Genévrier commun
Juniperus communis L., 1753
Famille des Cupressaceae

Ordre des Cupressales (anciennement Pinales)
Pinidae / Pinopsida / Acrogymnospermae / Spermatophyta

Pour en savoir plus

 
Lucy-sur-Cure, 5 mai 2019

 

JUNIPERUS communis L.
genévrier commun

 

Dans l'Yonne

  • Très commun
    mais en voie de disparition du côté de Pont-sur-Yonne où on le nommait "godichat".
  • Période de floraison approximative :
    Avril-Mai.
  • Habitat : Friches et côteaux ensoleillés, indifférent à la nature du sol bien qu'on le trouve plutôt sur sol calcaire.
  • Tailles : 1 à 6 m   Ses baies ont de 6 à 10 mm.

Origine supposée des noms

  • générique : peut-être du celtique jeneprus, rude, âpre, en raison de ses feuilles épineuses ou rudes.
    Ou bien du latin junior, plus jeune, associé au verbe parere, apparaître, en raison de ses jeunes baies vertes qui poussent avant la disparition des anciennes, noires bleutées.


 
© Benoît Schoefs - Saint-Moré, 6 août 2009

Détails caractéristiques

  • C'est une espèce pionnière dioïque, résistant au froid et à la sécheresse elle est donc xérophile.
  • Elle est par ailleurs héliophile et thermophile.
  • Ses petits cônes mâles ressemblent à de minuscule chatons et se trouvent à l'aisselle des feuilles des jeunes rameaux. Leur pollen est très abondant mais sa dissémination, anémophile, ne dure que quelques heures, généralement aux alentours de midi.


 
Lucy-sur-Cure, 5 mai 2019

  • Ses minuscules cônes femelles à écailles charnues contiennent trois ovules dont les micropyles sécréteront trois gouttes de pollinisation bien séparées et ne formant jamais une grosse goutte à l'extrêmité des cônes.
  • Après leur fécondation, ces cônes se transformeront en baies, vertes pendant deux ans puis de couleur noire bleutée à l'Automne de la 3e année.
  • Ses aiguilles, verticillées par 3, présentent deux faces différentes : brillantes et carénées d'un côté, mates et d'un vert différent de l'autre, là où se trouvent de nombreux stomates.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre