Elatine à six étamines
Elatine hexandra (Lapierre) DC., 1808
Famille des Elatinaceae
Clade des Eurosidées I - Ordre des Malpighiales

---  Espèce protégée en Région Bourgogne ---

   Pour en savoir plus
  


Photo AIB © Marc Douchin

ELATINE hexandra (Lapierre) DC.
Élatine à six étamines

Dans l'Yonne

  • Très rare.
  • Mode de vie : annuel.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Bords des étangs de Puisaye.
  • Tailles : 3 à 10 cm. minuscules de 2 à 3 mm

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : nom latin de plante déjà employé par Pline le Naturaliste.
  • spécifique : adjectif latinisé au féminin, formé à partir des mots grecs έξι (exi), six, et άνδρες (andres), homme, les fleurs de cette plante ayant six étamines.

Détails caractéristiques

  • Ses tiges couchées parfois submergées.
  • Ses fleurs, plus ou moins rouges ou roses, ont trois sépales, trois pétales, un gynécée syncarpe, trois styles, six étamines. Elles sont d'apparition fluctuante, la plante persistant à l'état végétatif au fond de l'eau.
  • Ses fruits sont des capsules à trois valves contenant chacune 8 à 12 graines.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • ELATINE : 1... mais peut-être 2.

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne