et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    MENU pour smartphone

Pas-d'âne, tussilage
Tussilago farfara L., 1753
Famille des Asteraceae (Compositae),
sous-famille des Asteroideae, tribu des Senecioneae

Euasterid II - Astérales
Pour en savoir plus
Cliquer pour descriptif

Tussilago farfara
Paroy-en-Othe, rue de la Montagne Blanche - 20 février 2018
Photo © Daniel Bourget

Dès le mois de mai ses cypsèles s'envolent

Tussilago farfara
Près de Saint-Germain-des-Champs, 2 mai 2010

Tussilago farfara
Tussilago farfara
Tussilago farfara


TUSSILAGO farfara L.
Pas d'âne, tussilage
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Très commun
  • Cycle de vie : vivace
  • Période de floraison : Mars-Avril (avant l'apparition des feuilles)
  • C'est une plante mellifère
  • Habitat : Champs argileux et humides. Terrains forestiers remués.
  • Tailles : 10 à 20 cm   capitules de ± 25 à 30 mm

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du latin tussis, toux, et agere, chasser : dissipe la toux, une des propriétés de la plante.
  • spécifique : farfarum était le nom donné au tussilage par Pline l'Ancien, dit le Naturaliste.
     Pour en savoir plus sur Pline l'Ancien

Détails caractéristiques

  • Ses tiges ont des écailles pourpres.

    Tussilago farfara

Traditionnellement

  • Ses feuilles, contenant mucilages et tannins, sont utilisées depuis longtemps pour calmer la toux mais sans usage prolongé en raison d'une possible hépatotoxicité, connue des anciens qui de toutes façons ne pouvaient pas extraire, par leurs infusions, les pyrrolizidines qu'elles contiennent.

    Feuilles de tussilage
    Avril 2013

    Remarque :
    Comme toutes les autres plantes consommées depuis longtemps (sous forme de tisanes ou mastiquées), le tussilage n'est pas l'équivalent des alcaloïdes qu'on en extrait.
    Le mieux-être qu'il peut apporter globalement et sans abus, dans une tisanière, n'a rien à voir avec les effets de chacune des substances qu'il contient, éventuellement avalées en gélules ou injectées, car alors plus aucun dialogue moléculaire n'est possible avec nos papilles gustatives et notre mastication n'est plus requise alors qu'elle est une sorte de prédigestion régulatrice.
    Cf. Courrier International, n° 1065 du 31 mars au 6 avril 2011, pages 50 à 54 : Idées - Kultur & Gespenter, Hambourg.

Nombres d'espèces icaunaises dans le genre

  • TUSSILAGO : 1


et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    MENU pour smartphone

                                     


Mise à jour : mars 2018   2005 à 2018  fleursauvageyonne