Asaret d'Europe,
herbe de cabaret,
oreille d'homme
Asarum europaeum L., 1753
Famille des Aristolochiaceae
Division des Angiospermes - Ordre des Pipérales

Pour en savoir plus

    


ASARUM europaeum L.
Asaret d'Europe, herbe de cabaret, oreille d'homme


Dans l'Yonne

  • Assez commun.
  • Mode de vie : vivace par multiplication végétative (reproduction clonale).
  • Période de floraison : Avril-Mai, mais il faut soulever les feuilles pour apercevoir la fleur.
  • C'est, semble-t-il, une plante autogame partielle.
  • Habitat : Dans les bois sur sol calcaire.
  • Tailles : 5 à 15 cm   10 à 15 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : le nom d'Asarum vient du grec ἄσαρον (ásaron), nom de plante déjà latinisé par Pline l'Ancien.
  • spécifique : adjectif latin indiquant sa répartition géographique selon Linné.
  • vernaculaires :
    • Son nom d'herbe de cabaret vient du fait que les ivrognes l'utilisaient pour se faire vomir avant de recommencer à boire.
    • C'est à la forme de ses feuilles que l'on devrait le nom d'oreille d'homme.
    • Quant à ceux de nœud sauvage de Girard et Roussin ou de roussin, cela reste un mystère.


Lucy-sur-Cure, 2 mai 2010

Détails caractéristiques

  • L'Asarum europaeum contient une cétone neurotoxique à haute dose, l'asarone. Mais ses racines étaient malgré tout utilisées comme diurétique puissant et ses feuilles, desséchées et réduites en poudre, entraient dans la composition de sternutatoires car il était censé évacuer avec force les humeurs mucilagineuses de la tête selon la Pharmacopée universelle raisonnée de M. Quincy datant du XVIIIe siècle.
  • Ses rhyzomes auraient une odeur poivrée caractéristique et ses feuilles une odeur d'urine en décomposition selon certains auteurs.
    Persistantes, ces feuilles sont visibles en hiver dans les sous-bois où pousse l'asaret.
  • Ses fleurs, hermaphrodites, auraient une faible odeur de vanille et leur autopollinisation suivie d'autofécondation serait plus fréquente que le transport de leur pollen par des mouches.
    Elles ont 12 étamines, réparties en 2 rangs de 6 plus longues vers l'intérieur que vers l'extérieur.
    L'ovaire est infère et les styles connés forment un stigmate à 6 rayons visible sur la figure 14 page 1758 de cette étude de L.M. Kelly concernant l'herchogamie des Asarum.
    La figure 9 page 1756 de ce même document montre, grossis, les poils revêtant le calice.
  • Ses fruits sont des capsules globuleuses à 6 loges contenant chacune 2 rangées de graines présentant un élaiosome, d'où leur myrmécochorie.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • ASARUM : 1, de même qu'en Bourgogne
    (mais de nombreuses espèces d'Asarum existent par ailleurs).


Réserve du Bois du Parc, Mailly-le-Château, 22 avril 2018
Photo © Daniel Bourget

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021   fleursauvageyonne