Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

Cétérach
Asplenium ceterach L., 1753
Famille des Aspleniaceae (Fougères)

Pour en savoir plusAutres végétaux sans fleurs ni graines 


Saint-Moré, 9 mars 2018 - Photo © Daniel Bourget

ASPLENIUM ceterach
Cétérach

Dans l'Yonne

  • Assez rare
  • Cycle de vie : du gamétophyte au sporophyte
  • Période de sporulation : Mai-Juin-Juillet-Août-Septembre-Octobre
  • Habitat : Falaises calcaires ensoleillées, et comme le précisait Linné


  • Taille : 10 à 20 cm

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec σπλήνα (splina), la rate, avec le préfixe privatif a-. Les Crétois l'appelaient déjà Asplenon, sans rate, et Pline (Hist. Nat., liv. XXVII, ch. 17) écrivait au sujet de cette plante : « L'asplenon (...) a des feuilles nombreuses, longues d'un tiers de pied ; une racine limoneuse, percée de trous comme celle de la fougère, blanche et chevelue. Il n'a ni tige, ni fleur, ni graine ; il croît parmi les pierres et dans les murailles obscures et humides : le plus estimé se trouve en Crète. On prétend que la décoction de ses feuillesr dans le vinaigre, bue pendant quarante jours, consume la rate ; du moins on les applique en liniment sur ce viscère.»

  • spécifique : d'un mot ceteraceum emprunté au latin médiéval lui même dérivé du nom d'une sorte de drogue nommée en arabe siṭarag

Détails caractéristiques

  • Son rhizome vertical et court (propre à la plupart des Asplenium), écailleux.
  • Ses pétioles sont très courts.
  • Ses frondes, à limbe un peu épais, qui poussent en touffes, ont leur bord découpé en lobes alternes et arrondis et elles ont la particularité de s'enrouler en présentant leur surface écailleuse au soleil, d'où le nom de doradille donné à cette fougère dans le Languedoc.
  • Elle peut se dessécher complètement en se recroquevillant fortement, prenant l'aspect d'une plante morte. Mais la moindre pluie la réhydrate.

  • Les écailles dissimulent des groupes de sporanges sans indusie qui apparaissent de mai à octobre.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre


Saint-Moré, 9 mars 2018 - Photos © Daniel Bourget

 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

   
 
                                        


Mise à jour : décembre 2019   2005 à 2020  fleursauvageyonne