Vergerette du Canada, érigère du Canada
Erigeron canadensis L., 1753
Tribu des Astereae - sous-famille des Asteroideae
Famille des Asteraceae (Compositae)

Ordre des Asterales
Campanulids / Asterids / Pentapetalae / Eudicotyledons

   Pour en savoir plus
  


St-Georges-sur-Baulche, juillet 2015

ERIGERON canadensis L.
Vergerette du Canada, érigère du Canada

Dans l'Yonne

  • Très commune et même envahissante.
  • Mode de vie : annuel.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : principalement dans les cultures, mais également dans les villes : gares, friches, jardins.
  • Tailles : 20 à 100 cm   Ligules courtes de ±1 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec ancien ἔριον (érion), laine, toison, et γερον (gerôn), l'aîné, une allusion à l'aigrette blanchâtre qui couronne le fruit.
  • spécifique : Linné a souvent utilisé l'adjectif canadensis pour des plantes originaires d'Amérique du Nord.
  • Un de ses noms vernaculaires québecois est "herbe des Français". Ce serait d'ailleurs de France au XVIIe siècle qu'elle aurait commencé à coloniser l'Europe où elle est désormais naturalisée. Avait-elle été rapportée de Nouvelle-France ?

Synonymie récente

  • Conyza canadensis (L.) Cronquist, 1943
    Le nom Conyza était un nom déjà employé par Dioscoride et Pierandrea Mattioli (1501-1577) en cite trois espèces.

Paulo Boccone, qui lui trouve une saveur piquante (Sapore acris est) la décrit aux pages 85, 86 et 87 de son ouvrage Icones et descriptiones rariorum plantarum Siciliae, Melitae, Galliae et Italiae paru en 1674.


Détails caractéristiques

  • Elle s'arrache facilement en raison d'un système racinaire diffus et superficiel.
  • Sa tige droite est velue, de même que ses feuilles

  • Eclat d'une soie vue à la loupe binoculaire

  • Son inflorescence forme un racème de petits capitules

  • Il arrive fréquemment que ce genre d'Asteraceae se multipie végétativement par apomixie, mais ses fruits secs plumeux, des akènes à aigrette trois fois plus longue qu'elles, transportés par le vent ou certains animaux lui permettent également de trouver des sites favorables à sa reproduction.
  • C'est une plante médicinale et comestible, riche en flavonoïdes, mais également en tanins, ce qui en fait une plante tinctoriale dont les fleurs donnent une couleur jaune jonquille.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

Mise à jour : mai 2022   2005 à 2022  fleursauvageyonne