Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne et d'ailleurs

Rhinanthe crête de coq,
rhinanthe velu, cocriste
Rhinanthus alectorolophus (Scop.) Pollich., 1777
Famille des Orobanchaceae

Clade des Euasteridées I / Lamiidées
Ordre des Lamiales
Pour en savoir plusAutres Orobanchaceae


RHINANTHUS alectorolophus (Scop.) Pollich
Rhinanthe crête de coq, rhinanthe velu, cocriste

Dans l'Yonne

  • Assez commun
  • Mode de vie : annuel
  • Période de floraison : Mai-Juin-Juillet-Août-Septembre
  • Habitat : Bords des chemins dans les haies, pelouses et prairies abandonnées. C'est un rhinanthe qui préfère le calcaire (d'où sa rareté dans le Morvan).
  • Tailles : 10 à 70 cm    15 à 20 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec ancien ρινός (rhinos), nez, et ἄνθος (anthos), fleur. Allusion à la forme de sa corolle.
  • spécifique : nom donné par Pline le Naturaliste à une plante qu'il décrivait ainsi dans son Livre XXVII : L'alectorolophos ou la crête, comme nous l'appelons, a les feuilles semblables à une crête de coq et nombreuses, la tige menue, la graine noire dans des gousses. Il est bon pour la toux, cuit avec des fèves concassées et du miel ; il est bon aussi pour les taies des yeux. On jette la graine entière dans l'œil; loin de troubler la vue, elle attire à soi tout ce qui l'offusquait; alors elle change de couleur: de noire qu'elle était, elle commence à blanchir, se gonfle, et sort d'elle-même.

Détails caractéristiques

  • Hémiparasite, facultatif mais toujours épirhize.
  • Feuilles simples, sans pétiole mais avec une extrémité pointue. Pubescentes sur leurs deux faces, elles sont dentées.
  • Calice hérissé de longs poils.



  • Fleur à 2 dents violacées.
  • Le fruit est une capsule en forme de lentille.

  • Les graines contiennent de l'aucubine (C15H22O9).

    Étudiée sur la souris comme antidote potentiel de l'empoisonnement par certains champignons comme l'amanite phalloïde, l'aucubine n'a apparemment jamais été testée chez les humains pour qui elle-même serait vénéneuse en grande quantité.

  • Comme toutes les espèces du genre Rhinantus, il peut s'hybrider naturellement.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • RHINANTHUS : 3 dont 1 RRR (R. angustifolius C.C.Gmel. avec une seule station existant dans l'Yonne du côté de Treigny)
 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne et d'ailleurs

   
 
                                        


Mise à jour : janvier 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne