et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne

Chélidoine grande éclaire, herbe aux verrues,
herbe aux boucs
Chelidonium majus L., 1753
Famille des Papaveraceae

Eudicotylédones - Ranunculales
Pour en savoir plusAutres fleurs de couleur     Attention !
Cliquer pour descriptif

Chelidonium majus

Fleurs de Chelidonium majus Fleur de chélidoine grande éclair


CHELIDONIUM majus L.
Chélidoine grande éclaire, herbe aux verrues, herbe aux boucs
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Très commune
  • Cycle de vie : vivace
  • Dissémination : myrmécochore ou anthropocore
  • Période de floraison : Avril-Mai-Juin-Juillet-Août-Septembre
  • Habitat : Décombres, vieux murs et, à l'ombre, sols riches en azote.
  • Tailles : 20 à 40 cm   ± 10 mm

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec chelidôn, hirondelle (fleurit toute la saison des hirondelles).
  • spécifique : -

Détails caractéristiques

Danger
  • Son latex jaune qui contient, comme toutes les autres parties de la plante, des alcaloïdes vénéneux.
  • Son odeur particulière.
  • Ses feuilles décrite par Eugène Viollet-le-Duc sont profondément pinnatifides, à folioles ovales, à dents et lobes arrondis ; leur faisceau fibreux est accusé, épais ; les stipules latérales développées.. L'architecte donne plus de détails que les botanistes d'antan comme Linné nous le montre à la page 505 de son Species plantarum

    Species plantarum (1753) page 505

  • Ses fruits sont des capsules allongées contenant de petites graines dont le tégument est ornementé d'un élaïosome blanc attirant les fourmis qui assurent leur dispersion, une dispersion que les naturalistes nomment myrmécochorie.
  • Ici, vous pourrez voir le stockage des grains d'amidon dans sa racine et une coupe latérale de sa tige.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • CHELIDONIUM : 1


et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne

Mise à jour : novembre 2015   2005 à 2017  fleursauvageyonne