Maroute, camomille puante
Anthemis cotula L., 1753
Famille des Asteraceae (Compositae),
sous-famille des Asteroideae,
tribu des Anthemideae
Clade des Euastéridées II / Campanulidées
Ordre des Astérales

   Pour en savoir plus
  

ANTHEMIS cotula L.
Maroute, camomille puante

Dans l'Yonne

  • Rare et dispersée.
  • Mode de vie : annuel.
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre.
  • Habitat : Moissons, champs cultivés, voies vertes.
  • Tailles : 2 à 50 cm   Capitules de ±20 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : nom de plante déjà employé par Pline l'Ancien, dérivé de ἄνθημα (anthêma), fleurs, latinisé avec le suffixe -is.
  • spécifique : épithète dérivée du grec κοτύλη (cotula), cotyle, récipient servant de mesure d'une contenance de 0,25 l. Du temps où les vases antiques grecs inspiraient les taxonomistes, quelle forme avait donc ce cotyle ?

 

Détails caractéristiques

  • Feuilles légèrement mucronées.
  • Écailles dans le réceptacle.
  • Ce n'est qu'avant l'épanouissement de ses fleurons que le capitule est plat.

 

  • Ses fruits qui sont des akènes contiennent des graines à parois verruqueuses.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • ANTHEMIS : 2.  
    Entre autres : A. arvensis, très très rare avec une seule station.
    Les vieux livres citaient en 1922 A. tinctoria,
    mais cette fleur est désormais nommée Cota tinctoria (L.) J.Gay ex Guss., 1844.

Mise à jour : octobre 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne