Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

Linaire cymbalaire, ruine de Rome
Cymbalaria muralis G.Gaertn., B.Mey. & Scherb., 1800
Famille des Plantaginaceae

Clade des Euasteridées I / Lamiidées - Ordre des Lamiales
Pour en savoir plus



05 avril 2002

CYMBALARIA muralis G.Gaertn., B.Mey. & Scherb.
Linaire cymbalaire, ruine de Rome

Dans l'Yonne

  • Assez commune
  • Mode de vie : vivace
  • Dissémination : atéléchore.
  • Période de floraison : Mai-Juin-Juillet-Août-Septembre-Octobre
  • Habitat : Anfractuosités des vieux murs et des vieilles tombes dans les cimetières.
  • Tailles : 10 à 80 cm   6 à 10 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : cymbalaria, sous-entendu Herba cymbalaria, en forme de cymbale par allusion à la forme de ses feuilles, mais une fleur ainsi nommée ou également écrite sous la forme Cymbalaris peut se trouver dans l'un des nombreux manuscrits de l'Herbarius du Pseudo-Apulée, un herbier latin illustré datant du IVe siècle, le premier herbier totalement illustré jamais imprimé dont la première édition date d'environ 1481.
  • spécifique : elle pousse sur les vieux murs.

Détails caractéristiques

  • Chasmophile, elle pousse en touffes rampantes, légères mais denses et entremêlées.
  • Feuilles luisantes aux pétioles longs.
  • Petites fleurs aux corolles bilabiées plus claires que les calices dentés et prolongées par un éperon nectarifère.
  • Leurs pédoncules floraux sont orientés vers la lumière avant la fécondation. Mais après, leur orientation change, permettant ainsi aux graines de s'enfouir dans les murs, ce qui explique leur dissémination atéléchore.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • CYMBALARIA : 1
 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

   
 
                                        


Mise à jour : mars 2020   2005 à 2020  fleursauvageyonne