Liste des familles par ordre alphabétique

Familles botaniques
des végétaux sans fleurs ni graines
trouvées dans l'Yonne

Quand on est botaniste amateur, il n'est pas évident de classer ces végétaux qui sont certes des plantes terrestres.
Qu'il s'agisse de l'embranchement des Anthocerotophytes, de ceux des mousses et des sphaignes (les Bryophytes), des hépatiques (les Marchantiophytes) qui ne possèdent pas de système vasculaire contrairement aux prêles, lycopodes et fougères (les Trachéophytes), aucune classification ou nomenclature ne semble stable en 2018. Notre choix n'a donc rien de définitif, mais mieux vaut rester simple et tenter de comprendre, d'autant plus qu'en ce qui concerne le département de l'Yonne, le travail de référence reste celui rédigé par Eugène RAVIN en 1876 !

En fonction de nos découvertes sur le terrain et de l'arbre taxonomique du Catalogue of Life du 26 février 2018, nous distinguons actuellement :

Trois embranchements
(abstraction faite des Anthocerotophytes comme Phaeoceros laevis déjà vu dans l'Yonne)
1
BRYOPHYTES
2
MARCHANTIOPHYTES
3
TRACHEOPHYTES
(+ trois classes)
2 classes / 9 ordres 2 classes / 2 ordres 4 classes / 5 ordres
__________________
1 Mousses - Bryopsida :
Andreales
Bryales
Dicranales
Funariales
Hypnales
Orthotrichales
Polytrichales
Pottiales

2 Sphaignes - Sphagnopsida :
Sphagnales
1 Hépatiques à lobes
Jungermanniopsida :
Porellales

2 Hépatiques à thalles
Marchantiopsida :
Marchantiales
Prêles et lycopodes
1 Equisetopsida :
Equisetales

2 Lycopodiopsida :
Lycopodiales

3 Fougères leptosporangiées
Polypodiopsida :

Osmundales
Polypodiales

4 Fougères eusporangiées
Psilotopsida :

Ophioglossales

     


Haut de la page



1. BRYOPHYTES

| Bryopsida | Sphagnopsida |


Classe des Bryopsida

| Andreales | Bryales | Dicranales | Funariales | Hypnales |
| Orthotrichales | Polytrichales | Pottiales |

Avril 2018 : découverte des mousses et du dispositif BRAMM
sur le Balcon des Sciences du Musée de l'Homme à Paris

Mousse qui es-tu ?

Sporophyte et gamétophyte

Mousse : reproduction
La reproduction sexuée d'une mousse nécessite le développement
d'un sporophyte sur un gamétophyte.

1 - La capsule libère au vent les spores.
2 - Les spores tombent sur le sol et donnent naissance à un filament, le protonéma.
3 - A partir du protonéma se développent les gamétophytes.

(4) Le gamétophyte en se fragmentant peut donner de nouvelles plantes. Ce principal mode de reproduction est la voie asexuée.

4 - Des spermatozoïdes nagent jusqu'à la cellule sexuelle femelle pour la féconder.
5 - L'embryon issu de la fécondation se développe sur le gamétophyte femelle pour donner un sporophyte.

Haut de la page

Ordre des Andreales M.Fleisch., 1904

  • Famille des Andreaeaceae Dumort., 1829

    - Andreaea rothii F.Weber & D.Mohr, 1807

Ordre des Bryales M. Fleisch., 1904


  • Famille des Lembophyllaceae Broth., 1906

    - Isothecium alopecuroides (Lam. ex Dubois) Isov., 1981
    - Isothecium myosuroides Brid., 1827

Ordre des Dicranales


  • Famille des Dicranaceae Schimp., 1856

    - Dicranella heteromalla (Hedw.) Schimp., 1856
    - Dicranella howei Renauld & Cardot, 1893
    - Dicranella rufescens (Dicks.) Schimp.
    - Dicranella schreberiana (Hedw.) Hilf. ex H.A.Crum & L.E.Anderson, 1981
    - Dicranella staphylina H.Whitehouse, 1969
    - Dicranella varia (Hedw.) Schimp., 1856

    - Dicranum flagellare Hedw., 1801
    - Dicranum fulvum Hook., 1819
    - Dicranum fuscescens Turner, 1804
    - Dicranum montanum Hedw., 1801
    - Dicranum scoparium Hedwig, 1801

