Balsamine de l'Himalaya,
impatiente glanduleuse, balsamine géante
Impatiens glandulifera Royle, 1833
Famille des Balsaminaceae
Clade des Asteridées - Ordre des Ericales

Pour en savoir plus

Auxerre, Ile de l'AJA - 28 août 2012

Trouvée à Auxerre dans l'île de l'A.J.A.
Stade mâle
Les étamines et leurs anthères arrivent à maturité avant le pistil d'ailleurs caché.
Mais dès la fin de la production de pollen cet androcée sera éjecté de la fleur sous la pression du gynécée.
Fleur protandre
Ci-dessus, organes mâle et femelle arbitrairement posés
sur le pétale en casque de la corolle.
Stade femelle
Les stigmates ne seront réceptifs au pollen que durant quelques heures, le gynécée ayant poussé l'androcée jusqu'à le faire tomber.
IMPATIENS glandulifera Royle
Balsamine de l'Himalaya, impatiente glanduleuse, balsamine géante

Dans l'Yonne

  • Commune, c'est une espèce pionnière considérée comme invasive et même EEE.
  • Mode de vie : annuel.
  • Dissémination polyvalente.
  • Période de floraison : Mai-Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Ripysilves, lisières de forêts humides, vallée de l'Yonne.
  • Tailles : 40 à 100 cm   2,5 à 4 cm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du latin impatiens, impatiente, en raison de la déhiscence précipitée de son fruit (une capsule) à maturité.
  • spécifique : un adjectif qui indique sa particularité d'avoir des glandes au niveau de ses feuilles.

Détails caractéristiques

  • Son système racinaire engendrant de nombreuses racines adventives.
  • Ses longues feuilles dentées, opposées ou verticillées par 3 (et non alternes comme chez les autres Impatiens) avec des glandes à la base de leurs limbes et de leurs pétioles. Ces nectaires extrafloraux attirent les fourmis.

  • Ses fleurs zygomorphes à l'extrêmité des tiges pouvant avoir un rose plus ou moins pourpre produisent du nectar en grande quantité.
  • Sa protandrie avec autopollinisation et gitonogamie ou sa pollinisation par les insectes et sa fécondation sous forme de xénogamie.
  • Sa dissémination est polyvalente :
    • Ses fruits sont des capsules allongées qui éclatent lorsqu'ils sont mûrs et projettent ou non leurs graines noires à plusieurs mètres de distance, après avoir pris les formes les plus diverses.

    • C'est donc une plante autochore.
    • Ses graines, comestibles, qui germent sur terre découverte, se dispersent grâce à l'eau. C'est donc une plante hydrochore.
    • C'est également une plante téléchore car ses graines ainsi que des fragments végétatifs peuvent être  transportés sur de longues distances lors des crues.
    • Et comme ses graines, nombreuses, peuvent s'incruster dans les semelles des chaussures, c'est également une plante agochore.
  • Pour freiner cette dissémination, le reboisement des ripisylves à l’aide d’essences locales et adaptées (saules, aulnes, etc.) est conseillé par un Centre de ressources des espèces exotiques envahissantes.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • IMPATIENS : 4.

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne