Cèdre de l'Atlas
Cedrus atlantica (Manetti ex Endl.) Carrière, 1855
Famille des Pinaceae

Ordre des Pinales
Pinidae / Pinopsida / Acrogymnospermae / Spermatophyta

Pour en savoir plus

Cônelets femelles

Cônes femelles


Allée du Château de Bontin – Les Ormes/Aillant-sur-Tholon, fin août 2017

CEDRUS atlantica (Manetti ex Endl.) Carrière
Cèdre de l'Atlas.


Dans l'Yonne

  • Rare à l'état "sauvage", c'est un arbre d'ornement introduit en France par Adrien Sénéclauze en 1839. Il s'échappe rarement des parcs dans lesquels il se trouve.
    Il est indigène en Afrique du Nord, comme ci-dessous dans le Parc national de Theniet El Had en Algérie :


Octobre 2017

  • Habitat : variable, puisqu'utilisé comme ornement.
    Il faisait partie, semble-t-il, des espèces réglementées par le Code forestier mais le Code forestier (nouveau) traite de ressources génétiques et plus du tout d'espèces.
  • Taille : 30 à 40 mètres.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec κέδρος (kedros), nom attribué dans l’Antiquité à des cèdres et à d'autres conifères comme les genévriers.
  • spécifique : atlantica, adjectif latin signifiant « de la montagne d'Atlas ».

Détails caractéristiques

  • La longévité de cet arbre monoïque est de plusieurs siècles.
  • Son port ressemble à celui d'un sapin sauf quand il est vieux car alors sa cime marque la fin de sa croissance en hauteur en devenant tabulaire.
  • C'est un arbre qui a deux types de rameaux :
    • des rameaux courts, dits mésoblastes, portant des aiguilles en rosettes


    Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), 9 juin 2022

    • et des rameaux longs, dits auxiblastes, portant des aiguilles isolées insérées en spirales.


    Courbevoie (Hauts-de-Seine), 17 juin 2022

  • Ses aiguilles sont vertes à bleues et de taille très variable, de 15 à 25 mm.
  • Ses chatons de forme ovoïde
     apparassent vers mi-juin et achève leur maturité vers mi-septembre. Ils tombent dès la fin de leur première année.
     apparaissent trois mois après les chatons mâles. Ils sont de couleur verte bleuâtre et plus petits que les chatons mâles. Ils formeront les cônes.

  • Ses cônes
      de 5 à 8 cm. Portés par des rameaux courts et forts, ils sont dressés vers le ciel, ovoïdes et généralement applatis au sommet. Ils changent de couleur en passant du vert bleuâtre au marron foncé à maturité. Ils produisent des graines fertiles et stériles. Leur désarticulation débute généralement à partir du mois d'octobre de leur troisième année, mais elle varie selon les années en fonction de l'humidité et de la chaleur ambiantes.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

A Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, on peut voir également, juste à côté d'un cèdre de l'Atlas, un cultivar Cedrus atlantica "Glauca pendula" (un Cèdre bleu de l'Atlas pleureur), présentant lui aussi mésoblastes et auxiblastes.


Courbevoie (Hauts-de-Seine), 17 juin 2022

Mise à jour : juillet 2022   2005 à 2023  fleursauvageyonne