Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

Noyer d'Europe
Juglans regia L., 1753
Famille des Juglandaceae

Clade des Eurosidées I - Ordre des Fagales
Pour en savoir plus


Fleurs femelles, 18 mai 2019

JUGLANS regia L.
Noyer d'Europe

Dans l'Yonne

  • Plante ligneuse cultivée. C'est une espèce vicariante de Juglans nigra.
  • Période de floraison : Mars-Avril.
  • Habitat : Bords des routes. Sur sols plutôt secs.
  • Tailles : 10 à 30 mètres


Chaton mâle déjà fané, 18 mai 2019

  • Fleurs :
      chatons pendants de 5 à 10 cm de long paraissant avant l'apparition des feuilles et celle des fleurs femelles sur les rameaux de l'année antérieure.
      petites et groupées par deux ou plus dans de gros bourgeons apparaissant sur les rameaux de l'année en cours. Elles ont deux stigmates jaune pâle et leurs 2 carpelles sont soudés en 1 ovaire uniloculaire infère dont le seul ovule donnera une seule graine.

Origine supposée des noms
Leur signification n'est souvent que symbolique et peut ne pas aider à la détermination

  • générique : du latin Jovis glans, gland de Jupiter, gland divin.
  • spécifique : adjectif latin, au féminin puisqu'il qualifie un arbre, signifiant digne d'un roi, princier, magnifique.

Détails caractéristiques

  • Peut vivre 200 à 300 ans, mais ne commence à fleurir qu'au bout d'une vingtaine d'années.
  • Son écorce est de couleur gris cendré.
  • Ses feuilles, ayant une odeur particulière, ont généralement de cinq à neuf folioles ovales et lisses. Tout d'abord vertes, elles prennent ensuite une teinte brune et ne reverdissent que progressivement.


Morvan nivernais, 18 mai 2019


Lucy-sur-Cure, 5 mai 2019

  • Les cicatrices foliaires de ses rameaux ont une forme elle aussi particulière.
  • Son fruit est une drupe charnue (ci-dessous surdimensionnée étant donnée sa date de cueillette) constituée par une masse verte (correspondant au réceptacle floral et devenant ce qu'on nomme le brou) recouverte d'une peau (péricarpe) se déchirant facilement et qui recouvre une coque (le noyau, dit noix) contenant un cerneau (c'est-à-dire sa graine exalbuminée).

  • Ses noix, comestibles, arrivent à maturité en septembre ou octobre mais n'apparaissent que lorsque l'arbre a atteint 20 ans.
  • Son pouvoir allélopathique : J. regia synthétise et libère des substances toxiques dans son environnement. Ce phénomène avait déjà été décrit par Pline l’Ancien, mais la juglone qui en est la cause n’a été identifiée qu’en 1928 et depuis des études ont mis en avant le rôle des microorganismes du sol dans le métabolisme de cette toxine.

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre

  • JUGLANS : 2.

 Accueil, Présentation et Menu 
de Fleurs sauvages de l'Yonne

   
 
                                        


Mise à jour : janvier 2020   2005 à 2020  fleursauvageyonne