=
et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    

Réséda jaunâtre, réséda des teinturiers,
mignonette jaunâtre
Reseda luteola L., 1753
Famille des Resedaceae

Clade des Eurosidées II - Ordre des Brassicales
Pour en savoir plus




Le Beugnon (Arcy-sur-Cure), 13 juin 2019



RESEDA lutea L.
Réséda jaune

Dans l'Yonne

  • Assez commun
  • Cycle de vie : bisannuel
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août
  • Habitat : Décombres, friches, bords de chemins, sur sol calcaire.
  • Tailles : 50 à 150 cm   en grappes très longues partant dans tous les sens et portant des fleurs de couleurs vert jaunâtre.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : nom latin d'une plante déjà décrite par Pline et qui aurait pour origine le verbe resedare signifiant calmer un mal, guérir.
  • spécifique : voir la page des couleurs latines. Diminutif de luteus et donc moins jaune.

Détails caractéristiques

  • Sa tige dressée.
  • La forme de ses feuilles.



    que Linné considérait comme


  • Ses fleurs sont de structure variable, ayant généralement 4 pétales en lanières mais avec des laciniures aux extrêmités moins prononcées que celles de Reseda lutea, 3 ou 4 sépales, 20 à 23 étamines



  • Ses fruits qui sont des capsules.

  • C'est une plante tinctoriale, cultivée dès le Moyen-Âge pour différentes teintures, tant jaunes que vertes (dans ce cas en association avec le pastel, Isatis tinctoria, une Brassicaceae introduite dans l'Yonne et qui abondait dans les cultures de la côte crayeuse de Pont-sur-Vanne à la fin du XIXe siècle).

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • RESEDA : 4.






Le Beugnon (Arcy-sur-Cure), 13 juin 2019



et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    

                                     


Mise à jour : décembre 2019   2005 à 2019  fleursauvageyonne