Aigremoine eupatoire,
herbe de Saint Guillaume, francormier
Agrimonia eupatoria L., 1753
Tribu des Agrimoniinae - sous-famille des Sanguisorbeae
Famille des Rosaceae

Ordre des Rosales
Fabids / Rosids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  

AGRIMONIA eupatoria L.
Aigremoine eupatoire, francormier,
herbe de St Guillaume

Dans l'Yonne

  • Très commune.
  • Mode de vie : vivace, grâce à son rhizome.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Friches, bords des chemins. C'est une plante héliophile.
  • Tailles : 30 à 60 cm   ± 10mm.


Lucy-sur-Cure, 23 août 2017

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique :
    • Du grec άγριος (agrios), sauvage, et μοναξιά (monaxiá), solitude, car elle pousse dans les lieux sauvages et déserts.
    • A moins que son nom vienne du grec ἄργεμα (argema) : taie de l'œil (allusion aux propriétés ophtalmologiques attribuées à cette plante).
    • Mais surtout de ἄργεμον (árgemon), nom de plante déjà cité en latin sous la forme agrimonia par Pline et dans un des nombreux Herbarius pseudo-Apuleius dont un écrit sur parchemin entre l'an 900 et 1000.
  • spécifique : espèce dédiée à Mithridate VI Eupator (εὐπάτωρ signifiant "de père bien" en grec), tyran d'un royaume du Pont (la Mer Noire) aux IIe-Ier siècles avant notre ère, grand connaisseur de la toxicité des plantes au point de s'être immunisé contre leurs poisons en en ayant absorbé des doses homéopathiques tout au long de sa vie, d'où le verbe "mithridatiser".

Détails caractéristiques

  • Son rhizome.
  • Une rosette de feuilles duveteuses.
  • Ses tiges sont velues.
  • Ses feuilles dentelées, à folioles ovales-lancéolées grandes et petites, sont imparipennées.


Octobre 2020

  • Ses fleurs jaunes, à 5 pétales, sont riches en pollen.
  • Leur inflorescence est en grappe simple très allongée d'une centaine de fleurs.
  • Ses fruits (des akènes) sont munis de crochets qui permettent son épizoochorie en Automne.


Octobre 2020

Généralités

  • De nos jours, elle passe encore pour être la gardienne de la voix des orateurs et des chanteurs qui utilisent ses feuilles et sommités fleuries en gargarisme ou en décoctions, tandis qu'au XVIe siècle on l'utilisait pour traiter des morsures de serpents.
  • Ses fruits ont été retrouvés dans des sites datant du Néolithique.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • AGRIMONIA : 2.

Mise à jour : octobre 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne