et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne

Pavot douteux, petit coquelicot
Papaver dubium L., 1753
Famille des Papaveraceae

Eudicotylédones - Ranunculales
Pour en savoir plusAutres fleurs de couleur     
Cliquer pour descriptif

Papaver dubium

PAPAVER dubium L., 1753
Pavot douteux, petit coquelicot
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Commun
  • Cycle de vie : annuel
  • Période de floraison : Mai-Juin-Juillet-Août
  • Dissémination : anémochore
  • Habitat : Cultures, friches.
  • Tailles : 20 à 60 cm   3 à 7 cm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : papaver était déjà le nom latin du coquelicot qui a d'ailleurs survécu dans le "pavot" français ou le "papoila" portugais ou même l'anglais "poppy". Les Hongrois nomment "pipacs" notre coquelicot.
  • spécifique : adjectif latin dubium, du genre neutre, qui signifie "douteux" mais également "balançant d'un côté et d'un autre". N'est-ce d'ailleurs pas ce que font les fleurs de ce petit coquelicot dans la brise estivale et ses capsules parvenues à maturité ?

Détails caractéristiques

  • Ses anthères violettes et son latex blanc.
    Ils permettent de ne pas le confondre avec P. dubium subsp. Lecoqii (Lamotte) Syme, 1863, le pavot de Lecoq, qui a des anthères jaunes et un latex jaune également.
  • Ses capsules glabres.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • PAPAVER : 5 dont P. hybridum (très rare, signalé à Auxerre et Augy, qui a une capsule globuleuse à soies appliquées)
    + 2 subsp. de P. dubium ci-dessus
    + 1 hybride rare : Papaver x hungaricum Borbás.


et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne

                                  fleurs blanc crème fleurs blanches


Mise à jour : novembre 2015   2005 à 2017  fleursauvageyonne