La fleur du vent - Le Roi Guivarc'h - L'iris de Clovis

Fleurs et contes 

La fleur du vent 

Pulsatilla vulgaris Mill., 1768

A la fin du XVIIIe siècle, c'est un botaniste du nom de Bachelier, qui, d'un voyage en Orient, rapporta en France des graines d'une fleur que Pline avait baptisée «fleur du vent».

M. Bachelier, botaniste jaloux, cultiva son anémone dans son jardin sans jamais vouloir en céder une graine... au grand dam de ses confrères, tous plus atteints encore d'«anémonie» qu'ils enrageaient de ne pas l'avoir chez eux.

ArêteIls durent leur salut à un conseiller au Parlement, M. Saint-Aulaire, qui avait remarqué que la graine d'anémone s'attachait volontiers aux vêtements de laine.

Au bon moment, il rendit visite à M. Bachelier, vêtu de sa robe magistrale.

Devant le carré d'anémones précieuses, il virevolta brusquement, attirant l'attention de Bachelier sur autre chose, puis se retira fort civilement sans que son hôte s'aperçût qu'il emportait dans les plis de sa robe les précieuses graines.

En quelques saisons, l'anémone conquit Paris... mais dans l'Yonne vous la trouverez toujours à l'état sauvage ayant conservé son nom de Pulsatilla vulgaris


Jussy, 17 avril 2011


Mise à jour : août 2012   2005 à 2017  fleursauvageyonne