Ansérine des villages
Oxybasis urbica (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch, 2012
sous-famille des Chenopodioideae
Famille des Amaranthaceae

Ordre des Caryophyllales / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  


Photo © Marc Douchin - AIB

OXYBASIS urbica (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch, 2012
Ansérine des villages

Dans l'Yonne

  • Rare.
  • Mode de vie : annuel.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Décombres, cultures, rues.
  • Tailles : 30 à 80 cm
     1,5 mm en glomérules verdâtres regroupées en une longue panicule étroite.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec οξύς (oxys), aigu et βάση (basis), base. Peut-être une référence à la forme de ses feuilles basales. Genre initialement créé en 1841 par deux botanistes russes : Grigori Silytch Karéline (1801-1872) et Ivan Kirilov (1821-1842), pour des plantes annuelles non-aromatiques.
  • spécifique : du latin urbicus, -a, -um, relatif à la ville.

Synonymie récente

  • Chenopodium urbicum L., 1753

Détails caractéristiques

  • C'est une espèce connue comme instable et dépendante de lieux perturbés.
  • Ses feuilles ont des formes variables : lancéolées dans l'inflorescence, triangulaires et dentées à la partie inférieure, là où elles peuvent mesurer jusqu'à 14 x 11 cm.
  • Tige anguleuse, jamais rouge.
  • Ses inflorescences sont en épis axillaires ou terminaux peu farineux (contrairement aux glomérules du Chenopodium album par exemple, autre membre de la sous-famille des Chenopodioideae).
  • Graines luisantes.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

Mise à jour : mai 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne