Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne et d'ailleurs

Cynoglosse officinale, langue-de-chien
Cynoglossum officinale L., 1753
Famille des Boraginaceae

Clade des Euasteridées I / Lamiidées
Ordre des Boraginales
Pour en savoir plus


Saint-Georges-sur-Baulche, 11 juin 2010

CYNOGLOSSUM officinale L.
Cynoglosse officinale, langue-de-chien

Dans l'Yonne

  • Commune, la cynoglosse est une plante monocarpique.
  • Mode de vie : bisannuel
  • Période de floraison : Mai-Juin
  • Habitat : Friches, haies.
  • Tailles : 30 à 80 cm   5 à 7 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec cynos, chien, et glossa, langue. Une allusion à la forme des feuilles qui sont de plus rapeuses.
  • spécifique : ayant un principe actif, médicinal.

Détails caractéristiques

  • Ses tiges présentant de nombreux rameaux fleuris.
  • Ses fleurs tubulaires ayant un calice à poils soyeux changent de couleur, passant du rose au rouge-pourpre et même au marron. Elles ont 5 écailles glanduleuses dans la gorge de leur corolle.
     
    St Georges - 03.07.2002
  • La forme de ses fruits qui sont 4 méricarpes akénoïdes crochus soudés par un pédicelle dressé (style gynobasique persistant), murs au mois de juillet et contenant des graines qui sont donc épizoochores.
     
  • Ses feuilles lancéolées sont âpres et dégagent une forte odeur de souris quand elles sont frottées énergiquement.


      

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • CYNOGLOSSUM : 3.

Anecdote

En feuilletant le vieux Dictionnaire botanique et pharmaceutique datant de 1802 du polygraphe Jean-François Bastien (1747-1824), on apprend que cette plante avait des propriétés considérées comme médicinales et notamment que [...] La décoction de ses racines et les racines mêmes, appliquées en cataplasme, guérissent les tumeurs scrophuleuses. On s'est utilement servi de la racine, coupée par rouelles, qu'on a mis à chauffer sous les cendres, enveloppée dans une feuille de chou ou de poirée, et appliquée sur le nombril, pendant douze heures environ, dans le frisson de la fièvre tierce.

 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne et d'ailleurs
    
 
                                        

Mise à jour : janvier 2021   2005 à 2021   fleursauvageyonne