Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

Vipérine commune
Echium vulgare L., 1753
Famille des Boraginaceae

Clade des Euasteridées I / Lamiidées
Ordre des Boraginales
Pour en savoir plus

ECHIUM vulgare L.
Vipérine commune

Dans l'Yonne

  • Commune
  • Mode de vie : bisannuelle
  • C'est une plante gynodioïque qu'il faudrait donc observer de plus près.
  • Période de floraison : Avril-Mai-Juin
  • Habitat : Friches, bord des chemins
  • Tailles : 30 à 80 cm   15 à 20 mm.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : selon le Gaffiot


  • spécifique : qui pousse communément.

Détails caractéristiques

  • Sa forme et celle de ses feuilles :



  • La couleur rose de ses boutons floraux et bleue de ses fleurs épanouies qui évoquent des langues de serpent dans une machoire ouverte :

     

  • Son port sans confusion possible même à la fin de l'été (à condition d'être indemne d'un phénomène nommé fasciation) :

     

  • C'est une plante qui pique (avec deux types de poils différents visibles sur ses tiges) et qui brûle.
  • Mais elle produit un nectar abondant, source de nourriture pour ses insectes pollinisateurs.


Août 2017 - Echium vulgare
et Gonepteryx rhamni (avec ses ailes terminées en pointe)


Saint-Moré, 16 mai 2020 - Echium vulgare
et Hemaris fuciformis, le Sphinx Gazé ou Sphinx du chèvrefeuille
(avec ses ailes transparentes, car il a la particularité d'en perdre les écailles dès son envol)
Photo © Michel Cudel

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • ECHIUM : 1.

Deux exemples différents de fasciation et cristation

Voici deux pieds de vipérine commune séparés de quelques mètres :

  • la tige de l'un est plate et large de plus de 4 cm, les feuilles isolées en sortent tout autour et il possède des inflorescences terminales groupées

      


    Saint-Moré, 16 mai 2020, fasciation d'Echium vulgare - Photo © Michel Cudel

  • l'autre a des bourgeons floraux autour de deux tiges parallèles sans leurs feuilles habituelles et provenant d'un seul pied qui se divise en deux à quelque 10 cm du sol


    Saint-Moré, 16 mai 2020, fasciation d'Echium vulgare - Photo © Michel Cudel



 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

   
 
                                        


Mise à jour : juillet 2020   2005 à 2020  fleursauvageyonne