact du stigmate pour une autofécondation, au risque de perdre ses belles couleurs à la prochaine floraison.
    Cette autogamie (à la suite d'une autopollinisation facultative par courbure des pollinies) est à l'origine de nombreuses variations (aberrations génétiques ?) au sein de ses populations que les botanistes aspirent à voir devenir des variétés, comme les variétés aurita et apifera.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

Mise à jour : avril 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne