Fougère aigle
Pteridium aquilinum (L.) Kuhn, 1879 subsp. aquilinum
Famille des Dennstaedtiaceae (Fougères)

Sous-ordre Polypodiineae - Ordre des Polypodiales
Polypodiideae / Polypodiopsida / Euphylophyta

Pour en savoir plus Autres végétaux sans fleurs ni graines 


PTERIDIUM aquilinum (L.) Kühn subsp. aquilinum
Fougère aigle

Dans l'Yonne

  • Fougère commune.
  • Mode de vie : vivace par des rhizomes persistants et se ramifiant.
  • Cycle de vie : du gamétophyte au sporophyte.
  • Période de sporulation : Juin-Juillet-Août-Septembre-Octobre.
  • Habitat : Terrains siliceux (acides). Sous-bois clairs.
  • Taille : 100 à 200 cm.

Origine supposée des noms

  • générique : nom grec de la fougère, dérivé de φτερό (ptéro), aile, la forme de ses feuilles pouvant être comparée à celle d'ailes. Déjà latinisé dès l'Antiquité.

  • spécifique : aquilinum en latin signifie "d'aigle".

Détails caractéristiques

  • Pteridium aquilinum est acidiphile.
  • C'est une fougère héliophile qui, au Printemps, a un grand besoin d'eau comme le montrent ses rhizomes qui deviennent turgesents.
  • Ses rhizomes (horizontaux) noirs et fibreux sont très longs. Ils se ramifient, permettant à cette fougère d'être envahissante sur des terrains dégagés en formant un maillage d'une vingtaine de centimères d'épaisseur. Ces rhizomes présentent de vrais vaisseaux que l'on nomme des trachéides.
  • Ses frondes sont très grandes mais ne persistent durant l'Hiver que sous la forme d'un épais tapis sec.
  • Ses sores qui sont totalement absents sous certaines pinnules ont une disposition particulière.
  • Elle est riche en silice.

  • Plante vénéneuse même si elle a été consommée par le passé.
    Toxique pour les chevaux et les bovins, elle est cancérigène au niveau de l'oesophage et de l'estomac chez l'Homme (*).

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • PTERIDIUM : 1.


Autres végétaux sans fleurs ni graines

Mise à jour : février 2024
2005 à 2024 - fleursauvageyonne