Grande ciguë, ciguë tachée
Conium maculatum L., 1753
Famille des Apiaceae (Umbelliferae),
sous-famille des Apioideae
Clade des Euastéridées II / Campanulidées
Ordre des Apiales

   Pour en savoir plus
  

CONIUM maculatum L.
Grande ciguë, ciguë tachée

Dans l'Yonne

  • Assez commune.
  • Mode de vie : bisannuel.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Décombres, bords des chemins.
  • Tailles : 1 à 2 mètres   10 à 20 rayons   3 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : Conium était déjà le nom latin de la cigüe chez les Romains.
  • spécifique : maculatum, participe latin du verbe maculare, marquer, tacheter, en raison des tâches rouge vin ou violettes de la partie inférieure de ses tiges.

Détails caractéristiques

 

  • Mortelle et toxique dans toutes ses parties.
    Notamment ses fruits (surtout lorsqu'ils sont verts).
    Leurs ailes ondulées sont une particularité unique chez les Apiaceae. Ce sont des diakènes : ils contiennent donc deux graines.
    Coniine (ou conine) et γ-conicéine, des alcaloïdes, sont parmi ses cinq principaux composés actifs.
    Dans l'Antiquité, les condamnés à mort du peuple grec devaient boire une potion préparée avec, entre autres, les fruits de cette plante. Et la mort de Socrate fut sans doute adoucie par l'addition d'opium à la ciguë, comme l'écrit J.M. Pelt.
  • Son odeur ammoniaquée très désagréable lorsqu'on la froisse évoque pour certains l’odeur d’urine de souris.
  • Sa tige ronde est creuse, striée et glabre, tachée de pourpre vers la base.
  • Ses feuilles sont composées et glabres et ne doivent surtout pas être confondues, de même que ses racines, avec celles d'autres Apiacées comestibles.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • CONIUM : 1.
Pour en savoir beaucoup plus sur la grande cigüe
consulter le site [Books of] Dante

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021   fleursauvageyonne