et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    MENU pour smartphone

Petite ciguë, faux-persil, éthuse, ache de chien
Aethusa cynapium L., 1753 subsp. cynapium
Famille des Apiaceae (Umbelliferae)
Euasterid II - Apiales / sous-famille des Apioideae - tribu des Selineae

Pour en savoir plusAttention !
Cliquer pour descriptif

Aethusa cynapium subsp. cynapium

AETHUSA cynapium L. subsp. cynapium
Petite ciguë, faux-persil,
éthuse, ache de chien
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Assez commune
  • Cycle de vie : annuel (cultures)
  • Période de floraison : Juin-Juillet-Août-Septembre
  • Habitat : Jardins, cultures, friches.
  • Tailles : 20 à 60 cm
     5 à 12 rayons inégaux avec fleurs de 1 à 5 mm

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du grec Αίθουσα, participe présent féminin du verbe ἀίθω (aíthô), allumer, enflammer.
  • spécifique : de cyna, nom d'un arbre d'Arabie qui, selon le volume 36 d'un Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle, appliquée aux arts, à l'agriculture, à l'economie rurale et domestique, à la médecine...: par une societé de naturalistes et d'agriculteurs édité en 1819 à Paris

    cyna

    et apium, ache ou persil. Linné observait les plantes à sa façon.

Détails caractéristiques

Attention !
  • Très vénéneuse en raison de plusieurs alcaloïdes présents dans toute la plante et surtout dans les graines. Avant Linné cette plante était nommée, entre autres, petite cigüe ressemblant au persil.

    Species plantarum Aethusa

  • Plante âcre dont les feuilles écrasées dégagent une odeur d'ail.
  • Elle a 3 bractées bien visibles sous l'involucelle (d'où la justification sans aucun doute de cet sous-espèce autonyme).
  • C'est plutôt une messicole.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • AETHUSA : 1 + 2 subsp. + 1 forme

    - Aethusa cynapium f. agrestis (Wallr.) Schube, 1903 : serait moins nitrophile et se trouverait dans les champs calcaires
    - Aethusa cynapium subsp. elata (Friedl.) Schübl. & G.Martens, 1834 : serait bisannuelle et se trouverait en bords de rivières ou lisières de forêts fraîches, mesurant jusqu'à 1,50 m. La plus rare des quatre.


et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne    MENU pour smartphone

                                     


Mise à jour : avril 2018   2005 à 2018  fleursauvageyonne