Berce commune, patte d'ours
berce sphondyle
Heracleum sphondylium L., 1753 subsp. sphondylium
Tribu des Tordylieae - Apioid superclade
Sous-famille des Apioideae

Famille des Apiaceae (Umbelliferae)

Ordre des Apiales
Campanulids / Asterids / Pentapetalae / Eudicotyledons

Pour en savoir plus

HERACLEUM sphondylium L. subsp. sphondylium
Berce commune, patte d'ours, berce sphondyle

Dans l'Yonne

  • Très commune.
  • Mode de vie : vivace. Hémicryptophyte.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Fossés, bordures des bois humides.
  • Tailles : 60 cm à 2 mètres   15 à 20 cm de diamètre.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec Ηρακλής (Heraklès), Hercule, allusion au port robuste de la plupart des plantes de ce genre.
  • spécifique : étymologie incertaine comme il est écrit dans la Flore médicale, décrite par F.P. Chaumeton, Tome 2, Paris, 1815 :

  • Son nom vernaculaire "patte d'ours" est dû à la forme de ses feuilles.

Détails caractéristiques

  • Feuilles de 15 à 60 cm.
  • Tige cannelée, creuse et velue.


St- Georges-sur-Baulche, 24 mai 2022

  • Ses ombelles sont d'abord protégées par une gaine ventrue formée par le pétiole dilaté de ses feuilles.



Lisière de la Forêt domaniale de Soucy et Voisines, 6 juillet 2018.

Ci-après un hyménoptère, Ichneumonide, sans doute de la sous-famille des Ichneumoninae

St-Georges-sur-Baulche, 24 juin 2022.

  • Mais le parfum de ses fleurs devient une odeur peu agréable en fin de floraison : elles attirent alors plutôt des mouches de la famille des Scathophagidae.
  • Ses fruits sont des diakènes aplatis formés de deux méricarpes reliés au pédoncule par un carpophore qui peut persister après la chute de l'un des méricarpes. Ils ont un bec.


Septembre 2010

  • Alimentaire et d'usage médicinal, elle peut s'avérer irritante par contact suivi d'une exposition à la lumière solaire, surtout par temps humide, et provoquer des réactions de phototoxicité sur les peaux fragiles.
  • Il ne faut pas la confondre avec la berce géante ou berce du Caucase
    Heracleum mantegazzianum Sommier & Levier, 1895,
    envahissante en Europe, pouvant atteindre plus de 3 m de haut et qui, elle, est toxique par contact en raison de sa sève photosensibilisante : il faut porter des gants si on la touche.

Nombre d'espèces dans le genre

  • HERACLEUM : 2.

Mise à jour : juillet 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne