et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne

Le genre CORNUS
Famille des Cornaceae (Araliaceae pour l'abbé Coste)

Dicotylédones vraies - Cornales
Autresarbrisseauxarbustesfruits          Drupes non comestibles de C. sanguinea

Nombre d'espèces icaunaises dans le genre CORNUS : 2

Origine supposée du nom générique de ces plantes ligneuses

  • En latin cornus,-i était déjà le nom du cornouiller, mais certains auteurs précisent que ce mot dérivait sans doute de cornu,-us, la corne : allusion au bois lourd, dur et compact comme la corne qui servait à faire des lances et des javelots eux aussi nommés corni (au pluriel).

--------------

Cliquer pour écouterLe titre de cette émission radiophonique pourra vous surprendre.
Mais si vous l'écoutez, vous comprendrez pourquoi elle présente un intérêt ici même.

Cornus mas

A Mailly-le-Château, la Réserve naturelle du Bois du Parc
vous permettra de découvrir sa floraison précoce.

Cornus mas

Cornus mas

CORNUS mas L., 1753
Cornouiller mâle
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Commun
  • Période de floraison : Février-Mars-Avril.
  • Habitat : Friches, bois clairs, individus isolés le long de petites routes. Sur sols calcaires.
  • Tailles : 2 à 5 mètres   5 à 6 mm en petites inflorescences.


    Fleurs de Cornus mas
    Essert/Lucy-sur-Cure, mars 2010
    Fruits de Cornus mas en formation
    12 avril 2014 - Fruits de C. mas en formation pour septembre prochain.

Origine supposée de son nom spécifique

  • Mas, maris : mâle, non pour indiquer le sexe d'une plante mais sa taille supérieure par rapport aux autres plantes d'une même espèce.

    Mas est le nominatif et maris le génitif de ce mot latin que vous retrouverez, par exemple, dans des mots comme Rhizoma Dryopteris filicis-maris... des rhizomes un peu dangereux peut-être !

Détails caractéristiques

  • Ses fleurs jaunes paraissent avant les feuilles en inflorescences déterminées et le nombre de leurs étamines est le même que celui de leurs pétales.

  • Les nervures de ses feuilles acuminées s'incurvent le long des bords. Elles ont donc une nervation dite eucamptodrome.


    Entre Lucy-sur-Cure et Essert, 16 août 2012

  • Ses fruits, les cornouilles (dites courgelles dans l'Yonne comme en Bourgogne), mûrs en août-septembre sont des drupes comestibles.

    Mailly-le-Château, septembre 2009
    Une courgelle (ou cornouille)
    Ces courgelles sont donc totalement différentes des baies, ci-dessous, du cornouiller sanguin.

Cornus sanguinea

Cornus sanguinea
Danger  Baies non comestibles, mais consommées par les oiseaux

Cornus sanguinea

Cornus sanguinea

CORNUS sanguinea L., 1753
Cornouiller sanguin
Haut de la page

Dans l'Yonne

  • Très commun.
  • Période de floraison : Avril-Mai.
  • Habitat : Haies, lisières des bois. Sur sols calcaires.
  • Tailles : 1 à 3 ou 5 mètres   10 à 60 mm.

Origine supposée de son nom spécifique

  • Adjectif latin au féminin (genre des arbres du temps des Romains), signifiant "de la couleur du sang", allusion à la couleur de son feuillage à l'Automne et à celle de ses rameaux en Hiver.

    Cornus sanguinea
    Lucy-sur-Cure/Essert, mars 2010
    Cornus sanguinea
    Lucy-sur-Cure/Essert, début avril 2010

    Cornus sanguinea
    Lucy-sur-Cure/Essert, mi-avril 2010
    Cornus sanguinea
    Saint-Moré, 2 juin 2010

    Puis vient la lente élaboration des baies de C. sanguinea.

    C. sanguinea, ovaires infères

Détails caractéristiques

  • Ses feuilles sont acuminées.
  • Ses fleurs sont en corymbes et paraissent après les feuilles.
  • Ses graines sont dispersées par les oiseaux : c'est donc une plante ornithocore.
  • Les fruits de Cornus sanguinea sont des baies de 5 à 8 mm, non comestibles, mais consommées par les oiseaux.

| C. mas | C. sanguinea |



et Menu de Fleurs sauvages de l'Yonne

Mise à jour : mai 2014   2005 à 2017  fleursauvageyonne