    - Leucobryum glaucum (Hedw.) Ångstr., 1845
    - Leucobryum juniperoideum (Brid.) Müll.Hal., 1844

    - Paraleucobryum longifolium Loeske, 1908

    - Pseudephemerum nitidum Reimers, 1933

Ordre des Funariales (M.Fleisch.) W.R.Buck & Vitt, 1986


  • Famille des Funariaceae Schwägr., 1830

    - Entosthodon fascicularis C. Müller, 1848

    - Funaria hygrometrica Hedw., 1801

    - Physcomitrella patens (Hedw.) Bruch & Schimp., 1849

    - Physcomitrium pyriforme Hampe, 1837

Ordre des Hypnales (M.Fleisch.) W.R.Buck & Vitt, 1986


  • Famille des Brachytheciaceae Schimp., 1876

    - Pseudoscleropodium purum (Hedw.) M.Fleisch., 1923

  • Famille des Fontinalaceae Schimp., 1856

    - Fontinalis antipyretica Hedw., 1801

  • Famille des Hylocomiaceae M.Fleisch., 1914

    - Hylocomiastrum umbratum (Hedw.) M.Fleisch. ex Broth., 1925

    - Hylocomium splendens (Hedw.) Schimp., 1852

    - Loeskeobryum brevirostre (Brid.) M.Fleisch., 1925

    - Pleurozium schreberi (Willd. ex Brid.) Mitt., 1869

    - Rhytidiadelphus loreus (Hedw.) Warnst., 1906
    - Rhytidiadelphus squarrosus (Hedw.) Warnst., 1906
    - Rhytidiadelphus triquetrus (Hedw.) Warnst., 1906

  • Famille des Hypnaceae Schimp., 1856

    - Calliergonella cuspidata (Hedw.) Loeske, 1911

    - Climacium dendroides (Hedw.) F.Weber & D.Mohr, 1804

    - Ctenidium molluscum (Hedw.) Mitt., 1869

    - Herzogiella seligeri (Brid.) Z.Iwats., 1970

    - Hyocomium armoricum (Brid.) Wijk & Margad., 1961

    - Hypnum andoi A.J.E.Sm., 1981
    - Hypnum cupressiforme Hedw., 1801
    - Hypnum jutlandicum Holmen & E.Warncke, 1969

    - Pseudotaxiphyllum elegans (Brid.) Z.Iwats., 1987

    - Taxiphyllum wissgrillii (Garov.) Wijk & Margad., 1960

  • Famille des Lembophyllaceae Broth., 1906

    - Isothecium alopecuroides (Lam. ex Dubois) Isov., 1981
    - Isothecium myosuroides Brid., 1827

  • Famille des Plagiotheciaceae M. Fleisch., 1912

    - Isopterygiopsis pulchella (Hedw.) Z.Iwats., 1987

    - Plagiothecium cavifolium (Brid.) Z.Iwats., 1970
    - Plagiothecium curvifolium Schlieph. ex Limpr., 1897
    - Plagiothecium denticulatum (Hedw.) Schimp., 1851
    - Plagiothecium latebricola Schimp., 1851
    - Plagiothecium nemorale (Mitt.) A.Jaeger, 1878
    - Plagiothecium piliferum (Sw.) Schimp., 1851
    - Plagiothecium succulentum (Wilson) Lindb., 1865

  • Famille des Thuidiaceae Schimp., 1860

    - Abietinella abietina (Hedw.) M.Fleisch., 1922
    - Abietinella abietina var. abietina (Hedw.) M.Fleisch., 1922
    - Abietinella abietina var. hystricosa (Mitt.) Sakurai, 1954

    - Thuidium assimile (Mitt.) A.Jaeger, 1878
    - Thuidium delicatulum (Hedw.) Schimp., 1852
    - Thuidium recognitum (Hedw.) Lindb., 1874
    - Thuidium tamariscinum (Hedw.) Schimp., 1852

Ordre des Orthotrichales Dixon, 1932


  • Famille des Orthotricaceae Arn., 1825

    - Zygodon rupestris Schimp. ex Lorentz, 1865
    - Zygodon viridissimus (Dicks.) Brid., 1826

Ordre des Polytrichales M. Fleisch., 1920

Il n'a qu'une seule et unique famille, comprenant plusieurs genres comme Atrichum, Pogonatum et Polytrichum présents dans l'Yonne.

