Liste des familles par ordre alphabétique



Familles botaniques
des végétaux
trouvées dans l'Yonne

Classer ces familles peut se faire de différentes façons.
Ce qui est certain, c'est que chaque jour une plante est classée ou déclassée.
Voici deux exemples de classements (d'autres existent) :


© 2016 The Linnean Society of London,
Botanical Journal of the Linnean Society, 2016, 181, 1–20

Le système APG IV de classification des plantes à fleurs est la quatrième version d'un système? principalement moléculaire, de taxonomie des plantes à fleurs (Angiospermes) développé par l'Angiosperm Phylogeny Group (APG). Son prédécesseur était le système APG III en 2009, précédé, 18 ans plus tôt, du premier système APG de 1998. En 2009, un arrangement linéaire du système a été publié séparément et APG IV inclut cet arrangement.

Cliquer ci-dessous pour voir les choses autrement
avec une carte phylogénétique des Monocotylédones
et des autres plantes à fleurs selon l'APG :

Chaque jour une plante est classée ou déclassée... Les listes suivantes seront donc souvent modifiées, d'autant plus que de plus en plus de végéaux introduits s'échappent des jardins et "s'ensauvageonnent".




Les familles botaniques trouvées dans l'Yonne font partie du

DOMAINE des Eucaryotes,

domaine des êtres vivants qui ont des cellules contenant un noyau renfermant leur ADN et présentant

trois DIVISIONS (abstraction faite de celle des Anthocerotophyta) :
Bryophyta, Marchantiophyta, Tracheophyta,
divisions elles-mêmes divisées en CLASSES.

La division des Tracheophyta a 7 Classes :
4 Classes sans fleurs ni graines + les 3 Classes des GINKGOPSIDA, PINOPSIDA et MAGNOLOPSIDA qui présentent les divisions : Ginkgophyta, Pinophyta (ex Gymnospermes) et Angiospermes, elles-mêmes réparties en Ordres.

Les critères purement morphologiques d'antan pour classer les végétaux disparaissent au profit de comparaisons effectuées en laboratoires avec des critères biochimiques et sur des fragments d'ADN et d'ARN, progrès techniques obligent.
Sur le terrain on prend également en compte actuellement des critères écologiques. Mais ce n'est pas pour autant que ce qu'avaient observé nos ancêtres est faux.

Les végétaux nous montrent toujours, du moins ceux qui fleurissent, si leurs fleurs sont super- ou infer-ovariées, apétales, dialypétales ou gamopétales, et si elles sont unisexuées ou hermaphrodytes, etc... Autant de critères encore observables quelle que soit leur lente évolution à l'échelle de ceux qui tentent de les ordonner par clades comme le fait avec patience l'Angiosperm Phylogeny Website.



Classe des Ginkgoopsida
Division des Ginkgophyta
Ordre des Ginkgoales

Classe des Pinopsida
Division des Pinophyta (ex-Gymnospermes)
Ordre des Pinales

Classe des Magnoliopsida
Division des Angiospermes

Clades et Ordres

|  Nymphéales / Pipérales  |

| Groupe des Monocotylédones ou Monocots :
Alismatales, Asparagales, Dioscoréales, Liliales  |

| Clade des Commélinidées :
Poales |

| Clade des Eudicotylédones ou Dicotylédones vraies :
Ranunculales, Buxales, Caryophyllales, Santalales |

| Superrosids :
Saxifragales |

| Clade des Rosids :
Vitales |

| Clade des Eurosids I - Fabids :
Célastrales, Oxalydales, Malpighiales / Fabales, Rosales,
Cucurbitales, Fagales |

| Clade des Eurosids II - Malvids :
Geraniales, Myrtales | Sapindales | Brassicales, Malvales |

| Clade des Asteridées :
Cornales, Ericales |

| Clade des Euasteridées I / Lamiidées :
Gentianales, Solanales, Lamiales | sans les Boraginales

| Clade des Euasteridées II / Campanulidées :
Aquifoliales, Apiales, Astérales, Dipsacales |

La première plante à fleur serait aquatique.
Il s'agirait de Montsechia vidalii,

une Angiosperme, ayant une enveloppe protectrice fermée et d’origine foliaire. "Fleur” se développant sous l’eau, elle n’avait pas de pièces florales typiques telles que pétales ou glandes excrétant du nectar pour attirer les insectes pollinisateurs. Son fruit contenait une graine unique.



