Pulicaire dysentérique
Pulicaria dysenterica (L.) Bernh., 1800
Famille des Asteraceae (Compositae),
sous-famille des Asteroideae,
tribu des Inuleae
Clade des Euastéridées II / Campanulidées
Ordre des Astérales

Pour en savoir plus

PULICARIA dysenterica (L.) Bernh.
Pulicaire dysentérique

Dans l'Yonne

  • Commune
  • Mode de vie : vivace
  • Période de floraison : Juillet-Août-Septembre
  • Habitat : fossés, bord des étangs.
  • Tailles : 20 à 60 cm   22 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du latin pulex, puce : herbe qui chasserait les puces.
    Nom de genre imaginé par Joseph Gärtner (1732-1791)
  • spécifique : adjectif latin concernant la dysenterie, allusion à l'usage de cette plante comme drogue végétale en vue de soulager les douleurs de cette inflammation de la muqueuse intestinale entraînant des troubles digestifs aigus ou chroniques, longtemps mortels.

Synonyme récent

  • Inula dysenterica L., 1753
    Avant la révision, ci-dessus, de Johann Jakob Bernhardi (1774-1850) dans son Systematisches Verzeichnis der Pflanzen, welche in der Gegend um Erfurt gefunden werden (Annuaire systématique des plantes présentes dans les environs d'Erfurt) abrégé en Syst. Verz. Erf. (1800),
    une Inula que Linné avait décrite ainsi :


Détails caractéristiques

  • C'est une plante rhizomateuse.
  • Ses feuilles auriculées-embrassantes sont tomenteuses et ondulées sur leur face inférieure.
  • Ses capitules se présentent en corymbes lâches. Ils attirent une belle petite mouche Myopites apicatus dont les oeufs entraînent une gale pas belle à voir.
  • Ses fruits sont des akènes velus à aigrettes de soies blanches.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • PULICARIA : 2.

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021   fleursauvageyonne