Lamier blanc, ortie blanche
Lamium album L., 1753
Famille des Lamiaceae (Labiatae),
sous-famille des Lamioïdeae

Clade des Euasteridées I / Lamiidées
Ordre des Lamiales
Pour en savoir plus

LAMIUM album L.
Lamier blanc, ortie blanche

Dans l'Yonne

  • Très commun
  • Mode de vie : vivace
  • Période de floraison : Fin Mars-Avril-Mai-Juin-Juillet-Août-Septembre-Octobre-Novembre-Décembre... et même Janvier en 2021


Esnon, 29 mars 2018 - Photo © Daniel Bourget

  • Habitat : Haies, clairières, bord des chemins.
  • Tailles : 10 à 30 cm    tube de sa corolle : ± 2 cm de long.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec λαμια (lamia), personnage mythologique ou sorte de vampire dévorant les enfants, devenu lamia en latin classique. La forme de la corolle des fleurs évoque une bouche grande ouverte.
  • spécifique : album, blanc en latin.

Détails caractéristiques

  • Son rhizome stolonifère est blanchâtre.
  • Ses tiges creuses, dressées, sont quadrangulaires.
  • Ses feuilles simples, pétiolées, de forme triangulaire, ressemblent à celles des orties mais ne piquent pas malgré leurs poils tecteurs et sécréteurs sur leur face supérieure.
  • Étant une Lamiacée, ses fleurs sont groupées à l'aisselle des feuilles.
    Sans pédoncule, elles ont un calice persistant.
    Leur nectaire, en forme de disque irrégulier, entoure partiellement la base de l'ovaire.
    Elles présentent :
    - une lèvre supérieure poilue, en casque au bord velu, avec des trichomes glandulaires et des papilles sécrétant des huiles essentielles.
    - une lèvre inférieure à trois lobes, avec sur le plus grand un guide à nectar pour les insectes pollinisateurs.

    Dans l'Aube, le 18 avril 2019.
    Leur style ont un stigmate bifide.

    Dans l'Aube, le 2 janvier 2021.
    Leurs 4 étamines poilues, de deux tailles différentes (androcée didyname), sont soudées à la corolle. Leurs filets ont des poils à tête ronde sécréteurs, mais également des trichomes non glandulaires jouant un rôle de diffuseur de pollen.

  • Ses fruits sont des tétrakènes.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  
Grimault, 4 mai 2009

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021   fleursauvageyonne