"Model Organism Tree" de l'Angiosperm Phylogeny Website

Ordre des Nymphaeales (Nymphéales)


Ordre des Pipérales


Groupe des Monocotylédones

L'unique cotylédon n'est plus la seule caractérisque des Monocotylédones qui sont des plantes essentiellement herbacées, sans cambium ni épaississement de leurs structures secondaires, qui ne produisent pas de bois (même si les bambous sont liginifiés) et dont les tiges (ainsi que les stipes des palmiers) n'ont qu'un infime accroissement de leur diamètre tout au long de leur existence.

D'autres caractéristiques sont :
- au niveau de de leurs racines et de leurs tiges l'atactostèle (cylindre central) avec moelle axiale et faisceaux vasculaires dispersés dont les plus gros sont au centre de plusieurs cercles concentriques
- leur pollen à une seule aperture allongée en sillon
- les plastes de leurs tubes criblés à protéines cristallisées
- leur ramification sympodiale
- leurs feuilles simples à nervures parallèles et au limbe entier, sans dents glanduleuses
- leurs formules et diagrammes floraux
- leurs filets staminaux étroits mais leurs anthères solidement fixées
- leurs nectaires septaux parfois nommés nectaires gynopleuraux
- leur racine principale qui avorte spontanément pour être remplacée par une racine adventive de type fasciculée.

Ordre des Alismatales


------------

Ordre des Asparagales


Ordre des Dioscoréales


Ordre des Liliales


Clade des Commélinidées

Ordre des Poales
(seul Ordre présent dans l'Yonne où ne se trouvent
ni Arecales, ni Commelinales, ni Zingiverales)


Clade des Eudicotylédones - Dicotylédones vraies


"Model Organism Tree" de l'Angiosperm Phylogeny Website

Contrairement au dicotylédones classiques, c'est leur pollen qui les distingue désormais avant tout des autres Angiospermes car il est toujours au minimum tricolpé et triaperturé. Les semina bivalvia de Césalpin (1519-1603) et les cotylédons ne suffisent plus.

Pour classer ces Eudicotylédones les botanistes évolutionnistes attachent également de l'importance à certains points tels que :
- leurs formules et diagrammes floraux (fleurs pentacycliques, donc à 5 verticilles)
- leurs carpelles sont soudés.
- le filets de leurs étamines plutôt étroits
- leurs anthères basifixes
- l'anatomie des noeuds de leurs tiges et surtout le nombre de leurs traces foliaires
- leurs stomates anomocytiques
- leurs flavonoïdes sont très diversifiés.
- l'absence ou la présence d'huiles essentielles.

Ordre des Ranunculales

Ordre des Buxales

Ordre des Caryophyllales

Ordre des Santalales

Superrosidées (Clade informel)


"Model Organism Tree" de l'Angiosperm Phylogeny Website

Ordre des Saxifragales

------------

Clade des Rosidées (Rosids)

Ordre des Vitales
Juss. ex Bercht. & J.Presl, 1820 ------------

Clade des Eurosidées I divisé en deux clades informels :

Eurosidées I / COM

Ordre des Célastrales
Ordre des Oxalidales
Ordre des Malpighiales

---------------

Eurosidées I / fixateurs d'azote
grâce à leur symbiose avec des micro-organismes dits diazotrophes

Ordre des Fabales
Ordre des Rosales
Ordre des Cucurbitales
Ordre des Fagales


Clade des Eurosidées II

Ordre des Géraniales
Ordre des Myrtales
------------

Ordre des Sapindales
à ne pas confondre avec l'ordre des Pinales
------------

Ordre des Brassicales
Ordre des Malvales


Clade des Asteridées (Asterids)


"Model Organism Tree"
de l'Angiosperm Phylogeny Website


Ordre des Cornales
Ordre des Ericales

Clade des Euastéridées I / Lamiidées

Ordre des Boraginales
Ordre des Gentianales
Ordre des Solanales
Ordre des Lamiales

"Unplaced Taxa"
de l'Angiosperm Phylogeny Website




Clade des Euastéridées II / Campanulidées


"Model Organism Tree"
de l'Angiosperm Phylogeny Website


Ordre des Aquifoliales
Ordre des Apiales
Ordre des Astérales
Ordre des Dipsacales


| Ginkgophyta | (Gymnospermes) Pinophyta | Angiospermes |





Mise à jour : juillet 2020   2005 à 2020  fleursauvageyonne