et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    MENU pour smartphone

Pavot douteux, petit coquelicot
Papaver dubium L., 1753
Famille des Papaveraceae

Eudicots - Dicotylédones vraies - Ranunculales
Pour en savoir plus
Cliquer pour descriptif

Papaver dubium

PAPAVER dubium L., 1753
Pavot douteux, petit coquelicot
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Commun
  • Cycle de vie : annuel
  • Période de floraison : Mai-Juin-Juillet-Août
  • Dissémination : anémochore
  • Habitat : Cultures, friches.
  • Tailles : 20 à 60 cm   3 à 7 cm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : papaver était déjà le nom latin du coquelicot qui a d'ailleurs survécu dans le "pavot" français ou le "papoila" portugais ou même l'anglais "poppy". Les Hongrois nomment "pipacs" notre coquelicot.
  • spécifique : adjectif latin dubium, du genre neutre, qui signifie "douteux" mais également "balançant d'un côté et d'un autre". N'est-ce d'ailleurs pas ce que font les fleurs de ce petit coquelicot dans la brise estivale et ses capsules parvenues à maturité ?

Détails caractéristiques

  • Ses anthères violettes et son latex blanc.
    Ils permettent de ne pas le confondre avec P. dubium subsp. lecoqii (Lamotte) Syme, 1863, le pavot de Lecoq, dont le latex jaunit au contact de l'air.
  • Ses capsules glabres.
  • Ses graines ne contiennent pas d'alcaloïdes toxiques.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • PAPAVER : 5 dont P. hybridum (très rare, signalé à Auxerre et Augy, qui a une capsule globuleuse à soies appliquées)
    + 2 subsp. de P. dubium ci-dessus
    + 1 hybride rare : Papaver x hungaricum Borbás.


et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    MENU pour smartphone

                                     


Mise à jour : février 2018   2005 à 2018  fleursauvageyonne