et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    

Houx
Ilex aquifolium L., 1753
unique représentant en France de la famille des Aquifoliaceae
(mais pas dans le Monde qui en compte 1 399 espèces)

Clade des Euastéridées II / Campanulidées
Ordre des Aquifoliales
Pour en savoir plus

  

ILEX aquifolium L.
Houx

Dans l'Yonne

  • Plante ligneuse dioïque à fleurs unisexuées (ou hermaphrodites incomplètes) et feuillage persistant.
  • Période de floraison : Mai-Juin
  • Habitat : Haies, bois et forêts non calcaires.
  • Tailles : 2 à 10 m    ou  ± 6 à 8 mm, de couleur blanche ou blanc-rosé.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : ilex, était pour les Latins le chêne yeuse.
  • spécifique : aquifolium était le nom donné au houx par Pline l'Ancien, déformation d'un mot ayant pour origine l'adjectif latin acer, acris, acre signifiant pointu, perçant et apparemment redevenu à la mode du temps de Macrobe.

  • Le mot français houx aurait une étymologie francique.

Divers

  • Pendant longtemps, des bouquets de houx servant à ramoner les cheminées, les ramoneurs furent appelés des houlseurs... mais le houx avait également d'autres utilisations.
    Une houssaye était un lieu où poussait le houx. Dans l'Yonne on peut encore voir le château de la Houssaye non loin de la forêt d'Othe, à Malay-le-Grand..

Détails caractéristiques

  • Son bois dense et dur.
  • Son dimorphisme foliaire : quelques-unes de ses feuilles ne sont pas piquantes.
  • La corolle de ses fleurs à peine soudée.
  • Ses fleurs mâles ont des étamines proéminentes autour d'un pistillode et ne donnent bien entendu pas de fruits.


  • La dispersion de son pollen par le vent (anémogamie) ou les insectes (entomogamie), les fleurs mâles leur offrant pollen et nectar contrairement aux fleurs femelles qui ne produisent que du nectar.

  • Ses fleurs femelles ont elles aussi des étamines, mais rudimentaires et avec des anthères avortées, que l'on nomme staminodes, et un large pistil qui donnera une drupe verte puis rouge.


  • Ses fruits sont des drupes toxiques contenant 4 noyaux durs renfermant chacun une graine.
  • Ses graines sont dispersées par les oiseaux (endozoochorie) qui consomment ses drupes.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • ILEX : 1

    



et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    

                                     


Mise à jour : décembre 2019   2005 à 2019  fleursauvageyonne