Mnie ondulée
Plagiomnium undulatum (Hedw.) T.J.Kop., 1968
Famille des Mniaceae
Ordre des Bryales

Pour en savoir plus Autres végétaux sans fleurs ni graines 


Le Montelard (Venizy), 5 mars 2018 - Photo © Daniel Bourget

PLAGIOMNIUM undulatum
Mnie ondulée

Dans l'Yonne

  • Commun.
  • Cycles de vie : digénétique hétéromorphe, soit une génération sexuée de la spore à l'oeuf puis une génération asexuée de l'oeuf à la spore.
  • Habitat : sous-bois humides, souches au bord de l'eau, fossés et talus humides.
    Sur sols limoneux ou argileux.
  • Taille : tiges dressées et ramifiées de 7 à 8 cm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : nom formé avec l'adjectif grec πλαγιος (plagios), penché, oblique -une caractéristique de ses gamétophytes (tiges+feuilles) sans sporophytes- et le nom latin Mnium, nom de genre de quelques mousses que Dillenius citait déjà dans son ouvrage Historia muscorum datant de 1741 et dont deux espèces se trouvent dans l'Yonne.
  • spécifique : une allusion à l'ondulation de ses feuilles à l'état humide.

Détails caractéristiques

  • C'est une mousse acrocarpe qui pousse en touffes lâches.
  • Ses feuilles sont longues et arrondies au bout, ondulées par temps humides mais se recroquevillant dès qu'elles sèchent.
  • Au Printemps ses capsules (sporophytes) pendent au bout de longues soies qui peuvent naître regroupées à plusieurs à un même endroit de la tige mais qui se courbent toutes à leur extrêmité.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • PLAGIOMNIUM : 3.


Le Montelard (Venizy), 5 mars 2018 - Photos © Daniel Bourget

Mise à jour : avril 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne