Les pages de JONATHAN 

 

Utriculaire citrine, utriculaire élevée, grande utriculaire
UTRICULARIA australis R.Br., 1810
Ordre des Lamiales, famille des Lentibulariaceae

Pour en savoir plus

Lac du Der en Champagne, août 2008



Cette utriculaire citrine dite également méridionale, négligée ou élevée, grande utriculaire,
UTRICULARIA australis R.Br., 1810 peut se trouver

Dans l'Yonne

  • Rare
  • Mode de vie : vivace
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août
  • Habitat : Fossés, étangs, eaux stagnantes chaudes, canaux.
  • Tailles : 50 à 150 cm   15 à 18 mm, en grappe de 3 à 10 fleurs.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du latin utricularius,-ii (ici féminisé en utricularia), fabricant d'outres. Ses feuilles sont garnies de vésicules ressemblant à des outres.

  • spécifique : d'Australie où Robert Brown l'observa pour la première fois.

Synonymie récente

  • Utricularia neglecta Lehm.,1828

Détails caractéristiques

  • Sans racines.
  • Tige et rameaux flottants.
  • C'est une plante carnivore et peut-être même mangeuse d'algues. Ses fines feuilles sont parsemée de vésicules absorbant l’insecte qui est pris dans un piège ultra rapide, comme nous le montre si bien Philippe Marmottant.

  • Elle se reproduit soit par ses graines soit par ses turions (ou hibernacles) qui lui permettent de résister à l'Hiver et qui, au début du Printemps, se remplissent de gaz dissouts dans l'eau et remontent petit à petit à la surface pour former de nouvelles plantes qui fleuriront.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • UTRICULARIA : 2 avec U. minor qui existerait dans un lieu unique au sud du département.

    C'est la forme inférieure de sa corolle qui différencie Utricularia australis ci-dessus d'Utricularia vulgaris qui peut également se trouver dans l'Yonne.

  Mise à jour : septembre 2019  © 2005 à 2019  fleursauvageyonne