  • Famille des Polytrichaceae Schwägr., 1830

    - Atrichum undulatum (Hedw.) P.Beauv., 1805

    - Pogonatum aloides (Hedw.) P.Beauv., 1805
    - Pogonatum nanum (Schreb. ex Hedw.) P.Beauv., 1805

    - Polytrichum commune Hedw., 1801
    Polytrichum formosum Hedw., 1801
    Polytric élégant
    - Polytrichum juniperinum Hedw., 1801
    - Polytrichum piliferum Hedw., 1801
    - Polytrichum strictum Menzies ex Brid., 1801

Ordre des Pottiales M.Fleisch, 1920

  • Famille des Pottiaceae Schimp., 1856

    - Weissia condensa Lindberg, 1863
    - Weissia controversa Hedw., 1801
    - Weissia longifolia Mitt., 1851

Elles sont d'avant le temps des hommes,
bien avant celui des arbres et des fleurs.
Avant même les fougères,
tandis que naissent la première algue bleue
et les forêts de prêles géantes,
il y a trois cents millions d'années.
[...] ennemies jurées de la divinité pelouse,
elles ne font guère les délices
que de quelques botanistes.

Véronique Brindeau

Haut de la page


Classe des Sphagnopsida

Ordre des Sphagnales Limpr., 1876*

Sans racines ni vaisseaux conducteurs mais avec de véritables feuilles ayant une structure particulière.

  • Famille des Sphagnaceae Dumort., 1829

    - Sphagnum auriculatum Schimp., 1857
    - Sphagnum capillifolium (Ehrh.) Hedw., 1782
    - Sphagnum compactum Lam. & DC., 1805
    - Sphagnum fallax H.Klinggr., 1881
    - Sphagnum fimbriatum Wilson, 1847
    - Sphagnum flexuosum Dozy & Molk., 1851
    - Sphagnum inundatum Russow, 1894
    - Sphagnum magellanicum Brid., 1798
    Sphagnum palustre L., 1753
    Sphaigne des marais
    - Sphagnum papillosum Lindb., 1872
    - Sphagnum platyphyllum Warnstorf, 1884
    - Sphagnum quinquefarium Warnstorf, 1886
    - Sphagnum russowii Warnstof, 1886
    - Sphagnum squarrosum Crome, 1803
    - Sphagnum subnitens Russow & Warnst., 1888





Mouvements du péristome (structure spécialisée du sporange des mousses) qui vont permettre la libération progressive des spores.


Haut de la page




2. MARCHANTIOPHYTES

| Hépatiques à thalles | Hépatiques à lobes |


Classe des Marchantiopsida

Ordre des Marchantiales Limpr., 1876-1877*

Dans le groupe des Marchantiophytes (comprenant plusieurs ordres dont les noms varient selon les classifications), l'ordre des Marchantiales est celui des hépatiques à thalles (c'est-à-dire sans tiges ni feuilles, mais avec une lame verte aplatie portant des corbeilles à propagules) qui, pendant longtemps, pour des raisons morphologiques et anatomiques ont été classées dans le groupe des Bryophytes.

  • Famille des Aytoniaceae Cavers, 1911

    - Reboulia hemisphaerica (L.) Raddi, 1818

  • Famille des Ricciaceae Rchb., 1828

    - Riccia canaliculata Hoffm., 1796
    - Riccia crystallina L. emend. Raddi
    - Riccia fluitans L., 1753
    - Riccia glauca L., 1753
    - Riccia sorocarpa Bisch., 1835
    - Riccia warnstorfii Limpr. ex Warnst., 1899

Classe des Jungermanniopsida

Ordre des Porellales Schljakov, 1972

Cet ordre est celui des hépatiques à lobes. Leurs lobes sont en fait des excroissances portées par l'axe cylindrique rampant de leurs gamétophytes. On distingue des lobes dorsaux, latéraux et ventraux (ces derniers nommés amphigastres).
Leurs sporophytes sont plus volumineux, constitués d'un suspenseur (nommé soie) et d'une capsule terminale s'ouvrant par 4 valves.

  • Famille des Frullaniaceae Rchb., 1828

    - Frullania dilatata (L.) Dumort., 1835
    - Frullania fragilifolia (Taylor) Gottsche, Lindenb. & Nees, 1845
    - Frullania tamarisci (L.) Dumort., 1835

  • Famille des Lejeuneaceae Cas.-Gil, 1919

    - Lejeunea cavifolia (Ehrh.) Lindb., 1871
    - Microlejeunea ulicina (Taylor) A.Evans, 1890

  • Famille des Porellaceae Cavers, 1910

    - Porella pinnata L., 1753
    - Porella platyphylla (L.) Pfeiff., 1855

  • Famille des Radulaceae Müll. Frib., 1909

    - Radula complanata (L.) Dumort., 1831

Haut de la page




3. TRACHEOPHYTES

| Prêles | Lycopodes | Fougères |


Classe des Equisetopsida

Ordre des Equisetales DC. ex Bercht. & J.Presl, 1820

Avec une seule et unique famille, et un seul genre.
Leurs rhizomes souterrains sont pourvus de racines adventives.



Classe des Lycopodiopsida

Ordre des Lycopodiales Dumort., 1829

Des végétaux toujours verts.


Les rhizomes des fougères portent des racines vraies,
alors que leurs phrothalles ne présentent que des rhizoïdes,
et leur cycle de vie se présente ainsi :

Galerie de Botanique du MNHN à Paris


Classe des Polypodiopsida

C'est la classe des fougères leptosporangiées.

Les fougères eusporangiées, comme les | Ophioglossaceae | font partie de la classe des Psilotopsida.

Ordre des Osmundales Link, 1833





Ordre des Polypodiales Link, 1833

Avec les Familles suivantes :
| Aspleniaceae | Athyriaceae | Blechnaceae | Cystopteridaceae |
| Dennstaedtiaceae | Dryopteridaceae | Polypodiaceae |




  • Famille des Cystopteridaceae Shmakov, 2001

    - Cystopteris fragilis (L.) Bernh., 1805
    Cystoptéris fragile, capillaire blanche, capillaire blanc
    - Gymnocarpium dryopteris (L.) Newman, 1851
    Polypode du chêne, dryoptéris de Linné, lastrée du chêne
    - Gymnocarpium robertianum (Hoffm.) Newman, 1851
    Polypode du calcaire


  • Famille des Dryopteridaceae Herter, 1949

    Dryopteris affinis (Lowe) Fraser-Jenk., 1979
    Dryoptéris écailleux, fausse Fougère mâle

    - Dryopteris affinis subsp. affinis
    - Dryopteris affinis subsp. borreri (Newman) Fraser-Jenk., 1980
    Dryoptéris écailleux, Dryoptéris de Borrer
    - Dryopteris carthusiana (Vill.) H.P.Fuchs, 1959
    Dryoptéris des chartreux, fougère spinuleuse
    - Dryopteris dilatata (Hoffm.) A.Gray, 1848
    Dryoptéris dilaté, fougère dilatée

    Dryopteris filix-mas (L.) Schott
    Fougère mâle

    - Dryopteris x deweveri (J.T.Jansen) J.T.Jansen & Wacht., 1934
    Dryoptéris de Deweve

    - Polystichum aculeatum (L.) Roth, 1799
    Polystic à aiguillons, polystic à frondes munies d'aiguillons
    - Polystichum lonchitis (L.) Roth, 1799
    Polystic lonchyte, Polystic en fer de lance
    - Polystichum setiferum (Forssk.) T.Moore ex Woyn., 1913
    Polystic à frondes soyeuses, fougère des fleuristes, aspidium à cils raides
    - Polystichum x bicknellii (Christ) Hahne, 1905
    Polystic de Bicknell

  • Famille des Polypodiaceae J.Presl & C.Presl, 1822

    - Polypodium cambricum L., 1753
    Polypode austral
    - Polypodium interjectum Shivas, 1961
    Polypode intermédiaire

    Polypodium vulgare L.
    Polypode vulgaire



Classe des Psilotopsida

Ordre des Ophioglossales Link, 1833

Une seule famille comprenant 5 genres dont deux se trouvent dans l'Yonne.






Mise à jour : juin 2018   2005 à 2018  fleursauvageyonne