Nommer les végétaux

Les plantes changent parfois de nom avec les progrès de la Systématique...
mais elles ne changent pas d'identité.

Maurice Reille


En 2018, un Code nouveau est arrivé :
le Code de Shenzhen

Pour nommer les végétaux, il faut suivre un Code dit Code international de nomenclature pour les algues, les champignons et les plantes, dont les formulations juridiques, malheureusement rédigées uniquement en anglais, ne sont vraiment pas simples à interpréter.

Pour exemple, sa définition de l'autonyme :

The automatically established name of a subdivision of a genus or of an infraspecific taxon that includes the type of the adopted, legitimate name of the genus or species, respectively.
Its final epithet repeats unaltered the generic name or specific epithet and is not followed by an author citation (Art. 22.1 and 26.1).
Autonyms need not be effectively published nor comply with the provisions for valid publication (Art. 32.1), they are automatically established, at any given rank, by the first instance of valid publication at that rank of a name of a subdivision of a genus under a legitimate generic name or of a name of an infraspecific taxon under a legitimate species name (Art. 22.3 and 26.3).
[Autonyms are not allowed under illegitimate names of genera or species (Art. 22.5 and 27.2); nor do they exist above the rank of genus.]

Une définition que vous trouverez en cliquant ci-dessous :



Le prochain congrès aura lieu en 2023 à Rio de Janeiro.

Retrouver
| Noms latins | français | vernaculaires |
| Synonymes |
| Code de nomenclature |





Mise à jour : mai 2019   2005 à 2019  fleursauvageyonne