Centaurée chausse-trape
Centaurea calcitrapa L., 1753
Famille des Asteraceae (Compositae),
sous-familles des Carduoideae
Clade des Euastéridées II / Campanulidées
Ordre des Astérales

   Pour en savoir plus
  

Photo AIB © Marc Douchin

CENTAUREA calcitrapa L.
Barbeau, tête de moineau


Dans l'Yonne

  • Très rare.
  • Mode de vie : bisannuel.
  • Période de floraison : Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Lieux incultes, secs et ensoleillés, bord des chemins.
  • Tailles : 30 à 80 cm   10 à 15 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec κένταυρος (kentavros, centaure), en hommage au centaure Chiron, qui, d'après la légende et contrairement aux autres centaures, n'était ni cruel ni bagarreur, mais pacifique et grand connaisseur des plantes médicinales, une grande connaissance d'ailleurs nécessaire pour distinguer avec finesse les Centaurea.
  • spécifique : composé du mot latin calx, dessous du talon, et du mot grec τραπα (trapa) qui signifie piège, déjà employé en latin médiéval pour désigner un clou à trois pointes faisant tourner le pied quand on marche dessus, machine de guerre nommée chausse-trappe en français, qu’on répandait en grand nombre sur le sol pour empêcher la cavalerie d’avancer.

Détails caractéristiques

  • Ses feuilles basales, molles, sont découpées en segments inégaux, les supérieures sont étroites et entières.
  • Sa tige est lisse.
  • Ses bractées se terminent par une épine longue et très vulnérante.
  • Les fleurs externes sont à peine plus longues que les centrales.
  • Ses fruits sont des akènes blanchâtres sans aigrette.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne