Chénopode hybride, chénopode glauque,
chénopode à feuilles de Stramoine
Chenopodiastrum hybridum (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch, 2012
Familles des Amaranthaceae
sous-famille des Chenopodioideae
Clade des Eudicotylédones - Dicotylédones vraies
Ordre des Caryophyllales

   Pour en savoir plus
  

CHENOPODIASTRUM hybridum (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch, 2012
Chénopode hybride, chénopode glauque,
chénopode à feuilles de Stramoine

Dans l'Yonne

  • Assez commun.
  • Mode de vie : annuel.
  • Période de floraison : Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Cultures, décombres.
  • Tailles : 30 à 80 cm
     femelles et hermaphrodites à 5 étamines.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec χήνα (chéna), oie, et πόδι (podi), pied : feuilles en forme de patte d'oie. Le suffixe -astrum indique une ressemblance incomplète avec le genre Chenopodium.
  • spécifique : hybridum car Linné pensait, en raison de la forme de ses feuilles, que c'était un hybride entre Chenopodium album et Datura stramonium .

Synonymie récente

  • Chenopodium hybridum L., 1753

Détails caractéristiques

  • Ses tiges anguleuses.
  • Ses fleurs en glomérules regroupés en panicules.
  • Son odeur désagréable qui l'exclut des espèces dites aromatiques.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • CHENOPODIASTRUM : 1.

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne