Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne et d'ailleurs

Parisette à 4 feuilles, raisin de renard, herbe à Pâris
Paris quadrifolia L., 1753
Famille des Melanthiaceae

Monocotylédones - Ordre des Liliales
Pour en savoir plus


PARIS quadrifolia L.
Parisette à 4 feuilles, raisin de renard, herbe à Pâris




Avril 2014


Avril 2010
près des grottes d'Arcy-sur-Cure,
grottes étudiées il fut un temps par un structuraliste



et dans lesquelles vous verrez peut-être des fleurs de pierre,
le calcaire pouvant offrir de belles concrétions...



...mais pas de fleurs peintes par les hommes préhistoriques,
qui s'éclairaient grâce au pin sylvestre
et qui étaient pourtant chasseurs-cueilleurs





Dans l'Yonne

  • Assez commune
  • Mode de vie : vivace
  • Période de floraison : Mai-Juin
  • Habitat : Bois humides
  • Tailles : 20 à 40 cm   1 à 2 cm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • Son nom latin générique vient peut-être
    • de la légende grecque de Pâris qui dût donner la pomme (symbolisée par la baie) à la plus belle des trois déesses : Héra, Athéna, Aphrodite.
      Pâris choisit Aphrodite qui lui avait promis l'amour d'Hélène.
    • A moins que ce nom dérive tout simplement du mot latin par qui signifie "paire", ses feuilles étant disposées par paires égales.

  • Un de ses noms vernaculaires était, en d'autres temps, étrangle-loup.
    Elle appartenait alors à la famille des Smilacées (qui n'est plus reconnue), comme nous l'apprend Achille Richard dans ses Nouveaux élements de botanique et de physiologie végétale, un livre publié en 1834.

Détails caractéristiques

 Dans toutes ses parties et surtout ses fruits, P. quadrifolia contient des substances vénéneuses, du genre sapogénines aux molécules extrêmement complexes, qu'elle produit, comme d'autres plantes, pour se défendre contre les insectes, les bactéries, les champignons... et les enfants trop gourmands.
Mais la teinture-mère de toutes ses parties est utilisée en homéopathie.

  • Sa fleur est inodore et visitée par les moucherons, attirés par l'ovaire brillant.
  • Mais elle se reproduit surtout grâce à son rhizome à croissance monopodique.
  • Elle vit en colonie.

  • Malgré son nom, elle peut présenter quelques variations dans le nombre de ses feuilles.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • PARIS : 1.
 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne et d'ailleurs

   
 
                                        


Mise à jour : janvier 2021   2005 à 2021  fleursauvageyonne